19J’aime
Sparkle Comics par Arnaud Lehue
< retour à la liste de posts
[Review] Avengers n°11
ComicsLe 20 mai 2014
2

L’avis de Arnaud Lehue

 

Avengers n°11
Magazine mensuel Panini sorti en Mai 2014

Pour ce mois de mai 2014, le magazine Avengers est pris dans l'event Infinity qui fait qu'il revêt une forme un peu particulière ce mois-ci, qui ne plaira pas forcément à tout le monde. Il n'y a en effet que deux des séries "traditionnelles" du magazine, qui sont présentes ce mois-ci : Avengers, avec le numéro tie-in à Infinity que tout le monde attend pour avoir le pont entre Infinity #3 et Infinity #4, et Young Avengers, qui a le droit à une double dose ce mois-ci.

Les absences de New Avengers et Secret Avengers sont simples à expliquer : Infinity était bimensuel à sa sortie aux USA, comme la série Avengers, là où New Avengers est resté mensuel, la série n'est donc pas forcément sortie entre tous les numéros de l'event, comme ici entre Infinity #3 et #4. Pour Secret Avengers, la série est tie-in à l'event, mais par rapport à des évènements qui se déroule durant Infinity #4. Publier le tie-in dès ce mois-ci aurait été donc source de spoil vis à vis de l'intrigue principale.

Mais du coup on se retrouve tout de même avec deux séries bouches-trou et deux absences, ce qui peut faire râler. Tempérons toute fois, Infinity the Hunt est quand même une mini tie-in à Infinity, ce qui est déjà ça, permettant de continuer à explorer l'event. Après, il reste le fait qu'elle est, à mon avis, de piètre qualité et que les événements racontés n'apportent pas grand chose à l'event ou aux personnages concernés par la série. Pour Captain America : Hail Hydra, c'est plus du bouche-trou pur et dur, ce qui est forcément dommage, mais bon, ça permet toujours de lire une série supplémentaire et au magazine de garder son nombre de page habituel. 



Bref, sans plus tarder, les avis :

Avengers #20
Scénario de Jonathan Hickman
Dessins de Leinil Francis Yu
Encrage de Gerry Alanguilan
Couleurs de David Curiel

Numéro tie in à Infinity. L'arc space opera des vengeurs est toujours en cours et Hickman le maîtrise toujours aussi bien. On a eu des épisodes plus passionnants et trépidants par le passé, mais l'histoire avance, on ne s'ennuie pas et il y a quelques rebondissements intéressants (et quand je dis ça je ne parle pas des personnages féminins que Leinil Francis Yu dessine), notamment au niveau des jardiniers (les types ressemblants à Ex Nihilo) et j'ai hâte de voir à quoi cela va aboutir.

 

 Le côté stratégie spatiale est toujours présent et bien géré par le scénariste, qui mène toujours aussi bien cette partie de l'intrigue à l'issue assez imprévisible, puisqu'on ne sait toujours pas qu'elle est la motivation concrète de la destruction galactique des Builders et qu'elle gueule aura le climax. Par contre, comme d'hab', niveau développement des persos, c'est toujours le strict minimum.

 

Côté dessins, Yu s'en sort toujours aussi bien, ce n'est pas du niveau d'Opena dans les pages d'Infinity, mais c'est plutôt beau, avec une bonne narration et des planches soignées (surtout au niveau des persos féminins, donc). La colo de Cureil est un peu moins bien que celle de Ponsor dans la mini principale mais fait le job plutôt efficacement. 


Ma note : 8

 

 

Infinity : the Hunt #1
Scénario de Matt Kindt
Dessins de Steven Sanders
Couleurs de Jim Campbell

Signalons tout d'abord une chose, le titre et la cover de cette mini sont très mal choisis. Pour l'instant il n'y a pas d'Infinity dans le récit, pas de Black Order donc, et il n'y a pas non plus de chasse. En outre, le dessinateur intérieur à un style complètement différent qui se rapprocherait plus de la ligne claire franco belge (il faut voir son Wolverine en page 1 avec sa tronche à la Blake et Mortimer !), et les personnages sur la cover sont en faite les représentants d'écoles de super héros qui vont se rencontrer dans une compétition inter-académie. Car, oui, c'est de ça dont parle Infinity : The Hunt, chose à laquelle on ne s'attend pas forcément au premier abord. 

 

A part ça, le premier épisode est très chiant car c'est juste une présentation des jeunes qui vont participer à la compétition et de leurs écoles avec une narration hyper répétitive et rien d'autre. Sur une mini en 4 épisodes, c'est plutôt étonnant. Bref, pour l'instant c'est une série assez décevante, qui plaira surtout aux fans des jeunes héros, et encore... 

 

Ma note : 3

 

 

 

 

 

Young Avengers #12
Scénario de Kieron Gillen
Dessins de Jamie McKelvie
Encrage de Jamie McKelvie, Stephen Thompson et Mike Norton
Couleurs de Matthew Wilson

Ca y est, on approche vraiment de la fin de la série Young Avengers avec le début du combat final face à "Maman" qui est en fait une double baston, avec d'un côté les versions alternatives des Young Avengers face à un rassemblement des jeunes héros disponibles et de l'autre, le combat le plus important, celui des Young Avengers face à "Maman", Leah et les ex-maléfiques.

