12J’aime
SCIENCE FICTION, COMICS, CULTURE POP... par Nikho
< retour à la liste de posts
LES VOIX DU HOBBIT SONT IMPÉNÉTRABLES
GénéralLe 02 jan 2014
2

L’avis de Nikho6

Il m’est assez difficile de parler du Hobbit, tout simplement parce que je n’ai jamais été fan de cet univers, je n’avais pas apprécié le seigneur des anneaux, allez savoir pourquoi peut être que je n’arrive pas a m’identifier aux personnages et ainsi je ne rentre pas dans l’histoire.

Le premier Hobbit, c’était un peu différent, certes j’ai trouvé ça lent  et très étiré au vue des enjeux. Mais plus encore, j’ai trouvé le discourt assez étrange. Je m’explique: dans le seigneur des anneaux, la quête à un sens, il y a un enjeu derrière;  c’est de sauver le monde de la menace que représente Sauron et de faire face à des hordes d’ennemis enragés. En revanche dans le premier Hobbit, le but était tout simplement d’aller risquer sa pour récupérer un trésor. J’ai trouvé que l’on tombait alors dans une apologie de la cupidité et de l’avidité. Et avec ça la volonté de faire durer l’histoire bien plus longtemps qu’elle ne le devrait.

Bref je crois que vous avez compris que je n’avais pas été fan du premier. Et puis arrive ce deuxième volet. Pour tout vous dire, j’ai longtemps hésité avant d’aller le voir. Mais puisque je me serais senti assez idiot de rester sur mes positions j’y suis tout de même allé. Donc je rentre dans la salle et le film commence. Je fais la moue parce que je ne m’attends pas vraiment à aimer. Et vous savez quoi : j’ai plutôt apprécié.

Déjà  la première scène est assez inattendue, elle ne prend pas directement la suite du premier. On fait un retour en arrière, pour assister à un discourt entre Thorin et Gandalf. Et là, en à peine trois  minutes de dialogue, ils donnent de très bon enjeux à l’histoire. Rappelez vous de ce que je vous disais précédemment ; dans le premier la quête était de récupérer un trésor. Et bien dans cette scène d’intro on comprend que la véritable quête est de trouver un objet bien précis dans le trésor, celui ci permettra de réunifier tout les nains dans un seul Royaume, et ainsi faire face à une nouvelle menace.  Et  c’est à ce moment précis que l’on comprend toute l’importance du premier film.

Bon certes je reste sur ma fin car en soit le film ne résout rien, il pose encore plus de problèmes. Une nouvelle multiplication des ennemies. Et des sous quêtes interminables. L’ensemble est très classique, et nous n’avons pas trop de surprises du point de vue scénaristique.

En revanche, si tout n’est pas à mon goût, certains éléments me feraient retourner en salle. Le premier étant que Le Hobbit la désolation de Smaug, comporte les combats les plus incroyables jamais réalisés à mon sens au cinéma. Notamment la scène des tonneaux qui contient à elle seule une saveur inégalé, les combos sont splendides, nous n’avons pas ici à faire à des mouvements de caméras très rapides, prenants des combats assez courts sous différents angles, nous donnant ainsi un rendue floue. Ici, on a principalement des travelings qui permettent de bien contextualiser l’ensemble de la scène. On passe de personnage en personnage avec beaucoup moins de coupures, que nous pourrions nous y attendre. Cela procure une immersion dans cette course poursuite épique.

Le deuxième point qui mérite d’être salué,  c’est comme prévu (oui car ce n’est pas vraiment une surprise en soit) la réalisation du Dragon. Je pense que beaucoup de gens seront de mon avis pour dire qu’il s’agit sans nul doute du meilleur dragon de l’histoire du cinéma. Je ne m’étendrais pas très longtemps dessus car le mieux pour s’en rendre compte est directement d’aller le voir. Mais un très gros coup de cœur pour le petit sourire de Smaug et son air sadique.

Parler de Smaug nous emmène à la troisième grosse réussite du film : les voix.

La voie du Dragon d’or est tout bonnement parfaite et grandiose, elle résume à elle seule la puissance de la menace. Mais une autre voix du film est aussi à mettre en lumière, celle de Sauron. Pour moi j’ai eus plus de frissons en entendent celle de Sauron que pour Smaug. De plus sa présence nous permet d’être spectateur d’un combat entre lui et Gandalf qui n’est pas sans rappeler le combat Dumbeldor/Voldement dans Harry Potter 5.

En somme même si d’un point de vue scénaristique le Hobbit n’est pas époustouflant, il l’est par sa valeur visuel et rien que pour cela il mérite d’être vu car malgré tout, il reste un vrai bon film.

Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?
SCIENCE FICTION, COMICS, CULTURE POP... par Nikho

Ici je vous présente un peu tout ce que je fais, il y a des critiques cinéma, mais surtout une nouvelle vidéo chaque semaine.

Depuis le 18 Oct 2013
Autres publications abonnements Pas d'abonnements.