Critique > Joe - L'aventure Intérieure
Critique

Joe - L'aventure Intérieure

Comics Le 14 avr
0
par Dram00n
Joe - L'aventure Intérieure

L’avis de Dram00n10

On a aimé
On a moins aimé

Auteur : Grant Morrison
Dessinateur : Sean Murphy
Editeur : Urban
Collection : Vertigo Deluxe


Synopsis :
Joe est un jeune garçon diabétique qui vient de perdre son père. Il doit déménager sous peu de la maison qu'il occupait avec sa mère. Mais lors d'une crise d'hypoglycémie, Joe va se retrouver projeté dans un monde d'heroic fantasy et partir dans une quête intime et fantastique pour assurer sa survie.

D'un côté, on a un auteur à succès que l'on ne présente plus : Grant Morrison (All Star Superman, JLA, New X-Men, Happy!, ...). De l'autre, un dessinateur qui aujourd'hui est adulé par plus d'un fan de comics : Sean Murphy (Off Road, Punk Rock Jesus, Tokyo Ghost, ...). Autant le dire, deux immenses talents réunis ensemble. Pour autant, ce n'est pas toujours gage de qualité.

L'histoire peut paraître très classique aux premiers abords, Joe a perdu son père et sa mère essaie donc de maintenir la maison à flot. Il est aussi accompagné d'un petit rat nommé Jack. Un jour, alors qu'il a été malmené à l'école, Joe est atteint d'une crise d'hypoglycémie lorsqu'il rentre chez lui. Ainsi, le simple trajet de sa chambre à la cuisine pour aller chercher ses médicaments devient un périple et un voyage digne du Seigneur des Anneaux. Plongé dans un monde d'hallucinations ou ses jouets prennent vie, son rat est un guerrier impitoyable et chaque pièce de la maison est juste une étape de plus, une ville de plus, une époque de plus. Mais classique n'est pas forcément égal à mauvais et inattendu pour autant.

Ce qui frappe dans ce récit, c'est l'écriture de Morrison. Habitué à des récits réputés très complexes avec beaucoup de références et des histoires très étendues, ici ce n'est tout simplement pas le cas. Le scénario est maîtrisé de bout en bout et on retrouve tous les éléments que l'on aime dans les comics : personnages attachants, du texte efficace, mais surtout, un goût de "encore un chapitre". On retrouve un goût pour une époque bien nostalgique pour beaucoup et qui n'est pas sans rappeler des films comme Les Goonies ou L'Histoire sans fin. Les plus jeunes seront quand même satisfaits avec des références également plus récentes qui leurs parleront tout autant. Après tout, on a tous été (ou on l'est encore) adolescent un jour et on a tous voulu connaître les mêmes aventures que nos héros de série, films, livres... Morrison nous permet de voir ce résultat et personnellement, j'en deviens jaloux !
Que dire des dessins à part qu'ils sont juste parfaits pour ce récit. On est encore au "début" de la carrière de Sean Murphy mais on retrouve tout de même son trait si particulier à l'exception qu'on a des dessins avec un trait très léger et plus fin que son style habituel. Ainsi, on retrouve la finesse de ce monde féerique et donne de la légèreté au scénario. Ce trait plus léger nous donne une petite piqûre de rappel que la quête n'est pas un long voyage pour détruire un anneau accompagné de nain et elfe mais d'aller chercher des médicaments accompagné de Jack, un ami qui est là pour Joe quand les camarades d'école ne sont pas tendres avec lui.
Je rajouterai également, que la composition et le découpage des pages est juste excellent. Le gros point fort à mes yeux est le talent de Murphy sur le placement des bulles. Ces dernières permettent à l'oeil de suivre toute la page et de vouloir s'attarder sur tous les détails de manière naturelle et on reste subjugué à chaque case.

Oui ce comics est un chef d'oeuvre à mes yeux. Il n'est peut-être pas politique, ne dénonce pas la société, il parle juste d'un garçon à la recherche de ses mécicaments... mais il relate la transition de l'adolescence à l'âge adulte d'un garçon juste attachant et qu'on aimerait aider.

galerie photo Auteurs & Mots clés
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?