Critique > Alice au pays des singes Livre II, la critique
Critique

Alice au pays des singes Livre II, la critique

Franco-belge Le 09 mars
4
par Elsa
Alice au pays des singes Livre II, la critique

L’avis de Elsa7

On a aimé • Une histoire ultra rythmée • Beaucoup de références et de clins d’œil • Des planches superbes
On a moins aimé • Une histoire qui va parfois si vite qu'on en oublie d'admirer le dessin

Après un premier tome remarqué, Tebo et Keramidas remettent le couvert avec un Livre II tout aussi débordant d'énergie.

Un lapin blanc, une noix de coco, et puis...

Alice au pays des singes, c'était l'aventure déjantée d'Alice (du Pays des Merveilles) atterrissant dans une jungle peuplée de singes et autres animaux aussi dangereux qu'effrayants. Problème, tout le monde la prend pour Tarzan, et ça n'est que le début de ses ennuis.

C'est ainsi que commençait le tome 1. Course poursuite à mille à l'heure peuplée de personnages nous évoquant quelques souvenirs, et pleine d'humour absurde et de retournements de situations imprévisibles. Le tome 2 garde le même rythme, et alors qu'Alice croyait être retournée chez elle, la voici qui atterit sur une jolie petite île à laquelle est amarrée un bateau. Et le propriétaire de ce bateau ? Le Capitaine Crochet, qui vient tout juste de capturer un certain Peter Pan.

Le moins qu'on puisse dire c'est que ça n'est pas aujourd'hui non plus qu'Alice aura le temps de souffler.

Des auteurs qui s'amusent

Tebo (à qui l'on doit entre autre Captain Biceps ou Samson et Neon) au scénario et Keramidas (Luuna, Tykko des Sables) au dessin plongent leur héroïne dans un univers beau, loufoque, et blindé de références à la littérature pour enfant. Et on sent vraiment tout le plaisir qu'ils prennent à faire courir la petite Alice et tous ses acolytes  à travers les forêts, les océans, les petits jardins accueillants et autres passages sous-terrains tous droits sortis de leur imagination. À chaque page son lot de rebondissements explosifs, de dialogues complètement absurdes, de n'importe quoi, en somme.

Mais sous cet apparent n'importe quoi, une histoire riche et drôle, un ton qui s'adresse autant aux enfants qu'aux adultes, et puis les superbes planches de Nicolas Keramidas. Car clairement, si Tebo semble redoubler d'inventivité à chaque page, Keramidas livre des planches superbes et ultra dynamiques où les décors travaillés rivalisent avec des personnages plus charismatiques les uns que les autres. Les couleurs, signées Lyse Tarquin et Florence Torta, sont vives et vraiment réussies, les passages en forêt sont un vrai régal. C'est peut-être là que le rythme dingue de cette bande dessinée devient dommage, le récit file si vite qu'on en oublierait presque d'admirer la beauté du dessin, les petits détails de chaque case. Une deuxième lecture ne sera pas de trop.

Alice au pays des singes livre II conserve toute la fraicheur du premier tome. Tebo et Keramidas nous offrent une série tout public aussi absurde que débordante d'énergie, au graphisme léché et aux couleurs éclatantes. On sent derrière chaque planche tout le plaisir que ses auteurs prennent à nous raconter cette histoire, et c'est sans aucun doute ce qui lui donne une saveur particulière.

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
Alice au pays des singes - Livre II
Alice au pays des singes - Livre II Alice au pays des singes - Livre II 2014
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?