4J’aime
Les Cahiers du Comic Strip par John Snoopy
< retour à la liste de posts
Flash Gordon Volume 1
ComicsLe 24 oct 2013
6

L’avis de John Snoopy

Je vous avais parlé il y a quelques temps du comic strip Flash Gordon via l'édition proposée par l'éditeur Checker Publishing Group (pour relire cette critique, je vous invite à suivre ce lien). Une découverte qui fut très intéressante. Quelques années plus tard, j'ai l'occasion de replonger dans l'univers Flash Gordon via ce volume édité par Titan Books. Voyons voir de suite de quoi il retourne.

Flash Gordon est un comic strip créé par Alex Raymond au début des années 30. Le but initial du syndicate King Features était de concurrencer le comic strip Buck Rogers, bande dessinée qui cartonnait à l'époque grâce à son univers de science fiction réussi. La tâche d'Alex Raymond n'était donc pas mince. Jusqu'à présent, il n'avait été "que" l'assistant de Russ Westover sur Tillie the Toiler (dont vous pouvez découvrir quelques bandes ici) ainsi que le co-auteur de Secret Agent X-9, un strip d'espionnage en compagnie de Dashiell Hammett (que vous connaissez peut être pour ses romans (je citerai notamment La Moisson Rouge et le Faucon Maltais). Il est d'ailleurs considéré comme un des pères du roman noir). C'est en 1934 que commença l'aventure Flash Gordon sous la forme d'un strip hebdomadaire. Alex Raymond travaillera sur le strip jusqu'en 1944 (dans les faits il a terminé son run avant mais avait accumulé suffisamment de planches pour être publié jusqu'en 1944), il arrêtera son travail pour partir à la guerre. On aurait pu s'attendre à ce qu'il reprenne son travail à son retour, mais une histoire de contrat liant l'auteur "remplaçant" (Austin Briggs qui s'occupait du daily strip créé en 1940) et le syndicate fit que Raymond dut abandonner le strip. Une déception qui le conduira quelques mois plus tard à créer le génial Rip Kirby (dont vous pouvez lire la critique du volume 1 en suivant ce lien). Après Raymond, plusieurs auteurs se sont succédés pour faire vivre Flash Gordon. On citera notamment Austin Briggs et Dan Barry. Le strip s'arrêtera en 2003 dans sa version dominicale (le daily strip s'étant terminé en 1993).

Ce premier volume des aventures de Flash Gordon compile les strips parus entre le 7 Janvier 1934 et le 18 Avril 1937. Nous suivons Flash Gordon, Dale Arden et le Docteur Zarkov dans leurs aventures trépidantes sur la planète Mongo, un monde très hostile (je vous laisse découvrir comment ils sont arrivés sur cette planète) que ce soit par son environnement ou des peuples qui y habitent. A peine ont-ils atterri qu'ils vont se faire capturer par les soldats de l'Empereur de la planète Mongo : Ming !

Ce premier volume s'avère passionnant de bout en bout. Alex Raymond ne laisse pas une seconde de répit à ses personnages. A peine ont-ils réussi à s'échapper d'une situation dangereuse qu'une nouvelle difficulté vient poindre le bout de son nez. Technique idéale pour ne pas lasser le lecteur. J'ai beaucoup aimé la grande variété des situations dangereuses. Parfois, c'est un animal sauvage qui vient gêner nos héros, parfois c'est le chef d'un peuple qui a des vues sur la jolie Dale Arden (ou sur Flash Gordon lorsque le chef est une femme), parfois ils se retrouvent dans une guerre pour aider un ami... Bref, il n'y a pas vraiment l'espace nécessaire pour qu'une certaine lassitude s'installe. La galerie de personnages proposée est très bonne. On retrouve Flash, le héros typique. Il est grand, il est beau, il est fort, il a une droiture exemplaire. Il est loyal et fidèle envers ses amis. Et il est toujours prêt à aider son prochain (même quand celui-ci est un ennemi). Dale Arden est une belle jeune femme qui a la fâcheuse tendance à se faire capturer par divers ennemis, ce qui forcera Flash à prendre des risques insensés (ah oui, je ne vous l'ai pas dit mais Flash et Dale s'aiment énormément, un véritable coup de foudre). Par la suite, la jeune femme aura un rôle plus intéressant dans le strip (elle gagne en caractère notamment). Le docteur Zarkov est un personnage assez intéressant. Il joue le rôle du "savant fou" qui viendra régulièrement aider notre héros dans les situations difficiles. Je ne vais pas vous parler de tous les personnages secondaires de ce strip (car il y en un paquet) mais je citerai tout de même l'empereur Ming, le véritable méchant de cette histoire. C'est lui la plus grosse source d'ennui pour Flash. C'est un véritable tyran qui cherche à tous prix à éliminer cet étranger (et accessoirement il veut se marier avec Dale). Il usera de diverses stratégies pour tenter d'arriver à ses fins. Sans succès jusqu'à présent. L'Empereur a une fille : Aura. Elle a une relation compliquée avec Flash. Elle l'aime passionnément et cherchera à conquérir son homme. Mais devant le refus de Flash de se marier avec elle, un jeu du "je t'aime-je te déteste" s'installe tout le long du comic strip. Plusieurs de ses actes conduiront le héros dans des situations périlleuses. Enfin, il y le prince Thun, héritier du peuple des lion men. C'est le sidekick de Flash Gordon. Leur rencontre s'est faite par hasard. Ils sont rapidement devenus de grands amis. Ils pourraient très bien figurer au casting d'un buddy movie tant les liens entre les deux personnage sont forts.

