Critique > Batman Detective Comics - Tome 1, la critique
Critique

Batman Detective Comics - Tome 1, la critique

Comics Le 20 jul
5
par Republ33k
Batman Detective Comics - Tome 1, la critique

L’avis de Republ33k7

On a aimé • Une équipe attachante • Une lecture addictive • De bons dialogues • Des thèmes intéressants en sous-texte
On a moins aimé • Des facilités un peu partout • Des dessins inégaux • Un découpage pas toujours clair

Si le premier tome des aventures de Batman, sous sa version Rebirth, est disponible depuis quelques semaines déjà, Detective Comics, titre qui accompagne souvent la série principale, a pris quelques semaines de plus pour arriver dans nos librairies françaises. Mais notre patience a été récompensée, puisque ce premier album s'avère des plus rafraîchissants !

Au scénario de cette aventure des plus batmanesques, on retrouve le protégé de Scott Snyder, James Tynion IV, qui s'avère un peu plus convaincant que par le passé. Déjà, parce qu'un titre d'équipe lui correspond mieux, et ensuite, parce qu'il est ici un peu plus libre de développer un ton qui lui ressemble, plus humain et presque humoristique, par moments. Une formule qui n'est pas sans rappeller les titres de Marvel d'ailleurs.

Ainsi, ce Detective Comics rassemble une jolie équipe de personnages, dirigés par une Batwoman qu'on se fait une joie de retrouver, à la tête du groupe composé de Tim Drake, alias Red Robin, Stephanie Brown, alias Spoiler, Cassandra Cain, alias Orphan et même Basil Karlo, plus connu sous le nom de Gueule d'Argile, le vilain polymorphe - parmi mes préférés. 

Ensemble, ils iront enquêter sur une grosse conspiration, puis combattre leurs représentants dans une ambiance à mi-chemin entre le thriller et le film d'action, et étonnament lumineuse pour un titre se déroulant à Gotham. C'est d'ailleurs l'une des forces de cet album, qui nous offre un nouveau regard sur des personnages comme Red Robin ou Batwoman, quitte à les dénaturer par moments. Mais pour une fois, on se réjouira de les voir présentés sous un angle différent, qui change de l'éternelle souffrance s'acharnant sur nos personnages favoris.

D'autant que les dialogues de Tynion IV s'avèrent souvent savoureux, et utilisent à la perfection l'étonnant groupe de personnage à leur disposition, dont Gueule d'Argile, qui s'impose comme un comic relief assez efficace. Petit à petit, le scénariste impose ainsi un ton plutôt rafraîchissant, qui est complété par un rythme assez addictif.

Il faut dire que Detective Comics paraît outre-atlantique toutes les deux semaines (plus d'explications ici) ce qui permet à l'auteur de dérouler très rapidement son intrigue, qui parmi celles de DC Rebirth, est sans doute celle qui repose le plus sur les cliffhangers pour vous inciter à lire. Mais mine de rien, Tynion IV maîtrise l'exercice et nous incite très vite à tourner les pages, jusqu'à créer une vraie addiction, même si les ressorts scénaristiques n'ont rien de très original.

A croire que l'empathie qu'il nous fait développer pour ses personnages suffit, et que l'action fait le reste, même si ce premier tome a tendance à présenter de trop nombreuses pages qui rendent le sens de lecture confus. Et puisque nous parlons de l'aspect visuel des choses, un mot sur les dessinateurs, à savoir Eddy Barrows, Alvaro Martinez et Al Barrionuevo. Sans surprises, c'est le premier, qui avait pu acquérir une belle expérience sur Nightwing, qui s'en sort le mieux. 

Très clairement, l'album vaut donc plus pour son scénario, qui interroge les méthodes de Batman, s'intéresse au sujet de la militarisation de ses aventures (sous bien des aspects) et propose quelques moments forts, portés par une équipe diablement attachante. Ses dessins sont un peu en deça ou en tous cas un peu trop dans la norme pour être notés, mais l'ensemble se dévore avec appétit. On ne saurait donc que trop vous le recommander avant votre départ en vacances.

Auteurs & Mots clés
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?