5J’aime
Les livres sont ma drogue par Luxia
< retour à la liste de posts
Retraduire Tolkien ?
GénéralLe 03 oct 2014
0

Bonjour bonjour tout le monde ! Nope, pas de critique constructive (ou pas) pour aujourd'hui, je suis toujours en train d'écrire les prochaines (teaser : fantômes et thé pour l'un, prince et revenants pour le second…). Cette fois, je vais parler de Tolkien, et de traductions.

[HS] Je fais juste un peu de pub avant, je me suis créée un compte Twitter, donc si des gens sont curieux de ce que je lis/regarde/fais/etc, vous pouvez venir voir par ici ! Cest pas encore très garni, je commence tout juste, mais ça va venir ![/HS]

 

Et je vous propose de lire en musique, parce la BO des films est quand même très géniale, et que ce serait bête de s'en priver.Et maintenant, entrons dans le vif du sujet.

Hier était un grand jour pour la fantasy en France, tout lecteur de Tolkien un tant soit peu au courant vous le dira. Car hier 2 octobre est paru, sous le titre « La Fraternité de l’Anneau », le premier tome du Seigneur des Anneaux, dans une toute nouvelle traduction de Daniel Lauzon (les deux tomes suivants suivront normalement en 2015).

Cette nouvelle traduction était, c’est le moins qu’on puisse dire, très attendue par la communauté. Et je vous propose un petit avis personnel.

La première fois que j’ai entendu parler de toute cette histoire, ça devait être un peu avant la sortie de la version révisée du Hobbit (parue en 2012), qui avait amorcée tout ce travail de réécriture et employait déjà les nouvelles traductions. Et je dois bien avouer que j’étais assez sceptique. Plus concrètement, je n’aimais pas (voire pas du tout), et je ne comprenais pas l'utilité. Principalement parce que ce que je lisais de-ci de-là ne collait pas avec mes souvenirs. J’ai lu Bilbo très jeune, Le Seigneur des Anneaux un peu plus tard, vers 12 ans, peut-être, le Silmarillion encore un peu plus tard, et j’ai bien du lire le SdA une dizaine de fois dans sa traduction française... Bref, j’ai grandi avec Tolkien. Et les noms qui me sont familiers, qui me « parlent », ce sont ceux des anciennes traductions. Pour moi, on parle de la Communauté de l’Anneau, Bilbon et Frodon ont Sacquet comme nom de famille, Aragorn est surnommé Grand-Pas, La Comté est féminine, le nom de Thorin est Ecu-de-Chêne…

Et les termes Grand’Peur, Frodo et Bilbo Bessac, Le Comté, la Fraternité de l’Anneau, Thorin Lécudechesne (je vous laisse découvrir les autres changements)… Ça me parlait moins, voire pas du tout. Et puis j’ai réfléchi. J’ai mis de côté mes doutes, j’ai lu les avis des spécialistes sur le sujet, j’ai jeté des coups d’oeils aux appendices, à certains écrits de Tolkien sur ce qu’il voulait/sous entendait, quand il nommait des personnes ou des lieux (résonance, allitérations, répétitions, par exemple), les conseils que lui-même donnait aux traducteurs étrangers, je me suis intéressée aux comparaisons français/anglais, au recensement des erreurs, coquilles ou approximations de la précédente traduction… Et j’ai commencé à me dire que c’était pas si mal, peut-être, de reprendre tout ça à zéro, de tout retravailler… De tout harmoniser surtout, notamment entre le SdA et le Hobbit qui présentait des différences assez importantes dans les traductions de même termes (voire des absences de tradcutions, comme Bag-End au lieu de Cul-de-sac). En gros, je me suis dit, « Tu verras bien, ça peut sans doute pas faire trop de mal ? ».

Et puis, entre temps, j’ai commencé à lire en anglais. J’ai longtemps hésité avant de lire Tolkien dans le texte - la traduction française (la vieille, celle de Francis Ledoux) m’avait toujours semblé un peu… lourde, pompeuse, en un mot difficile d’accès (même si je l’aimais beaucoup !), et j’avais pour ainsi dire peur de ne rien comprendre en VO (demandez à n’importe quelle personne ce qu’elle pense des 100 premières pages du SdA en français, et vous risquez fort d’avoir des réponses du style « c’est chiant, c’est écrit de manière compliqué et j’ai décroché ! »). Et puis, la peur n’évitant pas le danger, je me suis lancée. J’ai commencé par The Hobbit, axé vers les enfants et plus simple d’abord. Puis, j’ai commencé The Lord of the Ring (je suis dedans en ce moment, j’en lis un peu de temps en temps entre deux autres livres). Et je n’ai pas retrouvé cette sorte de lourdeur du français dans l’écriture de Tolkien. En fait, Tolkien se lit relativement bien, et lire en anglais permet vraiment de redécouvrir le texte.

Bref, pour revenir à la nouvelle traduction, je commençais moi aussi à la trouver nécessaire et à l’attendre, même si certains parti-pris dans les noms continuent à me déranger. Mais au final, c'est principalement du pinaillage et une question d’habitude...

Et ces derniers jours, les premiers extraits sont enfin parus en ligne. Je précise que je n’ai pas encore acheté le livre (hey, il est sorti qu’hier ! Mais ça ne saurait tarder...) et je ne peux pas juger sur pièce complète, juste sur les extraits. Et passé l’habituel instant de « mais c’est pas comme ça que je m’en rappelle… »… Je dois dire que je suis assez satisfaite du peu que j’ai lu. La lecture est fluide, agréable, sans cette espèce de préciosité un peu lourde qu’on ressentait parfois, et j’ai l’impression qu’on s’habitue assez vite aux nouveaux noms.

Donc, pour le moment, c'est du tout bon. J’espère juste que cette fluidité sera visible tout au long du livre, que certains passages perdront ce côté ardu qu’ils avaient pour redevenir plus proche du texte originel, qu'on aura enfin « Tolkien, tout Tolkien et rien que Tolkien » et que cette toute nouvelle traduction sera une belle porte d’entrée pour les nouveaux lecteurs… Mais je suis assez confiante. Donc, un grand merci aux éditions Bourgois et à Daniel Lauzon pour un travail formidable et qui ne devait pas être facile. (Maintenant, si vous pouviez retraduire le reste ? Le Silmarillion, les Contes et Légendes inachevées, etc, ce serait vraiment parfait !)

 

Et au final, pour régler toute dispute, ma version préférée entre « Vous ne passerez pas ! » (ancienne traduction) et « Tu ne passeras pas ! » (la nouvelle)… ça reste quand même « You shall not pass ! »

 

Sinon, d’autres personnes vous en parleront mieux que moi : des spécialistes ici, le traducteur là, l’éditeur dans ce coin (vidéo très intéressante, bien qu’un peu longue), un récapitulatif des changements dans cette direction... Et les extraits sont par là, ou encore par là (avec plein d'autres infos)!

Et on fini en musique, parce la BO des films est quand même très géniale. A la prochaine !


 

Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?
Les livres sont ma drogue par Luxia

De la lecture, de la lecture, encore de la lecture... en anglais ou en français.
Beaucoup de fantasy, pas mal de SF, et quelques autres petites choses...

Read and enjoy !

Depuis le 10 Nov 2013
Autres publications abonnements Pas d'abonnements.