 

On a le droit à quelques discussions sympatoches entre membres de l'équipe des héros et puis la baston commence. Ce n'est pas fou, mais ça reste efficace. Je crois que le point qui m'agace le plus, c'est ce Loki ado trop gentil, pas assez cynique et rusé. On perd un peu de ce qui faisait la force du personnage, mais bon, c'est comme ça. Et de toute manière, pour avoir lu les premiers numéros, Ewing lui redonne un peu de caractère dans la série centré sur la personnage qui succède à Young Avengers.

 

Bon et rien à dire niveau dessins, on est dans la droite lignée des épisodes précédents, pas grand chose à dire de plus. On a toujours cette alternance entre un amour des gaufriers bien classiques et des mises en pages un peu fofolles de temps à autres, qui sont souvent plus là pour faire cool que motivée par un véritable besoin narratif. 

 

Ma note : 7

 





Young Avengers #13
Scénario de Kieron Gillen
Dessins de Jamie McKelvie
Encrage de Jamie McKelvie, Stephen Thompson et Mike Norton
Couleurs de Matthew Wilson

Suite et fin du combat face à "Maman" avec un bon gros final à l'intrigue qui mène la série depuis le début. On voit clairement que Gillen et McKelvie sont des ambitieux et ont voit les influences (le Nou3 de Morrisson, Scott Pilgrim, les Fugitifs) qui animent leur récit. Ils veulent faire un grand truc, qui envoie, à la hauteur de leurs œuvres cultes. Mais j'aurais tendance à pensé que c'est un peu passé à côté. 

 

Ok, y a une grosse baston finale entrecoupée de grands monologues importants pour les personnages et qui marquent leur évolution, le tout accompagné de doubles pages impressionnantes... Mais j'ai l'impression que ça ne reste qu'un final sympa d'une petite série sympa, pas plus que ça. Après, c'est peut être moi. Ça se trouve, cette série, par son côté audacieux et moderne dans la représentation de la jeunesse dans un comics, de super-héros qui plus est, et son ambition, va marquée tous un pan du lectorat et des créateurs de demain. Peut être que cette série en influencera d'autres à l'avenir, comme d'autres ont influencés celle-ci... Je ne sais pas.

 

Pour moi ça reste une série de second rang qui a eu ses très mauvais et ses très bons moments. Le problème  majeur de la série étant, à mon sens, d'être resté sur cette intrigue de "Maman" qui manquait, je pense, sérieusement d'ampleur, de charisme, pour tenir sur quasiment l'intégralité de la série.

 

A voir maintenant ce que donneront les derniers épisodes de la série, qu'est-ce qu'ils apporteront en plus à tout ça. 

 

Ma note : 7

 

Captain America : Hail Hydra #2
Scénario de Jonathan Maberry
Dessins de Tom Scioli
Couleurs de Bill Crabtree et Bill Sotomayor

Suite de la mini-série sur Captain America et l'Hydra. Une mini bouche trou dans le mag Avengers qui fait qu'on a pas spécialement envie de s'y intéresser à la base, surtout quand c'est un vieux truc de 2011 dont on avait jamais entendu parlé. Et en plus, il faut bien dire que le premier épisode n'était pas franchement incroyable. Mais je trouve qu'il y a du mieux dans cet épisode.

 

Déjà, ce qui m'a plu, c'est Tom Scioli aux dessins qui rend un gros hommage au Kirby des 70's, avec des personnages au designs à la Kirby, une temple ancien dont l'architecture rappelle les créations du King, et des effets d'encrage, notamment sur les éléments métallisé, qui rappellent un peu ce que pouvait faire Royer sur les pages de l'illustre dessinateur. Bon après, oui, j'admets que c'est mal imité et que c'est assez mal branlé, avec des visages parfois géants et pas mal de maladresses de dessins, mais l'hommage m'a fait plaisir.

 

Au niveau de l'histoire, on en apprend plus sur d'où vient l'Hydra et quels est leur véritable objectif. C'est plutôt intéressant et ça donne un peu d'ampleur à cette organisation criminelle en en faisant vraiment un gros truc. A voir ce que donnera la suite, mais j'ai trouvé cet épisode plutôt sympathique. En plus, on voit les Vengeurs, donc le numéro n'est du coup plus tout à fait hors sujet dans le magazine. 

 

Ma note : 6

 


 

Vous pouvez retrouver cette critique et bien d'autres, notamment sur les issues VO All-New Marvel Now, sur Sparkomics !

Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?
Sparkle Comics par Arnaud Lehue

Un petit blog pour partager mes critiques de comics (VO et VF), de BD franco-belge et de mangas, ainsi que mes propres BD/illustrations persos. En espérant que ça vous plaîra.

Depuis le 17 Oct 2013
Autres publications abonnements Pas d'abonnements.