9J’aime
Le Blog de Benji_du91 ou Blog de moi par Benji_du91
< retour à la liste de posts
Billet d'humeur: The Night of the Doctor, le mini-épisode avant "The Day of the Doctor".
GénéralLe 14 nov 2013
2

Aujourd'hui, j'empiète sur le terrain de tout le monde, et ce en ne faisant d'ombre ni de concurrence à personne - parce que, qu'on se le dise, je suis quelqu'un de gentil (et particulièrement peu lu)! 

 

Je laisserai donc - s'il en a envie - l'honneur de nous faire la review, sûrement très sympathique, documentée et travaillée du mini-épisode au Blog of the Doctor, et celui d'héberger la fameuse vidéo, à SyFantasy. Alors, si ce n'est pas déjà fait, cliquez sur le lien (Et si vous ne tenez pas à le faire, gare à vous, car voici les spoilers!). 

 

Ah. Que c'est bon d'être fan d'une série de Steven Moffat (je vous renvoie d'ailleurs au paragraphe que j'ai écrit sur lui dans ma review de Sherlock)! Que c'est passionément lucratif! 

 

Souvent on lit sur internet les fan-fictions que les fans écrivent pour les fans parce que tous les fans aimeraient les voir se produire réellement. Mais le monde de la réalité, des scénaristes et des producteurs détachés, résolument adultes n'étant pas celui des fans, ce genre de chose arrive très rarement. Parfois pour le meilleur - on est toujours plus heureux quand on nous surprend avec un cadeau qui n'était pas sur la liste que quand on voit se dérouler mécaniquement sous nos yeux les instructions que l'on avait notées -, mais aussi parfois pour le pire. 

 

Steven Moffat tranche le noeud Gordien d'un mini-épisode de six minutes et livre au peuple ce qu'il attendait, sans chichi ni compromis aucun. Du coup, le peuple ne sais plus trop quoi demander et ne demande plus rien; à part "que demandé-je?" (que demande le peuple?). Ce n'est pas grave, avant d'en redemander, on peut toujours s'attarder un peu sur le bref mais délicieux morceau de viande que nous a balancé le grand frisé (je dépose le brevet sur cette appellation). 

 

Le retour de McGann

"I'm a Doctor, but probably not the one you expected."

Quel culot, ce Moffat! Il ne se contente même pas de faire revenir celui que les fans réclamaient à corps et à cris, le seul Docteur a n'avoir fait qu'un téléfilm (la raison pour laquelle Christopher Eccleston ne s'est jamais senti complexé de n'avoir fait qu'une saison) mais se permet en plus d'ouvrir l'épisode sur une fabuleuse réplique transperce-(4ème)mur! 

On retrouve donc un Paul McGann qui, non content de casser des murs fictifs, illumine l'écran rétro-éclairé de nos ordinateurs avec sa performance sans faute et pleine de charisme de l'éphémère huitième Docteur. Quelle classe, quelle prestance! Du coup, c'est peu dire qu'on va encore plus le regretter. 

 

La boucle est bouclée!

 

Rien de plus beau dans Doctor Who que la régénération du Docteur. Qu'elle aboutisse sur un nouvel acteur (forcément la meilleure), soit avortée par un tir de blaster amoureux ("The Impossible Astronaute" un moment poignant) ou, comme ici, qu'elle recolle par ses jets lumineux la continuité, on en ressort toujours comblé. 

Alors voilà, c'est fait, c'est la confirmation pour les rares qui doutaient encore, s'accrochant à d'aussi douteuses théories internètes (non, le Doctor-Donna n'a pas vieilli pour devenir John Hurt. Tout le monde s'en fout du Doctor-Donna, et puis, sérieusement, rien n'aurait été plus anti-clima-tique!) que le huitième Docteur s'est bien régnéré en John Hurt, d'une régénération d'ailleurs pas vraiment dans les règles de l'art (ce qui pourrait étayer les théories comme quoi seule les "vraies" régénération comptent), pour mettre fin à la Guerre du Temps et se sacrifier, en se salissant les mains et en souillant par le même coup son voeu de pacifisme, reniant la promesse du Docteur et devenant ainsi le Docteur-de-Guerre. (*geste de main et effet de manche pour conclure cette phrase particulièrement longue*)

 

Mais cela ne boucle qu'une partie de la boucle. On aimerait maintenant en voir encore plus et peut-être enfin assister à la régénération qui mènera à Eccleston, celle du "War-Doctor". 

 

En tout cas, ça nous fait toujours plus d'attentes pour l'épisode spécial 50ème anniversaire, "The Day of the Doctor", et rappelez-vous, quand vous désirez très fort voir quelque chose arriver dans la série, que Steven Moffat veille toujours sur vos rêves d'enfant. (*nouveau geste de manche, pour la poésie à deux balles et la conclusion de ce billet d'humeur*)

 

Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?
Le Blog de Benji_du91 ou Blog de moi par Benji_du91

J'aime écrire tout et n'importe quoi tant que je peux écrire. En fait, j'aime écrire des dialogues et raconter ma vie - de façon un peu romancée pour que ça ait l'air intéressant. 

Sinon, j'aime Doctor Who (depuis peu mais passionnément), le cinéma, Quentin Tarantino (notez la distinction) et la musique (en ce moment et depuis un petit bout de temps, j'écoute du Rock des années 60-70-80, genre Bob Dylan, Led Zeppelin ou les Pixies).

Depuis le 16 Oct 2013
Autres publications abonnements Pas d'abonnements.