Critique > Rai - l'intégrale, la critique
Critique

Rai - l'intégrale, la critique

Comics Le 02 dec 2016
0
par Republ33k
Rai - l'intégrale, la critique

L’avis de Republ33k7

On a aimé • Une ambiance unique • Un récit plus intelligent qu'il n"y paraît • Des personnages attachants
On a moins aimé • Des passages décousus • Trop de concepts au détriment de l'intrigue • Le style de Crain peut rebuter

Il rejoignait le catalogue de Bliss Comics, le jeune éditeur des héros Valiant en France, il y a quelques temps déjà, Rai a tapé dans notre œil et pesé dans notre cœur avec son univers cyberpunk original et son histoire finalement assez engagée. 

Car au même titre que les autres héros de la maison Valiant, Rai cache bien son jeu. Il faut dire que l'éditeur est connu pour être le troisième producteur de super-héros au monde, et que ceux-ci ont parfois la réputation de n'être que des variations adultes ou du moins hardcore de nos personnages favoris. 

Mais voilà quelques titres déjà que Valiant et par extension Bliss nous prouvent le contraire. Certes, les personnages de l'éditeur sont basés sur des archétypes bien connus, mais les auteurs appelés à leurs commandes jouissent d'une liberté de création qui se devinne assez vite.

Et au sein de cette intégrale de Rai, cet aspect a évidemment de nombreuses qualités. En effet, on sent que Matt Kindt, inspiré par les précédentes aventures du protecteur du Néo-japon, a pris le temps d'actualiser et de personnaliser ce pays du soleil levant propulsé en l'an 4001. Le résultat est assez rafraîchissant, puisqu'il mélange cyberpunk, culture japonaise et super-héros pour nous mener vers une intrigue plus complexe qu'il n'y paraît.

Le revers de la médaille viendra d'ailleurs de cette créativité, justement, puisque le récit de Kindt a tendance à se perdre dans l'exposition et les concepts avant de raconter une histoire. Il faudra donc parfois composer avec des passages plus décousus ou d'autres plus obscurs pour avancer dans l'ouvrage.

Qu'à cela ne tienne, l'enquête menée par Rai, héros du Japon, et sa transformation au fil des pages, s'avère aussi divertissante que prenante, notamment grâce à des personnages hauts en couleurs, dont un héros qui quitte petit à petit sa zone de confort, et des métaphores assez bien vues. En effet, Kindt se sert régulièrement de l'ambiance cyberpunk du titre pour nous parler de sécuritarisme, de libre-arbitre ou encore de révolution.

Moralité, seules les planches de Clayton Crain pourraient bien rebuter le lecteur. Elles qui sont la définition ultime du dessin numérique ne seront assurément pas du goût de tous, et les lecteurs de Carnage chez Marvel en savent quelque chose. Seulement, contrairement à la maison des idées, l'univers de Rai se prête totalement à l'exercice, et Crain s'avère d'ailleurs assez inspiré dans sa composition. On serait donc prêts à parier que sans le trait et la patte du dessinateur, Rai n'aurait pas la même saveur, sachant que certains effets seraient même impossibles à rendre avec un crayon et des couleurs classiques.

S'il convient de mesurer votre amour pour le style numérique de Crain avant de vous plonger dans cette intégrale de Rai, sachez que l'historie s'avère plutôt prenante, l'univers, très riche, et les dessins, au moins efficaces, si ce n'est indispensables à l'ambiance du récit. Pour le coup, Bliss nous livre une nouvelle fois une belle curiosité, compilée dans une édition pleine de bonus. Peut-être un cadeau tout désigné pour les fans de comics aventureux ou en recherche d'originalité !

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
Rai - l'intégrale
Rai - l'intégrale Rai - l'intégrale 2016
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?