23J’aime
Sugar, spice, Chemical X and everything nice. par Elsa
< retour à la liste de posts
Mars - Mes lectures préférées
GénéralLe 01 avr 2014
5

Le troisième mois de l'année s'est achevé, il est donc temps de revenir sur les lectures qui ont le plus marqué mon mois de mars. Un programme tout en émotions (très) fortes.

Je vous l'ai déjà dit, et vous l'avez peut-être même noté dans mes chroniques, je fonctionne à l'émotion. Pour qu'un titre m'emporte vraiment, il doit me faire ressentir, sourire, rire, pleurer, me mettre mal à l'aise ou m'en mettre plein les yeux.

- Avec La Mondaine, c'est presque tout ça en même temps. Concentré d'émotions intenses, cette petite incursion dans le quotidien de la brigade des moeurs, en plein entre-deux guerre, est un bijou qu'il ne faudrait manquer sous aucun prétexte, signé par les incroyablement talentueux Zidrou et Jordi Lafèbre. D'ailleurs, ces deux-là avaient déjà commis Lydie, bande dessinée pleine de lumière, de larmes et de sourires, et vous devriez vraiment vraiment la lire aussi, si vous voulez mon avis.

- Au coeur des ténèbres, c'est une adaptation, chez Noctambule, du roman de Joseph Conrad (dont est aussi tiré le film Apocalypse Now), par Stéphane Miquel et Joseph Godart. On suit les traces d'un apprenti marin, qui va confronter son innocence à l'âpreté de l'Afrique sauvage, au beau milieu de la guerre. Sombre, violent et puissant, ce titre laisse un peu KO, quand se termine le voyage.

- Deuxième titre de la collection Noctambule de cette sélection (c'est d'ailleurs une valeur sûre, pleine de titres de grande qualité graphique et littéraire), Léonard et Salaï, c'est l'intimité du génie de Vinci, et son histoire d'amour avec Salaï. Bien loin d'être impudique, cette bande dessinée où les talents de Paul Echegoyen et Benjamin Lacombe s'entremêlent à chaque case, nous donne des clés pour mieux comprendre le travail du Maître.

- Kaoru Mori est une mangaka particulièrement talentueuse, et Ki-oon lui fait honneur en publiant ses titres en grand format. Le cinquième tome d'Emma est en fait un recueil d'histoires courtes, qui nous font retrouver tour à tour tous les personnages ou presque que l'on avait déjà rencontrés dans cet hommage à Jane Austen aussi beau qu'émouvant. C'est joli, drôle, et cela conclue l'histoire en douceur.

Beaucoup moins de douceur pour le sixième tome de Bride Stories tome 6. Cette série qui nous raconte le quotidien des jeunes épouses d'Asie Centrale, à une époque pas si lointaine, est loin de s'arrêter au développement des sentiments amoureux. Après nous avoir initié à l'artisanat, ou encore aux techniques de chasse, ce nouvel opus nous plonge au cœur de combats particulièrement explosifs. Et force est de constater que l'auteure a le même talent pour évoquer la puissance des affrontements que la douceur feutrée des premiers émois.

- Une des très jolies surprises de ce mois de mars, c'est Un thé pour Yumiko. L'histoire d'une jeune japonaise expatriée à Londres qui rentre chez elle pour quelques jours, et vit d'une manière confuse tous les sentiments qui la traversent. Le dessin est magnifique, et l'histoire racontée avec beaucoup de finesse et de subtilité. Ce genre de lecture aux allures d'instants suspendus dont on ressort apaisé.

- Si les adaptations bd sont souvent un exercice risqué, Sylvain Runberg réussi tome après tome à réinventer Millenium, alors même que le succès de la série, et les adaptations cinématographiques avaient déjà marqué durablement les esprits. C'est vraiment bien écrit, prenant, et si les deux premiers tomes, dessinés par José Homs, m'avaient collé des étoiles plein les yeux, cette suite dessinée par Man se montre réellement à la hauteur. Le dessin est un tantinet plus classique et un peu moins sombre mais plein d'énergie, et de personnalité. Et vraiment très beau.

Du calme et du bruit, de l'amour et des drames, du doux et de la violence. Le mois a été aussi varié qu'intéressant... Rendez-vous dans un mois pour voir si avril se sera montré à la hauteur !

Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?