Critique > Biguden tome 1, la critique
Critique

Biguden tome 1, la critique

Franco-belge Le 06 sept 2014
2
par Elsa
Biguden tome 1, la critique

L’avis de Elsa7

On a aimé • Un récit pétillant • Des personnages attachants • Une manière originale de traiter le folklore breton
On a moins aimé • Un scénario qui semble au départ un peu tiré par les cheveux

Nouvelle série jeunesse publiée chez Emmanuel Proust, Biguden nous plonge dans le folklore breton à travers les yeux d'une mystèrieuse petite japonaise.

Nouvelle venue.

Goulwen est un petit garçon solitaire. Un jour, il tombe sur un bateau échoué, avec à son bord une petite japonaise. Il la ramène chez lui, et si sa mère décide tout de suite de s'occuper de cette mystérieuse petite fille, ce n'est pas du goût de la grand-mère, une bigoudène revèche qui n'apprécie pas du tout cette invitée.

Peut-être à-t-elle raison de se méfier... En tout cas, malgré la barrière de la langue, Goulwen et sa nouvelle amie font peu à peu connaissance.

Choc des cultures.

Si l'histoire peut sembler un peu tirée par les cheveux en commençant la lecture, on se surprend à très vite s'attacher aux personnages, captivé par les nombreux rebondissements qui s'enchainent au fil des pages. Biguden revisite avec humour le folklore breton, en y apportant un petit vent de fraicheur pas désagréable. Notamment par l'intermédiaire de ce petit personnage venu de l'autre bout du monde et qui secoue le quotidien de la famille. Car la petite Biguden, comme elle a été rebaptisée, n'est pas vraiment une enfant comme les autres...

Cette bande dessinée jeunesse est une jolie surprise. Une histoire pleine d'action et d'humour, avec des personnages touchants, et la Bretagne pour décor. On croise des korrigans, ou encore l'Ankou, mais de manière suffisamment légère pour qu'ils soient les personnages secondaires d'une histoire d'amitié. Deux enfants de cultures différentes, avec des parcours très éloignés, mais qui s'apprivoisent petit à petit.

Les thèmes traités entre les lignes ne sont pas tous joyeux (l'absence du père, la mort, le handicap, l'exclusion...) mais il y a toujours cette bonne humeur qui rend la manière dont l'auteur les abordent toute en subtilité.

Le trait de Stan Silas est mignon et pétillant, et sa mise en scène est pleine d'énergie. Chaque personnage a tout de suite une personnalité bien à lui et on s'y attache instantanément.

Biguden est une jolie petite bd jeunesse, qui saura aussi séduire les grands. Drôle, pétillante, explosive, mais pas que, il va maintenant falloir patienter jusqu'au tome 2.

La bande-annonce de Biguden :

 

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
Biguden tome 1
Biguden tome 1 Biguden tome 1 2014
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?