L'histoire est passionnante, c'est indéniable. Visuellement, c'est juste magnifique. Le style réaliste d'Alex Raymond fonctionne à merveille sur ce strip. J'ai particulièrement fasciné par l'évolution de son style graphique au fur et à mesure qu'on tourne les pages de ce volume. Bien que ce soit déjà très bien dès le début, on voit que son trait a gagné en beauté dès lors qu'il a commencé à utiliser des mannequins pour dessiner ses poses. Ses décors sont à tomber par terre (que ce soit les mondes sous-terrains, sous-marins, aériens, les forêts, les palais, les zones rocheuses...). Nous ne sommes qu'au début du XXème siècle. Et pourtant, il a déjà tout fait. Cet artiste a une imagination débordante. Bien qu'elle soit hostile, on a envie de visiter la planète Mongo en lisant ce strip. A côté de cela, j'ai beaucoup aimé le design des diverses peuplades de la planète. Le mélange "humain/animal" de certains personnages est très réussi. Côté action, c'est très dynamique. Là aussi, l'auteur réussit parfaitement à nous faire vivre ses combats (que ce soit les combats spatiaux ou les combats entre personnages). Enfin, je parlerai d'un test qu'Alex Raymond a fait pendant un certain nombre de strips pour donner du volume et du dynamisme à ses décors. Il a en effet pris pour habitude de remplir ses cases de "hachures", par juste des hachures qui se croisent pour jouer sur les ombres ou donner du volume, mais carrément des hachures parallèles et assez serrées qui peuvent donner un aspect étrange visuellement (je peux comprendre tout à fait que certains lecteurs soient rebutés par cela) mais sur moi ça a fonctionné parfaitement. Je suis fan de cette technique. Associé à une très bonne mise en couleur (là aussi, le rendu des diverses parties de la planète Mongo est sublime), cela donne une signature identifiable au premier coup d'oeil (à part Andreas en bande dessinée européenne sur son titre Cromwell Stone, je ne connais pas d'auteur utilisant autant cette technique (vous pourrez me rétorquer que je n'ai pas une culture BD suffisamment élargie pour pouvoir affirmer cela. Et vous n'auriez pas tort. Mais de tout ce que j'ai eu l'occasion de lire, personne à part Andreas a utilisé cette technique)). Je ne sais pas s'il l'utilisera encore longtemps par la suite (car il faut reconnaître que cette technique n'est pas présente sur un grand nombre de strips), je serais ravi.

Après avoir connu une édition correcte de la part de Checker (mais pas dénuée de défauts), l'éditeur Titan Books nous propose une collection de très bonne qualité. Format quasi-carré, hardcover , le papier est de très bonne qualité. Ce volume compte un peu plus de 200 pages. Il n'y a rien à redire sur la reproduction des strips (ils sont en couleur). C'est du bon travail. Côté éditorial, nous avons le droit à une introduction intéressante signée Alex Ross ainsi qu'à un très bon article intitulé A Birth of A Legend écrit par Doug Murray.

Ce premier volume du comic strip Flash Gordon proposé par Titan Books est donc une réussite totale. Quiconque aime la bonne science fiction sera aux anges avec ce volume. Si jamais vous pensez avoir des difficultés avec la langue anglaise mais que vous voulez tout de même lire du Flash Gordon, sachez que l'éditeur Soleil a commencé à traduire le comic strip (il s'est d'ailleurs basé sur l'édition Titan Books). Vous n'avez donc plus aucune raison de passer à côté de cette référence de la Bande Dessinée Mondiale ! Rendez-vous prochainement pour voir si la suite des aventures est aussi bonne que celles-ci...

 

Intérêt global : /5
Qualité de l'édition : /5

Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?
Les Cahiers du Comic Strip par John Snoopy

Sur le blog Les Cahiers du Comic Strip (lescahiersducomicstrip.blogspot.fr/), vous pouvez retrouver mon amour pour cette niche de la Bande Dessinée Mondiale.

 

Dans le but de faire découvrir à encore plus de monde cet aspect de la bande dessinée, je vous proposerai sur 9ème Art les critiques de mes lectures. Bien évidemment, pour les anciennes critiques, il faudra aller sur mon blog. Pour les nouvelles, elles seront publiées sur mon blog et ici-même.

 

En espérant que cela vous donne envie de découvrir un peu plus ce monde merveilleux.

Bonne lecture.

Depuis le 19 Oct 2013
Autres publications abonnements Pas d'abonnements.