19J’aime
LordRaccoon par LordRaccoon
< retour à la liste de posts
Parlons Anime : Black Rock Shooter
MangaLe 13 mai 2014
5

Bonjour mes Kiwis !

 

Ahh, ça faisait longtemps que je ne vous avais pas parlé Japanimation. Je me suis donc engagé à consacrer chaque mois un dossier sur un anime que j'apprécie ; dans le but de vous faire découvrir des choses nouvelles et, peut être même, vous les faire apprécier. J'ai décidé de nommer cette série de dossier « Parlons anime ». J'aime bien ce titre, il est court et efficace.

 

Avertissement :

-Bien évidemment, comme je ne parlerai que d'anime que j'aime, il est tout à fait possible que toi lecteur, tu n'apprécieras pas l'oeuvre. Eh bien pourquoi pas ? Chacun ses goûts, je le comprends tout à fait, mais si tu te sens dans l'obligation d'exprimer ton mécontentement, utilise des arguments construits, ne balance pas juste un « ouai, mais voilà quoi, c'est trop pourri quoi ... »  ; et sois respectueux s'il te plaît. Rien ne peut remplacer un bon vieux débat argumenté et respectueux. C'est plus agréable pour tout le monde.

 

-Il n'y aura aucun spoil gratuit/méchant. Si, lors de l'écriture d'un dossier, je me rends compte que je commence à spoiler, je mettrai une petite alerte. Mais malheureusement, il est souvent difficile de parler d'une œuvre sans révéler un ou deux points importants de l'histoire. Mais je m'efforcerai à esquiver à le spoil.

 

-Dans « Parlons anime », je parlerai bien évidemment du scénario, car il s'agit de l'un des éléments clés d'une œuvre ; mais je me consacrerai davantage à parler de tout ce qu'il y a derrière l'oeuvre : les origines, les Seiyuu, l'équipe qui s'est chargée de la réalisation de l'anime, les influences …

 

 

Bref, je pense avoir tout dit sur la rubrique en elle-même ; rentrons maintenant dans le vif du sujet.

 

 

Black  Rock Shooter

 

Pour commencer la saga « Parlons anime », j'ai décidé de choisir l'un des anime qui figure dans mon top 10 : Black Rock Shooter.

 

Les origines

 

Si les anime sont souvent des adaptations d'un manga ou d'un roman, il en est tout autrement pour Black Rock Shooter. Pour comprendre le phénomène BRS, il faut remonter à la fin de l'année 2007. Un illustrateur japonais, Huke, expose sur son blog des dessins d'une jeune fille aux longs cheveux noirs, vêtue d'une cape noire et portant dans sa main gauche un canon. De plus, une flamme bleue se dégage de son œil gauche. Huke l'appellera Black Rock Shooter.

(première illustration de BRS)

 

Mais comment ce dessin a t-il pu créer un engouement important alors qu'il existe sur le net nippon des tonnes d'autres d'illustrations ?

 

En 2008, Huke rejoint le groupe SuperCell, groupe très connu aujourd'hui, mais qui à cette époque n'en était encore qu'au stade amateur, ou Doujin si vous préférez. Ce groupe est certes amateur, mais jouissait déjà d'une très grande popularité sur le net japonais, notamment sur le site de partage vidéo Nico Nico Douga. Ryo, le fondateur du groupe, utilise le logiciel synthétiseur vocal seconde génération Hatsune Miku ; la version la plus populaire du logiciel Vocaloid. SuperCell composera une chanson sur le personnage de Black Rock Shooter, se nommant d'ailleurs « Black Rock Shooter », où on voit dans le clip le personnage de Huke parcourir un monde sombre et désolé.

Le clip est un réel succès, et c'est à partir de là que le véritable phénomène va se créer.

 

 

(Première illustration de DeadMaster, première ennemie de BRS)

 

Un peu plus tard, en 2009, les choses continuent de s'accélérer puisque Huke et Ryo s'associent au Studio Ordet dans le but de réaliser un OAV sur le personnage de Black Rock Shooter. Le projet est ainsi supervisé par Yukata Yamamoto et dirigé par Shinobu Yoshioka ; deux anciens membres de la Kyoto Animation. Cet OAV d'une cinquantaine de minutes sortira finalement le 24 Juillet, et il sera diffusée gratuitement et légalement sur le site Nico Nico Douga.. Puis l'OAV sera ensuite distribué sous forme de DVD en tant que contenu promotionnel dans 3 magazines : le Hobby Japan, l'Animedia, et Megami. L'une des particularités de ce DVD, c'est qu'il possède des sous-titres dans 7 langues, dont le français. D'ailleurs, pour la petite anecdote, cet OAV était diffusé en boucle sur le stand de la Good Smile Company lors de la Japan Expo 2010.

 

(pilote de l'OAV)

 

L'OAV se déroule sur deux plans différents : un premier monde où l'on suit l'entrée au collège de la jeune Matoi Kuroi et sa rencontre avec Yomi Takanashi, sa future meilleure amie. Puis un second monde dévasté, post apocalyptique, sombre où l'on voit combattre plusieurs entités dont Black Rock Shooter ; une jeune fille dont la particularité est d'avoir une flamme bleue se dégager de son oeil. L'histoire alterne les phases entre ce monde moderne et ce monde dévasté.

 

La série TV

 

Après avoir expliqué les origines de l'anime Black Rock Shooter (que je vais désormais abréger par BRS, car bordel, c'est long à écrire), il est tant de parler de l'anime en lui même.

