Critique > Skyward, une envolée épique à dévorer sans modération
Critique

Skyward, une envolée épique à dévorer sans modération

Comics Le 27 dec 2019
2
par LiseF
Skyward, une envolée épique à dévorer sans modération

L’avis de LiseF9

On a aimé • Un personnage principal drôle et bien construit • Un pitch accrocheur • Un dessin à la fois esthétique et accessible
On a moins aimé • De légères maladresses dans les dialogues

HiComics fait fort dans le domaine du comics indépendant : l'éditeur parvient à nous proposer des oeuvres très variées, allant du déjanté Maestros au palpitant Brigands et Dragons. Et mon dernier coup de coeur de la maison, c'est Skyward, sorti au mois d'octobre dernier. Dans cette nouvelle série signée Joe Henderson au scénario et Lee Garbett au dessin, on suit l'histoire de Willa, une jeune femme téméraire en route pour une aventure périlleuse...

Un monde sans dessus dessous

Je vous ai déjà parlé de Skyward sur 9emeArt, puisqu'il fait partie de notre sélection des meilleurs comics indépendants de l'année. Mais il fallait que je vous parle plus en profondeur de cette nouvelle série, qui est pour moi un véritable coup de coeur. Tout commence comme un jour normal : Willa est encore un bébé, et roupille tranquillement dans son lit pendant que son père est au salon. Il dit au revoir à sa mère, qui part faire un petit footing. Soudain, tout s'envole : la gravité a disparu et être humains et objets se retrouvent aspirés vers le ciel. Le père de Willa est déchiré entre la nécessité d'aller sauver sa femme qui n'a pas de toit au-dessus de sa tête, et de récupérer son bébé qui s'est probablement cogné au plafond de sa chambre. Il choisit la seconde option, et voit la mère de son enfant disparaitre dans les cieux...

C'est l'introduction de Skyward, que vous pouvez d'ailleurs lire dans notre preview. La suite de l'histoire se déroule vingt ans plus tard. Willa a bien grandi et elle n'a certainement pas été traumatisée par la disparition de la gravité. Ce n'est pas le cas de son père, qui vit reclus dans sa maison depuis ce terrible jour. Alors notre héroïne bosse : elle est livreuse, et fait un travail du tonnerre maintenant que les caisses qu'elle doit transporter ne pèsent presque rien. Pour essayer d'aider son géniteur, elle va explorer son passé, jusqu'au rez-de-chaussée des immeubles où une partie de la population a choisi de vivre comme si la gravité n'avait jamais disparu. Là-bas, elle rencontre Barrow, richissime inventeur des chaussures anti-gravitation. Lorsqu'elle réalise que le phénomène n'est peut-être pas un accident, les choses se corsent...

L'aventure la tête en bas

Voilà un moment que j'avais faim d'aventure en comics. Ici, le rythme effréné mais justement dosé est porté par Willa, cette jeune femme qui n'a peur de rien. Elle n'est pas parfaite : elle est gaffeuse, et prend des initiatives pas toujours très intelligentes. Mais elle ne recule devant rien et c'est bien ça qui la rend attachante. Sans compter que c'est une femme noire, un choix qui reste rare aujourd'hui dans les comics et qui fait donc plaisir à retrouver ici.

Ce premier tome ne comporte aucun temps mort, sans pour autant nous faire défaut côté lisibilité. L'album est accessible à tout le monde, habitués à la bande dessinée ou pas, malgré des choix scénaristiques plutôt osés. Lorsque Willa enfile un masque de plongée pour aider son père pris dans une bulle d'eau en suspension, on est embarqués dans l'action sans en perdre une miette. Si je dois vraiment trouver un point négatif, c'est dans la maladresse de certains dialogues, en particulier au début. Difficile d'introduire une situation (qu'est devenu le monde ? Comment vit-on aujourd'hui ?) sans passer par des échanges un peu artificiels. Mais ce petit bémol ne gâche en rien le plaisir de lecture de ce premier volume.

Ce premier tome de Skyward est donc une belle réussite : le pitch de base est bien trouvé et donne lieu à de multiples situations à la fois épiques et drôles. L'auteur réussit quand même à conserver de vrais enjeux, qui rendent le récit accrocheur et qui donnent envie de lire la suite. Ce premier volume est disponible au prix de 18 euros chez HiComics !

Auteurs & Mots clés
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?