Critique > Locke & Key tome 5 : Rouages, la critique
Critique

Locke & Key tome 5 : Rouages, la critique

Comics Le 05 nov
7
par Manu
Locke & Key tome 5 : Rouages, la critique

L’avis de Manu9

On a aimé • Les origines • De nombreux indices sur le passé et la suite
On a moins aimé • 5€ trop cher • Peu (pas ?) de bonus

Elles sont rares les séries que je me garde de dévorer en VO pour attendre de mieux les apprécier en VF. Il y a Walking Dead chez Delcourt, commencée en VF et qui a l'avantage de proposer un temps d'attente très court. A l'opposé il y a les séries de l'univers Hellboy, toujours chez Delcourt qui propose de superbes éditions. Et enfin il y a Locke & Key. C'est peut-être même celle que j'apprécie le plus des trois, et celle qui méritait à elle seule que le label Milady Graphics survive. Et une nouvelle fois aujourd'hui je remercie ceux qui se sont battus, dans l'ombre ou la lumière, pour nous proposer la suite de la série.

Si Stephen King souffre peut-être aujourd'hui d'avoir tout ce qu'il avait à dire, et bien plus encore*, son fils Joe Hill n'en ai pas là, et il prend son temps pour nous offrir une histoire d'une qualité rarement égalée dans les comic books. Celui qui n'a pas voulu bénéficier de la notoriété que lui aurait apporté le nom de son père nous offre en effet une histoire à la fois simple, épique, drôle et angoissante. Souvent malsaine même, mais de la bonne façon, pas de celle qui nous fait fleurir les Insidious et compagnie au cinéma. Non Locke & Key joue sur le mélange des genres mais aussi et surtout sur la froideur de l'horreur et de la mort. En une page, à travers une simple scène de la vie, tout peut basculer pour n'importe quel personnage de l'histoire.

Retour aux origines

Dans l'excellent tome 4 sorti en début d'année chez Milady Graphics, Joe Hill nous offrait une grande avancée dans l'histoire de la famille Locke, et surtout un cliffhanger qui nous laissait sur les dents. Ici il freine des quatre fers, non pour allonger sa série qui ne verra plus qu'un tome à partir de maintenant**, mais plutôt pour nous laisser apprécier le voyage de plus belle manière. Les enfants Locke découvrent la Clé de Temps, qui leur permet (de façon limitée) de remonter le temps à une date donnée voir ce qu'il s'y passait. L'occasion dans un premier chapitre de découvrir l'histoire de Keyhouse et d'où viennent toutes ces clés. Après cela le reste de ce tome 5 se concentre sur la bande d'amis de Rendell Locke, à l'époque où tout allait bien et où ils jouaient eux aussi avec leurs clés.

Comment tout a basculé ? Qu'est-il arrivé à Dodge pour qu'il finisse "infecté" ? Pourquoi les adultes ne semblent pas se souvenir de ce qu'il s'est passé ? Toutes ces réponses et bien plus encore nous sont données ici. Ce n'est pas pour rien que ce tome se nomme Rouages. Les pièces qui ont été mises en place à travers les tomes précédents prennent tout leur sens ici, et on assiste impuissants à l'inéluctable mécanique qui a mené la famille Locke jusqu'ici, et qui l'emmènera prochainement vers son combat final. Habilement et ironiquement, les outils qui ont permis à ce groupe de copains de mettre en scène la plus parfaite des tragédies grecques les poussent vers un drame bien plus grand encore.

S'il faut trouver un défaut à ce tome, et c'est vraiment pour en donner un, c'est qu'il est moins visuellement poussé que le précédent. Qu'on ne s'y trompe pas Gabriel Rodriguez est toujours excellent et les dessins sont de très bonne facture, mais il manque le plus du tome précédent. Certaines scènes auraient mérité ici plus de grandiloquence. La véritable ombre au tableau, et on en parlait déjà la dernière fois, est cependant le prix. Certes on sait que Locke & Key n'a pas la puissance de vente du catalogue DC ou Marvel, qui permettent à Urban Comics et Panini Comics de présenter des albums de qualités semblables à des coûts moins élevés (même si nous n'avons par exemple pas entendu de réclamations sur des tranches se décollant chez Milady Graphics). Cependant le lecteur lambda n'en a que faire de savoir si le catalogue le permet ou non, et aura peut-être du mal à payer 19€90 pour 160 pages avec peu de bonus. Un nouveau lecteur devra débourser presque 100€ pour acquérir l'ensemble des numéros sortis (dans cette nouvelle collection) et c'est cher. Notre espoir ici est qu'après la fin de la série, déjà déterminée, Milady Graphics propose des coffrets intégrales à prix réduits (deux coffrets de trois tomes seraient parfaits, non ?).

Dodge, éternelle menace

Les dernières pièces se mettent en place pour un final qui s'annonce d'anthologie. Joe Hill et Gabriel Rodriguez auront réussi à nous garder en haleine tout du long pour nous conter une belle histoire, et on n'en demande pas plus. L'impatience nous guette maintenant en attendant la conclusion dans le tome 6 : Alpha & Omega.

* Remarque totalement subjective.
** Le dernier numéro de la série sort en VO le 27 novembre !

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
Locke & Key - Tome 5 : Rouages
Locke & Key - Tome 5 : Rouages Locke & Key - Tome 5 : Rouages 2013
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?