Critique > Les Gardiens de la Galaxie - Tome 1, la critique
Critique

Les Gardiens de la Galaxie - Tome 1, la critique

Comics Le 14 aout 2014
2
par AlexLeCoq
Les Gardiens de la Galaxie - Tome 1, la critique

L’avis de AlexLeCoq7

On a aimé • Une belle brochette de héros • Très beau • De bons dialogues
On a moins aimé • Le manque d'enjeu • Les comics numériques en bonus

Difficile de passer à côté avec la semaine spéciale qui a actuellement lieu sur COMICSBLOG.fr mais le monde tourne en ce moment aux couleurs des Gardiens de la Galaxie. Équipe cosmique de Marvel dont vous pouvez retrouver les origines dans un beau dossier d'Alfro, les Gardiens ont maintenant le droit à leur propre œuvre du 7ème Art avec Marvel Studios qui a misé sur le bon poulain pour la réaliser, James Gunn. Mais cette arrivée triomphale dans les salles ne s'est pas faite toute seule puisque Marvel a relancé une série Guardians of the Galaxy depuis quelques temps. Le tome 1 est arrivé en France depuis quelques semaines mais voici le moment parfait pour le décrypter.

Fin 2012, Marvel qui jalouse de loin le succès de DC Comics depuis son Relaunch décide d'appliquer une sauce relativement similaire à ses héros avec Marvel NOW!. Sans relancer son univers à zéro, la Maison des Idées décide tout de même de mettre un gros coup de boost à ses séries avec l'événement qui change le statu quo de bons nombres de ses héros. Mais le but de l'opération est avant tout de promouvoir des personnages mis de côté depuis quelques années dont les Gardiens de la Galaxie. Et puis, on ne va se mentir, Marvel Studios a une influence majeure sur les productions de l'éditeur papier aujourd'hui puisque ce sont les films qui poussent l'arrivée de nouveaux lecteurs et non l'inverse.

Tout ça pour la Terre ? La pizza, il y a mieux !

C'est donc au scénariste Brian Michael Bendis, à l'œuvre sur les X-Men, qu'a incombé la tâche de relancer le titre Guardians of the Galaxy. Pour ceux qui ne connaissent pas encore bien la série, elle se focalise sur une troupe de mercenaires de l'espace tous plus atypiques les uns que les autres. Leur meneur, Star-Lord, est un métisse terrien et spartoi dont le père n'est nul autre que J-Son, le Roi de Spartax. Mais il accompagné de Gamora, une des filles de Thanos, Drax, un chasseur de primes avide de vengeance envers le Titan Fou, Rocket Raccoon, un cynique raton-laveur génétiquement modifié et son compagnon de toujours Groot, un alien semblable à un arbre qui ne peut s'exprimer à travers une phrase :"Je suis Groot !". Une équipe aussi folle qu'unique mise en en scène lors de moults aventures dans les quatre coins de la galaxie. Ce premier tome n'offre d'ailleurs pas d'introduction au personnage mise à part celle du héros principal, Peter Quill de son nom civil, autour de qui tourne véritablement l'ouvrage. Mais la "bande de dégénérés" ne sera pas seule lors de ses premières pérégrinations puisqu'elle sera accompagné d'un visage familier de Marvel, Iron Man, capable de voyager à travers les astres avec une toute nouvelle armure.

Une fois de plus le scénariste américain met son talent d'écriture à profit sur l'interaction entre les personnages, qui est clairement sa plus grande spécialité. C'est d'ailleurs une nouvelle réécriture des personnages, beaucoup plus décontractée, que nous offre Brian Michael Bendis avec la mouture Marvel NOW! de Guardians of the Galaxy. L'Américain réussit donc à mettre sa plume au service de l'équipe de fortes têtes en ponctuant presque chaque cases de répliques efficaces qui font bien souvent mouches notamment lorsque c'est le raton-laveur fortement armé et grande gueule devant l'éternel qui est à l'honneur. Malheureusement, et comme avec ses séries sur les mutants, Brian Michael Bendis se perd parfois dans sa caractérisation et laisse le scénario sur le carreau. Car si l'intrigue mise en place autour des ambitions politiques de J-Son se révèle fortement intéressante, la menace est encore relativement anecdotique dans ce premier jet. La bataille sur Terre contre les Badoon est impressionnante mais vite expédiée. Pour autant, le titre permet aux aficionados d'appréhender l'univers cosmique de Marvel et de découvrir les relations entre quelques-unes de ses nombreuses races.

Je suis Groot !

Mais là où ce volume consacré aux Gardiens de la Galaxie impressionne, c'est dans sa partie graphique. Il faut dire que Brian Michael Bendis est secondé dans sa tâche par l'artiste dont le talent n'est clairement plus à prouver, Steve McNiven. Incroyablement pointilleux dans les détails, le trait fin du Canadien permet de rendre à ses cases des rendus totalement éblouissants qui magnifient les quelques scènes de combats spatiaux que renferme ce premier tome. La mauvaise nouvelle, c'est que l'artiste ne signe seulement que quatre numéros, mais heureusement il est remplacé au pied levé par Sara Pichelli, une jeune artiste de la Maison des Idées au talent incroyable. Après avoir déjà œuvrée avec Brian Bendis sur Spider-Men, l'Italienne livre seulement quelques pages dans ce tome 1 magnifiquement dessinées qui restent dans la droite lignée du travail de McNiven et qui augurent du très bon pour la suite puisqu'elle va rester sur la série pour quelques numéros.

Une nouvelle fois, Panini Comics livre une très belle édition avec ce premier tome des Gardiens de la Galaxie et la seule chose à regretter est l'incorporation des Guardians of the Galaxy Infinite Comics à la fin de l'ouvrage. Si ces brefs chapitres sont destinés à introduire les protagonistes de la série, ils ont surtout été développés en turbomédia et perdent donc un peu de leur saveur sur papier, sans leurs animations. Mais ce n'est qu'un détail.

En définitive, les Gardiens de la Galaxie - Tome 1 est une très bonne pioche qui plaira probablement plus à des lecteurs amateurs qu'à des fans confirmés de Marvel. Si l'équipe de héros séduit par son casting fou, il faut avouer que le manque de véritable menace et d'intrigue se fait lourdement ressentir dans ce premier relié et il faudra probablement attendre sa suite avant que les aventures de Peter Quill et ses compagnons ne décollent vraiment. Pour autant, rien que l'univers visuel du titre vaut son pesant de cacahuètes de l'espace juste pour admirer le travail remarquable d'un Steve McNiven plus en forme que jamais. Et si vous vous ennuyez cette semaine, foncez au cinéma pour voir Guardians of the Galaxy de James Gunn.

Je vous invite aussi vivement à faire un détour sur COMICSBLOG.fr pour découvrir le premier numéro de Momentum, une chronique qui reviendra dès la rentrée sur 9emeArt et qui s'attarde aujourd'hui sur le deuxième épisode de Guardians of the Galaxy.

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
Les Gardiens de la Galaxie - Tome 1
Les Gardiens de la Galaxie - Tome 1 Les Gardiens de la Galaxie - Tome 1 2014
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?