 

 

Alors pour la série TV, elle est toujours produite par le Studio Ordet. Le premier épisode est sorti le 2 Février 2012, et il était même proposé en streaming légal sur Nico Nico Douga, où encore une fois, il a été traduit dans plusieurs langues, dont le français. Je me souviendrai toute ma vie de ce jour béni ; j'étais là !

En France, Dybex rachète les droits et traduit les épisodes suivants. Au total, la série dénombre 8 épisodes. Une série courte me direz vous, mais des fois, c'est pas plus mal. Sachez d'ailleurs, que si vous êtes intéressés, vous pouvez vous procurer l'intégrale de la série.

Quant à la production de la série TV, on retrouve les mêmes acteurs.

Pour le générique du début (ou opening), la chanson "Black Rock Shooter" est utilisée. C'est plaisant, légitime … bref on adore. Et pour le générique de fin, c'est toujours SuperCell qui est commande avec leur chanson "Bokura no Ashiato"

 

Quant à l'histoire ; elle reprend les mêmes éléments de scénario que ceux de l'OAV. Il y a juste des ajouts de personnages ainsi que des explications (enfin !!!) sur ce monde parallèle et désolé.

 

A l'époque, et encore aujourd'hui j'ai envie de dire, cet anime a été l'une des plus grosses claques visuelles que j'ai pu recevoir. L'alternance de la CG (computer graphic) et de la méthode traditionnel quant à la réalisation d'un anime ; donne un rendu juste magnifique. L'animation est belle, colorée, fluide, nerveuse. Regardez BRS TV Animation, et vos yeux vous remercieront.

 

Autre bon point, ce sont les OST qui accompagnent à merveille les scènes d'actions. Elles sont à la fois nerveuse, mais aussi mélancolique.

 

L'atmosphère est très sombre, très lourde, et cela est représentée à merveille dans le monde désolé. Les personnages deviennent fous, se blessent, cherchent à se comprendre (souvent en vain).

 

Toujours pas convaincu ? Voici une petite liste pour convaincre les plus rudes :

- Les entités qui se combattent, ont l'apparence de jeunes filles

- Il y a du sang, de la folie, de la baston, encore de la baston, encore de la folie et encore du sang (on est loin des codes des gentilles jeunes filles non-violentes)

- J'ai réussi à faire aimer cette œuvre à un fan de Comics, c'est dire !

 

Attention, risque de spoil !!!

 

 

De la violence pour de la violence ? Non, on est très loin de tout cela. Les entités qui se combattent ont des similitudes physiques avec les protagonistes du monde moderne. Elles sont en quelque sorte une représentation de leurs sentiments. Oui mais pourquoi avoir choisi des jeunes collégiennes ? Eh bien, cela s'explique par le fait que c'est à cette période de la vie, que les incertitudes, les premières peines de cœurs, les premières trahisons, le début de fortes amitiés apparaissent. Le cœur d'une jeune fille est quelque chose de fragile. En gros, c'est à cette période de la jeunesse où les sentiments des jeunes filles sont les plus difficiles à contrôler, à appréhender

 

 

Fin du risque de spoil !!!!

 

 

Et avant de conclure ce dossier, je voudrai vous parler assez rapidement des Seiyuu qui ont été choisies pour cet anime. Le Casting est juste énorme ; pour l'OAV et la série TV, on retrouve les mêmes Seiyuu. On a donc de très grosses pointes du doublage dont Kana Hanazawa (Mato Kuroi), Miyuki Sawashiro (Takanashi Yomi), et Kana Asumi (Yuu).

 

Voilà, ce sera tout pour cet article. J'espère qu'il vous aura plu, et que juste après cette lecture vous foncerez voir l'anime. Il y a seulement 8 épisodes de 25 minutes, donc ce n'est pas trop la mort. Je m'excuse à l'avance si mon article semble assez maladroit, c'est le premier que je réalise. Il m'a pris beaucoup de temps, que se soit dans l'écriture ou bien même dans la recherche des informations.

J'ai évité de parler du scénario de cet anime ; c'est à cause de son faible nombre d'épisode. Si je devais résumer ne serait ce qu'un seul épisode, je risquais de faire du spoil, et ce n'est pas ce que je recherche.

 

Anectode de fin: Black Rock Shooter n'est pas Hatsune Miku. La chanson a été interprété par Hatsune Miku; mais BRS est un personnage original !! Donc ne confondez plus les deux !!

 

Enjoy !!!

Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?
LordRaccoon par LordRaccoon

Bonsoir jeune raton, je te souhaite la bienvenue sur le blog LordRaccoon dirigé par LordRaccoon en personne (ouai, l'originalité et moi c'est une grande histoire d'amour).

 

Qu'est-ce que tu trouveras sur ce blog ?

Sur le blog LordRaccoon, je discuterai manga et animation nipponne. 

Pour cela, j'évoquerai de temps à autre l'actualité, qu'elle soit française ou étrangère.

Puis lorsque l'envie me prend, je fais des review, parce que c'est cool les review .... désolé mon argumentation est au plus bas ...

 

Sur ce, je te souhaite de passer un bon moment sur mon blog, et surtout si tu as envie de réagir sur un article, lâche-toi Géronimo, j'adore discuter avec autrui !!

 

Vous souhaitez découvrir ces univers ?

Se lancer dans l'univers du manga

Se lancer dans l'univers de l'animation

 

Ramènez votre fourrure dans la chambre du Raccoon

Depuis le 17 Oct 2013
Autres publications abonnements Pas d'abonnements.