Critique > Dans un rayon de soleil : Tillie Walden est de retour avec une poésie spatiale
Critique

Dans un rayon de soleil : Tillie Walden est de retour avec une poésie spatiale

Comics Le 12 fev
3
par LiseF
Dans un rayon de soleil : Tillie Walden est de retour avec une poésie spatiale

L’avis de LiseF8

On a aimé • Des personnages hyper touchants • Une colorisation (agréablement) surprenante • Un univers qu'on veut explorer
On a moins aimé • Les personnages ont des physiques trop proches ce qui nous amène à parfois les confondre

Le 16 janvier dernier est sorti Dans un rayon de soleil, la nouvelle bande dessinée de Tillie Walden chez Gallimard. Le 16 janvier, ça fait déjà un peu loin mais l'album est un sacré pavé, il me fallait donc du temps pour le dévorer. Alors j'ai attendu qu'Angoulême passe, puis je me suis plongée dedans... Et j'en suis ressortie avec les yeux qui brillent.

En route pour l'espace à bord d'un bateau-poisson

Dans cet album on suit Mia, une jeune fille tout récemment embauchée sur un vaisseau pour accomplir des travaux de rénovation de bâtiments sur différentes planètes. Mia fait connaissance avec l'équipage, et réalise bien vite qu'il forme un groupe très soudé dans lequel il sera difficile de s'intégrer. Entre Alma et Char le couple inséparable, Ellie qui ne parle pas, et Julie et son caractère de feu, notre héroïne va devoir trouver un moyen de se faire sa place...

Sans compter que Mia cache un secret. L'histoire se déroule sur deux temporalités : les débuts de la jeune fille dans le vaisseau, et quelques temps avant, alors qu'elle était élève dans un pensionnat. Là-bas, elle a fait la rencontre Grace, une fille de son âge de qui elle est rapidement devenue très proche. Et sa décision de voyager à travers l'espace n'est pas étrangère à cette rencontre...

Dans une galaxie lointaine ?

J'aurais pu prendre le temps de vous expliquer un peu le contexte avant d'entrer dans le vif du sujet, mais ce n'est pas ce que fait Tillie Walden. L'autrice nous plonge directement dans l'histoire, sans prendre la peine de nous dire si on est "dans une galaxie très lointaine" ou quoi que ce soit d'autre. Le contexte, on va le comprendre petit à petit au fur et à mesure que l'histoire avance. Pourtant, on se prend très vite au jeu même si on ne comprend pas tout. On découvre peu à peu cet univers captivant, où les vaisseaux ressemblent à des poissons géants et le soleil est aussi rare que brillant.

Dans Spinning, Tillie Walden se situait dans un contexte bien plus réaliste puisqu'elle racontait tout simplement son adolescence en tant que lesbienne. Ici, on pourrait penser que l'autrice change complétement de registre. Mais en fait, l'homosexualité est toujours un sujet, même s'il est traité ici en arrière plan. Dans cet univers il n'y a que des femmes, de fait elles sortent entre elles et tout le monde a deux mamans. Précédemment Tillie Walden expliquait la difficulté de trouver sa place en tant qu'adolescente homosexuelle, aujourd'hui elle en parle de façon plus apaisée, comme un thème évident. Et c'est aussi symptômatique de cet univers qu'on découvre petit à petit : personne ne nous explique qu'il n'y a que des femmes dans cet album. C'est au lecteur de s'en rendre compte, au fil des pages.

Et c'est ça aussi qui rend Dans un rayon de soleil si captivant. On a envie d'en savoir plus, de décrypter ce monde si mystérieux. Et surtout, on veut comprendre les motivations de Mia, et pourquoi elle est fascinée par l'Escalier, cette partie de l'espace où bien peu de voyageurs osent s'aventurer. Sans compter que l'autrice sait nous captiver avec un dessin surpenant, jouant avec le clair-obscur et les pleines pages hallucinantes. Je ne ferais qu'un seul reproche au dessin : le design des personnages n'est à mon sens pas assez travaillé, et il m'est arrivée plusieurs fois de les confondre.

537 pages, ça fait un bon gros bouquin. Et c'est tant mieux ! On plonge la tête la première dans l'univers créé par Tillie Walden, et lorsque le récit est fini on est carrément triste d'en sortir. L'autrice sait créer des liens forts entre ses personnages, qui nous incitent à nous prendre d'affection pour chacun d'eux. Et visuellement, on ne cesse d'être agréablement surpris. Dans un rayon de soleil est disponible chez Gallimard au prix de 29 euros.

Auteurs & Mots clés
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?