Critique > Amour djihad et RTT : sus à la radicalisation et aux bullshit jobs !
Critique

Amour djihad et RTT : sus à la radicalisation et aux bullshit jobs !

Franco-belge Le 20 oct
0
par LiseF
Amour djihad et RTT : sus à la radicalisation et aux bullshit jobs !

L’avis de LiseF7

On a aimé • Un concept bien trouvé • Des blagues qui font mouche la plupart du temps
On a moins aimé • Un peu longuet sur la seconde partie...

La radicalisation est un fléau qu'on sous-estime. Personne n'est à l'abri, elle peut frapper n'importe quand, n'importe où... Même en plein milieu d'un open-space. C'est exactement le concept de Amour, Djihad et RTT sorti dans la toute jeune collection Pataquès chez Delcourt (où on retrouve également Medley). À l'origine de cet album  complétement fou, Marc Dubuisson que vous connaissez peut-être sur les réseaux sociaux. L'auteur décortique avec humour des sujets d'actualité et personnellement, il me fait toujours pouffer de rire. Cette année, il débarque chez Delcourt avec cet album particulièrement... Impertinent !

Dans le cas d'une prise d'otages, est-ce que les heures supplémentaires sont compensées ?

L'histoire se déroule dans un immeuble de bureaux comme les autres. Kowalsky est un employé glandeur, qui roupille sur son clavier. Son boss est un type despotique, toujours prompt à hurler sur les gens. Bref, le cocktail de choc. Alors que le patron en question fait le tour des employés, une salariée arrive en courant. Kowalski attaque les gens avec son agrafeuse ! Il faut faire quelque chose !  C'est la catastrophe : l'employé glandeur est tombé par accident sur un groupe facebook djihadiste et a décidé de faire le djihad. Et pas plus tard que maintenant ! Ah c'est dangereux, la radicalisation, ça peut arriver à n'importe qui.

C'est ainsi que débute la prise d'otages la plus grotesque de l'histoire. Notre semeur de troubles embrigade Dutilleul, dont la calvitie n'a d'égale que son ennui vis-à-vis de son existence d'employé de bureaux. Ils ne savent pas exactement ce qu'ils veulent, mais ils le veulent ! Cravate nouée autour de la tête, les deux djihadiste en herbe commandent des ceintures d'explosifs sur internet, prennent possession de la machine à café au grand désespoir de leurs collègues, et bloquent les réunions au grand plaisir de leurs collègues.

L'armée d'Aladdin s'agrandit d'heure en heure !!

Vous l'aurez compris, Amour Djihad et RTT n'a rien d'un manifeste contre le radicalisme religieux, mais plutôt d'une BD d'humour particulièrement barrée. On aurait pu croire que Marc Dubuisson ferait preuve d'un peu de prudence, puisque le sujet traité ici est plutôt touchy. Que nenni ! L'auteur met joyeusement les pieds dans le plat. Et personne n'est épargné : les préceptes à deux balles, le racisme, et même les bullshit jobs ! Ce que j'apprécie avec l'humour de Marc Dubuisson, c'est qu'il ne fonctionne pas aux dépends des autres (il ne se moque pas du physique des gens par exemple), mais est quand même méchamment drôle et impertinent.

Pour ma part, comme je connaissais déjà le travail de l'auteur j'en attendais un peu beaucoup de cet album. De fait, j'ai été légérement déçue dans la seconde partie de la BD : j'ai eu l'impression qu'il se forcait à faire des pages en plus, en ayant déjà épuisé son stock de gags. C'est LE point qui m'a dérangée dans Amour, djihad et RTT. Cela dit, peut-être qu'en morcelant la lecture l'album semble moins redondant. De mon côté, j'ai voulu tout lire d'un coup !

Amour, Djihad et RTT reste un album stupidement drôle, je dirais même méchamment fendard. Rire de la radicalisation, du terrorisme, ce n'est pas simple. Et Marc Dubuisson s'en sort à merveille ! L'album est disponible au prix de 12 euros chez Delcourt.

Auteurs & Mots clés
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?