Critique > Diesel tome 1 : une aventure trépidante dans un univers cartoon à souhait
Critique

Diesel tome 1 : une aventure trépidante dans un univers cartoon à souhait

Comics Le 06 fev 2019
5
par LiseF
Diesel tome 1 : une aventure trépidante dans un univers cartoon à souhait

L’avis de LiseF9

On a aimé • Des graphismes qui claquent • Une héroïne attachante • Un univers intrigant
On a moins aimé • Un brin trop bavard parfois

Le 18 janvier dernier Kinaye publiait Diesel, l'un de ses deux titres de lancement. Kinaye se décompose en deux grandes collections, Fresh Kids et Graphic Kids. Si vous souhaitez en savoir plus, je vous encourage d'ailleurs à lire notre interview de Romain Galand le créateur de cette nouvelle maison. Diesel est le premier livre de la collection Fresh Kids, proposant principalement des séries d'aventure. Friande de comics jeunesse tels que Cinq mondes, La cité sans nom ou Le prince et la couturière, j'avais hâte de découvrir cet album. Et pour ma part c'est une nouvelle série validée à 100% !

Au secours de Peacetowne

On suit l'histoire de Diandra Diesel, dite Dee, fille adoptive du capitaine de Peacetowne, un vaisseau/ville. Alors qu'elle était enfant, Dee a vu son père se faire enlever par une armée d'oiseaux géants. Même si l'événement a été traumatisant, la gamine est devenue une jeune femme téméraire, impertinente et même un peu pénible... Alors qu'approche le jour de ses dix-huit ans, Dee entend bien hériter de Peacetown et devenir capitaine. Mais tout s'effondre quand des hommes oiseaux, semblables à ceux qui avaient enlevé son père, prennent d'assaut le vaisseau...

Pas de doute, ces derniers ne font pas partie de gentils. Voyant que l'équipage refuse de coopérer, les hommes-oiseaux bombardent le vaisseau qui sombre dans les nuages. À l'aide de son fidèle petit robot de compagnie, Dee parvient à s'enfuir et s'aventure sous les nuages, dans un monde qu'elle imaginait mort depuis longtemps. C'est ainsi que commence le voyage de notre héroïne, déterminée à retrouver les survivants de Peacetowne mais aussi à comprendre les agissements des hommes-oiseaux. Et tout se complique quand elle réalise que son père est encore en vie, et pas forcément du côté des gentils...

Un savant mélange d'aventure, de mystères et d'humour

Je pense que ça se sent dès la lecture du pitch : Diesel est une série pleine de rebondissements. Je n'en attendais pas moins de la part de l'auteur Tyson Hesse, qui vient à l'origine du monde de l'animation. Ce tome 1 se dévore à toute vitesse, avec la même avidité que quand on découvre une nouvelle série animée de qualité. Les graphismes sont colorés, les rebondissements sont imprévisibles sans être trop complexes, et l'humour fonctionne à merveille.

Ça se dévore, mais l'album est tellement épais qu'on en a quand même pour un moment. Côté édition, Kinaye a tout juste : les albums ont pile la taille qu'il faut pour rentrer dans le sac à dos des enfants, mais sont assez gros pour nous laisser apprécier pleinement la qualité du dessin. Le format souple, la couverture aux couleurs pétantes donnent à l'album un aspect "livre-doudou" qu'on a envie d'emmener partout.

Est-ce que j'attends la suite avec impatience ? Tout à fait ! J'ai été charmée par Dee, cette héroïne imparfaite, pleine de bonne volonté mais aussi capricieuse. Tant du côté du caractère que du style du personnage Tyson Hesse a réussi son coup.

Pari réussi donc pour ce lancement : Kinaye attaque avec une série trépidante, où mystères, humour et aventures se mélangent dans un excellent cocktail. L'album est disponible au prix de 15,50 euros !

Auteurs & Mots clés
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?