4J’aime
Les Cahiers du Comic Strip par John Snoopy
< retour à la liste de posts
Tarzan - The Russ Manning Years Volume 1
ComicsLe 01 nov 2013
0

L’avis de John Snoopy

Tarzan... Cela fait un siècle que ce personnage fait rêver des millions de personnes à travers le monde. Créé en 1912 par Edgar Rice Burroughs, Tarzan est un figure incontournable de la culture populaire. Que ce soit grâce aux romans, aux multiples films, aux dessins animés ou encore aux bandes dessinées, tout le monde a un moment ou un autre de sa vie côtoyé ce personnage. Aujourd'hui, nous allons nous intéresser au comic strip signé Russ Manning.

Le comic strip Tarzan n'est pas né de la plume de Russ Manning. C'est Hal Foster (que vous connaissez grâce à son excellent comic strip Prince Valiant) qui créa le tout premier strip le 7 Janvier 1929. Au fil des années, d'autres artistes viendront travailler sur le strip (notamment Burne Hogarth). Russ Manning n'arrivera aux commandes du comic strip Tarzan qu'en 1967. Ce n'était pas son premier contact avec le personnage puisqu'il se retrouva à dessiner quelques histoires de Tarzan pour l'éditeur Gold Key quelques années auparavant. Il restera sur le comic strip plus de 10 ans, avec un contrôle total sur l'histoire.

Ce premier volume des aventures de Tarzan compile deux histoires complètes publiées sous forme de dailies (du 11 décembre 1967 au 18 Octobre 1969) et trois histoires complètes publiées le dimanche (du 14 Janvier 1968 au 11 Mai 1969). Cinq histoires sont donc au programme de ce volume. Cinq histoires passionnantes.

Comme je le disais en préambule de cette critique, tout le monde a eu un contact avec Tarzan à un moment ou un autre de sa vie. Pour ma part, je connais Tarzan grâce au tout premier roman, mais aussi grâce aux vieux films (notamment ceux avec Johnny Weissmuler et Maureen O'Sullivan aux crédits). J'ai donc une connaissance plutôt légère de ce personnage. Ce comic strip m'a permis de découvrir énormément de choses. La première d'entre elles, et je dois dire que je ne m'y attendais pas vraiment, est clairement l'apparition de Korak, le fils de Tarzan et Jane. Je ne pensais pas attaquer directement ce strip avec une histoire intégrant ce personnage. Une surprise de taille donc. Mais une surprise très agréable. Car Korak est très intéressant. Il est clairement le fils de son père, qu'il idéalise et qu'il cherche à égaler. J'ai beaucoup aimé la relation entre Tarzan, Jane et Korak. Ils forment un trio qui se sert les coudes, qui n'hésitent à foncer vers le danger pour se protéger les uns les autres. Tarzan est comme je me l'imaginais : un "sur-homme" qui aime sa famille et qui cherche à préserver son environnement de tout changement (et notamment des tentatives d'invasion des "hommes blancs" et de leur technologies). Non pas qu'il soit réfractaire à la modernité (car après tout il a vécu chez les gens "civilisés" pendant un temps), mais il sait que cette modernité peut mettre en danger son petit paradis. Jane est également un personnage intéressant. Je craignais de la voir dépeinte comme une espèce de "cruche" qui ne peut pas se débrouiller toute seule, mais ce n'est pas le cas. Bien que Tarzan lui vienne régulièrement en aide, elle n'est pas dénuée de courage et essaie souvent de se dégager des ennuis par ses propres moyens.

En dehors de la très bonne caractérisation des personnages, j'ai beaucoup aimé les ambiances dégagées par les histoires. On passe de la jungle pure et dure ou tarzan se retrouvera à affronter un homme-singe à un univers plus fantastique où Tarzan se retrouve dans un lieu qui semble venir tout droit de la préhistoire. Ces mélanges d'ambiances sont bien amenés et surtout bien exploités. Les histoires contenues dans ce premier volume sont passionnantes. Tarzan devra faire face à des dangers variés, qui ne lasseront pas le lecteur. Ainsi, il devra faire face à un homme-singe qui a kidnappé sa femme. Il visitera également la cité antique d'Opar. Il devra également faire face à l'homme blanc qui arrive en conquérant et qui veut détruire son paradis. Enfin, pour venir en aide à un couple qui a eu un accident d'avion, notre héros se retrouvera au milieu d'une guerre entre les homme-fourmis et les femmes des cavernes. Et plus encore. Russ Manning nous propose des histoires qui tiennent la route. Il n'y a aucune baisse de régime. Les intrigues sont rondement menées. Graphiquement, c'est un pur régal pour les yeux. Russ Manning est un véritable maître du noir et blanc. Sa gestion des ombres est parfaite. Je n'ai noté aucun problème de lecture de ses cases. En plus de sa gestion des noirs et blanc, l'artiste nous propose des planches dominicales en couleurs de toute beauté. Son monde est crédible. Chaque choix de couleur est le bon. C'est vraiment admirable. Je suis d'autant plus admiratif de Russ Manning que cet artiste était aux commandes des strips de la semaine et des planches dominicales en même temps. Je suis en temps normal impressionné par la qualité de travail d'artistes qui travaillent soit sur un daily strip, soit sur un sunday strip. Et lui, faisait les deux en même temps. Je ne peux que le saluer.

IDW Publishing continue d'étoffer sa collection de recueils consacrée au comic strip. Et ce nouvel ajout est le bienvenu. D'un format similaire aux autres titres de la collection (Hardcover à l'italienne) d'environ 300 pages, cette édition est parfaite. Aucun problème de reproduction. J'ai particulièrement aimé le travail sur les couleurs qui rend vraiment bien. Côté éditorial, c'est comme toujours du très bon travail. Nous avons le droit en guise d'hors d'oeuvre à une préface de William Stout parlant de Russ Manning sous différents angles. Ensuite, Henry G. Franke III nous propose un article intitulé Inspiring Russ Manning : Edgar Rice Burroughs and Tarzan of The Apes. Article passionnant retraçant l'histoire de Tarzan sous ses différentes formes (littérature, cinéma, BD) et l'influence de ces travaux sur Russ Manning (il est d'ailleurs intéressant de voir comment il a pris telle ou telle idée d'un film ou d'un roman pour écrire ses histoires).

Ce premier volume des aventures de Tarzan est donc une réussite totale. Je le trouve parfait de bout en bout. Je n'ai qu'une hâte : que le second volume sorte. C'est une lecture que je vous conseille chaudement. Au moment où j'écris ces lignes, c'est pour moi ma meilleure lecture de cette année 2013.

 

Intérêt global : /5
Qualité de l'édition : /5

Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?
Les Cahiers du Comic Strip par John Snoopy

Sur le blog Les Cahiers du Comic Strip (lescahiersducomicstrip.blogspot.fr/), vous pouvez retrouver mon amour pour cette niche de la Bande Dessinée Mondiale.

 

Dans le but de faire découvrir à encore plus de monde cet aspect de la bande dessinée, je vous proposerai sur 9ème Art les critiques de mes lectures. Bien évidemment, pour les anciennes critiques, il faudra aller sur mon blog. Pour les nouvelles, elles seront publiées sur mon blog et ici-même.

 

En espérant que cela vous donne envie de découvrir un peu plus ce monde merveilleux.

Bonne lecture.

Depuis le 19 Oct 2013
Autres publications abonnements Pas d'abonnements.