Critique > Polar Venu du Froid - tome 1, la critique
Critique

Polar Venu du Froid - tome 1, la critique

Comics Le 21 jan 2016
0
par Republ33k
Polar Venu du Froid - tome 1, la critique

L’avis de Republ33k6

On a aimé • De très belles planches • Le format à l'italienne • Un hommage à Frank Miller...
On a moins aimé • ... Pas toujours réussi • Un exercice de style avant tout

Décidément, on arrête plus Glénat Comics qui, avec le premier tome de Polar Venu du Froid, ajoute encore un nouveau format à son catalogue. Et si cette édition est à l'italienne, son auteur est espagnol, puisqu'il s'agit de Victor Santos, qu'on pouvait déjà retrouver chez l'éditeur français dans Black Market, où il faisait déjà montre de son potentiel.

Potentiel avéré, voire décuplé, à en croire les planches de ce Polar Venu du Froid, qui sont un vrai plaisir pour les yeux, tout au long de l'album, qui profite au mieux des choix de fabrication de Glénat Comics - le papier glacé flattant tout particulièrement les couleurs de cet album, pour ne citer que cela.

L'objet est beau, les planches aussi, mais que cachent-ils. Ma foi, plus qu'un véritable polar, même si l'histoire de Victor Santos en reprendra tout les codes, jusqu'à l'exagération parfois, ce premier tome est surtout un hommage vibrant à Frank Miller et sa maîtrise de l'art séquentiel.

En effet, Victor Santos s'approprie absolument tous les codes de la série Sin City, jusqu'à l'utilisation très précise des couleurs, comme nous l'évoquions brièvement. Et le résultat est plutôt convaincant, même s'il frise parfois le plagiat dans son hommage absolument académique au maître américain. Hélas, comme on le remarque au détour de découpages bien moins lisibles que ceux de Miller, Santos ne peut rivaliser avec génie de l'auteur de The Dark Knight Returns.

Pour faire simple, ce premier tome de Polar Venu du Froid reste au dessus des pires épisodes de Sin City, mais bien en dessous de ses opus les plus fameux, et ne se hissera jamais au niveau d'un Dame to Kill For, par exemple. Il faut dire qu'à trop vouloir coller au style de Miller, Victor Santos oublie de nous offrir quelques nouveautés. Si on met de côté l'introduction - par ailleurs assez peu inspirée - de la technologie dans l'histoire, tout a un air de déjà-vu.

D'un point de vue narratif, la structure est simple et efficace, mais se repose ainsi sur des archétypes, systématiquement. Et du côté des dessins, nos personnages et nos lieux seront  directement inspirés de l'univers Millerien, jusqu'aux antagonistes complètement difformes, par exemple. Entendons-nous bien, malgré cette absence quasi-totale d'originalité, le résultat proposé par Victor Santos reste appréciable, et saura parler à tous les fans de Frank Miller et de polars burnés, de manière plus générale.

Mais il est dommage de constater que l'auteur s'attelle plus à la reproduction qu'à la production. Avec un peu plus de fraîcheur et d'originalités,  Polar Venu du Froid aurait pu transcender son hommage pour devenir une aventure à part entière.

Resteront un très bel objet qui contient, au moins pour sa première moitié, de très belle planches, encore teintées de mystères. Mais quelques minutes plus tard, le masque tombe, et l'hommage finit par lasser. L'expérience de lecture sera tout de même appréciable, haletante même, mais on reste sur notre faim. En attendant un tome 2 plus personnel ? On l'espère !

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
Polar Venu du Froid - Tome 1
Polar Venu du Froid - Tome 1 Polar Venu du Froid - Tome 1 2016
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?