Critique > Giant Days - tome 1, la critique
Critique

Giant Days - tome 1, la critique

Comics Le 29 aout
1
par Elsa
Giant Days - tome 1, la critique

L’avis de Elsa8

On a aimé • Des personnages très réussis • La bonne humeur • Des sujets de société mis en scène avec justesse
On a moins aimé • Un peu court

Sorti en juin chez Akileos, Giant Days s'avère une parfaite lecture de rentrée. Une bd pleine de bonne humeur qui, de l'aveu de ses propres héroïnes, passe haut la main le Bechdel Test.

Nouvelle vie, nouvelles amies

Susan, Daisy et Esther sont entrées à la fac il y a quelques semaines. Leurs chambres sont côtes à côtes, si bien qu'elles ont rapidement fait connaissance et sont instantanément devenues amies. Très différentes les unes des autres, elles n'en deviennent pas moins inséparables et nous entrainent dans leur quotidien, qui selon les jours peut se réveler aussi paisible que mouvementé.

Une dose de bonne humeur

Il est encore tellement rare de voir des histoires d'amitié exclusivement féminines en fiction que c'est peut-être la première qualité de Giant Days (parmi de nombreuses autres) qui saute aux yeux. Suivre les aventures de trois jeunes femmes attachantes qui discutent de tout et de rien, se serrent les coudes au besoin, assister aux débuts de leur amitié, fait du bien. Et il y a une vraie volonté chez les auteurs d'offrir aux lecteurs des personnages variés, subtils et réalistes. Les trois héroïnes ont des personnalités fortes, un passé, des rêves, des qualités et des défauts, et autour d'elles gravitent des jeunes femmes et des jeunes hommes qui sont aussi attachants qu'intéressants. Une diversité toute en justesse et particulièrement appréciable.

Le scénariste John Allison et la dessinatrice Lissa Treiman imaginent une histoire du quotidien, réaliste mais surtout drôle et touchante, découpée en chapitres (cette édition rassemble les quatre premiers comics publiés aux USA). Celà donne une bande dessinée assez courte, qui laisse un peu sur sa faim et fera attendre la suite avec impatience. On s'attache très vite aux trois héroïnes et à leur entourage. Et entre un virus ravageur et des mauvais souvenirs qui les rattrapent, Giant Days aborde aussi avec intelligence de nombreux sujets de société, sous un angle forcément teinté de féminisme. Un chapitre met en scène un épisode de sexisme tristement ordinaire, et laisse le temps aux personnages de débattre, de réagir, chacun à leur façon. Une manière de dénoncer mais aussi d'expliquer en quoi certains comportements sont problématiques.

Travaillant chez Disney, Lissa Treiman apporte encore plus de personnalité et de vie à Susan, Daisy et Esther. Les planches sont colorées et joyeuses tout en restant réalistes, la mise en scène très dynamique et la gestuelle des personnages évoquant l'animation. Les héroïnes habitent les pages, déambulent d'un chapitre à l'autre. Le résultat est plein d'énergie et d'humour. 

Ce premier tome de Giant Days est une très jolie surprise, un moment de lecture touchant et plein de bonne humeur. Et le tome 2 est annoncé pour septembre.

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
Giant Days tome 1
Giant Days tome 1 Giant Days tome 1 2017
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?