4J’aime
guigui le gentil par guigui le gentil
< retour à la liste de posts
Les références de Bertrand Keufterian #3
ComicsLe 24 jan
2

Quoi de mieux pour poster cette note que le jour de la reprise de The X-Files à la télévision pour vous en parler. Ici, je ne parlerai pas des comics dérivés du show TV sur lesquels j'ai notamment découvert Charlie Adlard, mais bien de la série en elle-même et de son inspiration sur moi.


 

Résumé : La toute jeune agent Dana Scully, tout fraîchement débarqué de l'académie de Quantico, est assignée au département des affaires non classées du FBI (les 'X-Files') aux côtés d’un certain agent Fox Mulder. Elle est envoyée, par ses supérieurs, pour espionner ce dernier, afin de décrédibiliser son travail dans le domaine du paranormal. Mais finalement elle se liera d'amitié à ce dernier et se lancera à corps perdu avec lui dans la quête de la vérité sur les étranges affaires qu'ils auront à traiter. Elle, avec un point de vue rationnel et scientifique, tandis que son collègue sera bien plus porté sur le surnaturel. Dans leur quête les 2 jeunes agents seront aidés par bien des alliés, allant du directeur adjoint du FBI, Walter Skinner aux farfelus théoriciens du complots : les Lone Gunmen, en passant par toute sortes d'informateurs secrets. Mais l'homme à la cigarette veille et leur mettra des bâtons dans les roues afin de les empêcher de découvrir la vérité sur un complot planetaire mêlant expériences secrètes et invasion extraterrestre. 


Description : Le créateur et producteur executif de la série, du nom de Chris Carter est un passionné des séries mystérieuses comme 'La quatrième dimension' ou 'Alfred Hitchcock Presents'. Il fut engagé par la FOX pour développer de nouvelles séries TV. Son premier projet étant The X-Files, il fera un carton mondial avec ce qui deviendra LA série culte des années 1990. Le concept de base est nettement inspiré d'une série plus ancienne : Kolchak, the Night Stalker. autre source d'inspiration : Abduction : Human Encounters with Aliens, le livre de John Mack, un psychiatre réputé qui prétend, que chaque année des milliers d'américains sont enlevés par des extraterrestres pour mener sur eux des expériences biologiques, avant des les relacher en état d'hypnose. C'est sur la base de cette culture que Chris Carter développera le concept de X-Files. 

Cette série au début des années 1990 relancera carrément à elle seule le genre du fantastique et de la SF au cinéma et à la télévision (et même ailleurs). En France, elle redonnera ses lettres de noblesses aux séries TV, jusque alors plutôt mal traitées dans l'hexagone. Cette série, la première (avec Twin Peaks) se lança dans une esthétique (avec sa réalisation fouillée et sa magnifique photographie) léchée et quasi-cinématographique. Même 10 ans après son lancement, avec ses scénarios d'une densité rare, X-Files reste que très rarement égalé. Le show mettra en place ce que les fans et les scénaristes appeleront la 'mythologie' (terme qui sera repris plus tard dans bien des séries), un énorme fil rouge qui d'épisode en épisode scotchera plus d'un fan sur son canapé. Ce sont tous ces atous qui firent de X-Files un véritable must en somme dans le domaine du fantastique et de la série TV, la référence du genre... 

Et c'est donc tout naturel que cette série qui m'est fétiche soit citée comme étant la première référence aux aventures de Bertrand Keufterian. Alors bien sûr au final les choses que je suis allé y piocher sont à la fois évidentes : le look des aliens, un petit côté conspiration mais aussi assez superficielles en fin de compte. En effet, je n'essaye pas vraiment de reprendre le ton de la série, même si certaines scènes sont des clins d'oeil. Il est clair que Bertrand est définitivement assez éloigné des agents Mulder et Scully même s'il a une partie du côté anti-héros du premier...

Mais à côté de cela, la série m'a aussi inspiré bon nombre de BD  parodique, d'abord sur le site dont je m'occupais lvei.net (La Vérité Est Ici, véritable nid à X-Philes), puis sur le magazine l'Écran Fantastique en 2001 et 2002 (voir en galerie). Ce fut l'occasion de commenter les changements du show avec le semi-départ de son acteur principale en saison 8. Soyez indulgents : je découvrais Photophop à l'époque ;)

J'avais même commencé à faire une adaptation du roman POINT ZÉRO, en format comic-book, en m'inspirant d'Adlard. Je n'ai jamais terminé mais j'ai tout de même réalisé 44 pages, ce qui m'a un peu formé pour la suite. Comme quoi, une passion pour une oeuvre peut facilement vous amener à en réaliser vous-même...

Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?