Critique > Porcelaine tome 1, la critique
Critique

Porcelaine tome 1, la critique

Comics Le 26 sept
7
par Elsa
Porcelaine tome 1, la critique

L’avis de Elsa9

On a aimé • Le superbe dessin • Des classiques revisités avec talent • Les personnages forts et marquants • L'atmosphère étrange et poétique
On a moins aimé • Il va falloir patienter pour découvrir encore plus de cet univers fascinant

Les couvertures particulièrement jolies, c'est parfois un peu traitre, non ? On est attiré sans pouvoir résister et puis l'intérieur peut s'avérer... décevant. Alors, forcément, face à une couverture aussi jolie que celle de Porcelaine, on craint un peu. Le dessin est beau, fin, délicat et fort, les couleurs froides et pourtant douce, cet esprit Art Nouveau un peu étrange... Cela fait déjà beaucoup de promesse pour une seule bande dessinée. Et bien vous savez quoi ? C'est encore meilleur à l'intérieur...

La gamine et les porcelaines.

C'est l'histoire d'une petite fille des rues, envoyée par la grande de sa bande, Belle, cambrioler la maison d'un 'sorcier'. Une fois la clôture passée, elle se retrouve face à deux molosses, et est sauvée in extremis par le propriétaire des lieux. Ce dernier l'invite à rester prendre le thé, puis à séjourner un peu chez lui. Il n'a en tête aucune raison inavouable, juste envie et besoin d'un peu de compagnie. Les jours passent et il l'initie petit à petit aux méthodes de fabrication de ses porcelaines, des créatures à qui lui seul sait donner la vie. Mais il ne lui confie pas tous ses secrets, et lui interdit l'entrée de la pièce où il pose le vernis rouge, dernière étape de création.

Mais si le vieil homme veut lui offrir tout ce qu'elle désire pour être heureuse, l'enfant saura-t-elle se satisfaire de cette prison dorée ?

"Si elle ressort en vie, je vais l'éventrer."

Porcelaine est une bande dessinée assez incroyable. Superbement dessinée, racontée, mise en scène, elle est le premier projet personnel de Benjamin Read et Chris Wildgoose, publié par leur propre studio indépendant en Angleterre, Improper Book. Et quel projet. 

L'histoire revisite avec subtilité les contes les plus incontournables. Une idée que l'on pourrait croire vue et revue, et que le duo amène pourtant dans une toute nouvelle direction. Il y a de La Belle et la Bête, de Barbe Bleue, d'Alice... Mais parsemés de sujets plus 'adultes' et plus durs. Il y a de Frankenstein, aussi, dans Porcelaine, et l'angoisse sourde et oppressante propre aux classiques de la littérature horrifique. De ces éléments les auteurs construisent un récit étrange, captivant et particulièrement riche. Rien n'est prévisible ou facile dans cette bande dessinée. Si Gamine est un tome 1, c'est aussi un one-shot qui se savoure seul et ne nécessitera pas de patienter jusqu'à la sortie du deuxième (même si, vu la qualité, on trépignera un peu, tout de même).

Les personnages, même ceux que l'on n'aperçoit que quelques cases, sont forts, beaux, attachants. Leur passé ne nous est pas, ou peu, raconté, mais leur manière de dire, de penser, d'agir, nous raconte ce qu'ils sont. Graphiquement aussi ils sont particulièrement réussis. En fin d'ouvrage, un superbe dossier reprenant les recherches sur le chara design des personnages nous en dit d'ailleurs plus long sur le processus qui a accompagné l'élaboration de chacun. De quoi avoir envie de relire encore et encore ce premier volume pour en saisir tous les détails.

Le dessin de Chris Wildgoose est particulièrement élégant et puissant, centrant toujours l'attention sur ce duo de personnages improbable et touchant. Les décors sont réalistes, mais aussi monumentaux, à la hauteur de la richesse du porcelainier. Pourtant ce réalisme est teinté de détails étranges, oniriques et effrayants qui amènent une atmosphère très particulière. Porcelaine parvient à être à la fois glauque et infiniment poétique, violent et enfantin, triste et joyeux. Un monde, en fait, où la mort et la désolation règneraient, mais où une rencontre provoquerait quelques étincelles de magie.... noire ou blanche ? Qui sont les gentils, qui sont les méchants ? Les choses peuvent-elles, d'ailleurs, être si simples ?

Porcelaine est une bande dessinée maîtrisée à tous les niveaux, mais ça n'est pas juste la preuve d'un excellent savoir faire. Benjamin Read et Chris Wildgoose sont d'incroyables raconteurs d'histoires, qui nous entrainent avec eux dans leur univers... Uniquement pour le meilleur.

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
Porcelaine tome 1
Porcelaine tome 1 Porcelaine tome 1 2014
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?