5J’aime
Les livres sont ma drogue par Seren
< retour à la liste de posts
[VOF] Thinking Eternity - R.Granier de Cassagnac
GénéralLe 27 fev
0

L’avis de Seren

Bien le bonjour, lecteurs en tout genre ! Pour cette fois, je vous propose un peu de SF, avec au programme une bonne dose d’anticipation technologique et de thriller ! (Et encore une preuve que les meilleurs littéraires sont des scientifiques. Quoi, comment ça, non ?)

 

Œuvre

Titre : Thinking Eternity

Auteur : Raphaël Granier de Cassagnac

Première publication : 2014

 

Synopsis personnel

9/11 – Une vague d’attentats meurtriers et parfaitement coordonnés touche les principales métropoles mondiales. Adrian Eckart, biologiste, réchappe de justesse à celui de Paris, mais y perd la vue. Après avoir bénéficié d’une des premières greffes d’yeux cybernétiques, il fuit le monde et s’enfonce dans le continent panafricain pour y raconter la science – notamment le début de la vie et l’immensité de l’espace. D’autres le suivent rapidement dans cette voie d’enseignement au contact des gens, et rapidement un mouvement planétaire nait : le Thinking.

Parallèlement, sa sœur Diane est recrutée par la puissante entreprise Eternity Incorporated pour y poursuivre ses travaux sur les intelligences artificielles, et mettre ses connaissances au service de la survie de l’humanité. Elle y développe les premières consciences artificielles – celles qui pourraient peut-être changer notre monde et notre vie à jamais.

 

Un extrait pour se mettre dans le bain ?

« Et le Soleil, c’est le même ? » me demande notre guide, à l’aube, avant de partir pour un safari pédestre dans le parc national.

Hier soir, nous nous sommes séparés après une longue discussion à propos du ciel. Tout a commencé quand il est venu me trouver, après mon enseignement public, les yeux pleins de curiosité. Il m’a demandé, dans un bon anglais appris en autodidacte pour vivre du tourisme : pourquoi vous autres blancs êtes-vous fascinés par les couchers de soleil ? Et aussi par les levers, il a l’habitude d’emmener des touristes à l’aube, en safari, c’est d’ailleurs lui qui nous emmènera le lendemain. Question intéressante. J’ai lancé l’idée que c’était peut-être lié aux saisons… Chez nous, les crépuscules ne se ressemblent pas d’une saison à l’autre, et n’arrivent pas aux mêmes heures. Notre guide n’était pas au courant. Évidemment, par ici, entre les tropiques, tous les couchers de soleil se ressemblent et arrivent quasiment à la même heure, tout au long de l’année. Mais quand même, les saisons… Il a bien sûr entendu parler de l’hiver, de l’été, mais il ne savait pas que les jours n’ont pas la même durée. Je lui ai expliqué. La Terre autour du Soleil, l’inclinaison su globe terrestre, sa rotation… Une pastèque a joué le rôle de notre planète, autour du feu de camp, solaire pour l’occasion. Comme la nuit est tombée entre temps, nous avons embrayé sur les étoiles. J’ai appris qu’ici, les étoiles filantes sont des sorcières qui volent sur des tamis ! C’est étonnant comme les objets de consommation courante peuvent être utiles aux sorcières : les balais, les tapis, et maintenant les tamis. Dans la lignée de ma démonstration, je lui ai confié que je ne vois pas dans l’hémisphère nord certaines des étoiles sous lesquelles il a grandi ici, dans l’hémisphère sud. Ca l’a fasciné, lui qui connait quelques constellations locales, et n’envisage pas de ne pas les voir le soir. Je lui ai dit d’y réfléchir. Il a dû retourner la question toute la nuit et il a un doute. Si les étoiles sont différentes, le soleil pourrait être différent. Ce qui expliquerait en outre pourquoi ses habitudes de coucher et de lever ne sont pas les mêmes…

 

Impression générale

En fin de lecture, mon impression est… mitigée. J’ai adoré toute la dimension scientifique et philosophique de ce roman, la réflexion qu’il impose sur diverses choses qui commencent déjà à faire partie de notre monde et de notre civilisation : religion scientifique, IA, entreprises états… Ce roman fait réfléchir, comme tout bon roman de SF devrait le faire, et c’est bon.

En revanche, l’aspect personnel et thriller m’a moins séduit. Pour faire simple, je me suis attachée au monde et aux concepts, mais j’ai eu beaucoup plus de mal à m’attacher aux personnages – ce qui est quand même un problème.

 

Ce que j’ai aimé

Le Thinking ! Le Thinking ! Un mouvement planétaire visant à mettre la science, toute la science, à la disposition du plus grand nombre, et ce gratuitement ? À l’enseigner, à la rendre accessible, avec différents niveaux d’explication pour que tout le monde, du scientifique chevronné à la personne dépourvue de la moindre instruction, puisse la comprendre ? Mais c’est tout simplement génial, ça ! Et un de mes espoirs secrets pour le futur, également.

La réflexion que l’on est obligé d’avoir tout au long de l’ouvrage. Et la manière dont l’auteur décrit un monde futur auquel le nôtre commence à ressembler furieusement : flux ininterrompus des réseaux sociaux, homme augmenté, place des religions, entreprises surpuissantes qui créent leurs propres pays (le Googland…),…

 

Ce que je n’ai pas (ou moins) aimé

La fin est trop rapide pour moi. Tout s’enchaine très vite dans la dernière partie, et on n’a pas vraiment le temps de se poser et d’analyser les différentes révélations qui nous sont faites. J’ai trouvé ça un peu dommage.

Le style de l’auteur n’est pas percutant, mais il fait tout de même bien le job. Et le changement de point de vue est assez sympa à suivre (même si un peu déroutant au début, où il semble un peu déconnecté des enjeux.)

Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages, principalement les deux principaux. Adrien, loin d’être charismatique comme le résumé le laisse entendre, est bien plus proche d’un homme incapable d’assumer ses actes et leurs conséquences. Quant à sa sœur Diane, elle passe beaucoup (beaucoup) trop de temps plongé dans son boulot, délaissant sa vie et sa famille, pour que je me sente proche d’elle.

 

Donc, au final, quel verdict ?

On lit si on aime se poser des questions sur tout un tas de sujets humaniste et technologique.

Si ce côté n’intéresse pas, je dirais que ce n’est pas la peine de tenter la lecture, qui risque de perdre pas mal de son intérêt.

 

Mais encore ?

Thinking Eternity est en fait une préquelle à un roman précédent de l’auteur, Eternity Incorporated, qui se passe quelques siècles après la fin du roman. Et qui est d’ores et déjà sur ma pile à lire, parce que même si ce roman ne m’a pas totalement enthousiasmé, je suis curieuse du traitement philosophique de l’auteur et des questions qu’il soulève…

Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?
Les livres sont ma drogue par Seren

De la lecture, de la lecture, encore de la lecture... en anglais ou en français.
Beaucoup de fantasy, pas mal de SF, et quelques autres petites choses...

Read and enjoy !

Depuis le 10 Nov 2013
Autres publications abonnements Pas d'abonnements.