Critique > Adrastée tome 2, la critique
Critique

Adrastée tome 2, la critique

Franco-belge Le 26 jan
1
par Elsa
Adrastée tome 2, la critique

L’avis de Elsa9

On a aimé • Le récit beau et riche • Le dessin et la colorisation superbes • La poésie qui se dégage du livre
On a moins aimé • Que le voyage soit déjà fini

Mathieu Bablet a un talent incroyable. Difficile de commencer autrement une chronique parlant d'une de ses bandes dessinées. Conteur exceptionnel, il nous amène dans un univers qu'il a construit de toutes pièces, dans ses plus infimes détails, et on s'y sent instantanément bien. Puis il y dépose ses personnages, ils prennent vie, et on n'a plus qu'à suivre leurs pas, fasciné, presque hypnotisé.

Avec La Belle Mort déjà, errance post-apocalyptique sombre et superbe, il avait marqué ses lecteurs. Dans Adrastée, diptyque qui s'est terminé cette semaine, c'est cette fois-ci la mythologie grecque qu'il nous invite à explorer. Une nouvelle merveille.

Sur les pas d'un roi

Sur son siège, un roi s'éveille. Immortel, il a perdu tous les siens et s'est assis là, mais les années ont passé et il respire encore, le destin n'ayant aucune envie de le libérer de sa triste malédiction. Ce jour-là il se lève, puis il se met en marche. Il est décidé à trouver des réponses à toutes ses interrogations. Pendant deux tomes, on le suit, dans son cheminement solitaire comme dans les rencontres qui vont rythmer son parcours. Le roi d'Hyperborée croise dieux et déesses, monstres et humains. Il traverse des villes, des forêts, des montagnes, des fleuves. Rien n'arrête longtemps celui qui n'a plus rien à perdre.

Dans ce second volume s'achèvera son voyage. Difficile d'en dire plus tant Adrastée se vit plus qu'il ne se raconte...

Un si beau voyage

Ce titre confirme encore plus le talent de son auteur. Adrastée est surprenant, déstabilisant. La narration est très particulière, et nous impose un rythme de cheminement calé sur les pas de son héros. Mathieu Bablet place son récit dans la mythologie grecque, et se réapproprie ses codes et ses personnages les plus marquants, leur conférant une aura particulière, et beaucoup d'humanité. 

Le dessin est sublime, et on s'arrête souvent dans sa lecture, le souffle coupé par un paysage, un monument, ou même un visage. Les personnages qui naissent sous le crayon du dessinateur sont aussi beaux que charismatiques, ses décors sont de véritables bijoux. Sa colorisation sert parfaitement son propos, et même le bleu le plus glacial et le plus sombre semble tout à coup chaleureux.

De l'association des deux, du récit et du dessin aussi beaux l'un que l'autre, nait encore autre chose : une incroyable poésie. Il y a dans Adrastée une douce luminosité, une sérénité, au milieu d'un monde souvent violent et fou. Ce titre réussit à être à la fois puissant et apaisant, comme une fleur poussant au milieu du chaos.

Plus encore que son très beau et riche récit, Adrastée c'est un ensemble de sensations, d'émotions, et d'images qui s'impriment sur notre rétine et s'ancrent en nous. Une expérience de lecture particulière. Il serait dommage de se priver d'un tel voyage.

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
Adrastée Tome 2/2
Adrastée Tome 2/2 Adrastée Tome 2/2 2014
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?