Critique > Bleu Pétrole, la critique
Critique

Bleu Pétrole, la critique

Franco-belge Le 14 avr
0
par Elsa
Bleu Pétrole, la critique

L’avis de Elsa7

On a aimé • Les personnages touchants • Le trait doux de Fanny Montgermont • Une histoire racontée par ceux qui l'ont vécue
On a moins aimé • On peut être un peu lassé par l'omniprésence des docu-fictions.

Bleu Pétrole nous fait voyager en Bretagne, entre drame écologique, politique et chronique familiale.

'Le pire c'était le silence.'

En mars 1978, un pétrolier s'échoue à proximité des côtes bretonnes, entrainant une marée noire sans précédent.

Léon, le maire d'une petite commune du Finistère très durement touchée, décide de se battre. D'abord, organiser au plus vite le nettoyage des plages. Ensuite, poursuivre les responsables de ce désastre. 

'On n'entendait plus la mer...'

Il faut bien l'avouer, les bd-reportages, docu-fictions et autres bandes dessinées ancrées dans un contexte historique récent sont légions ces temps-ci. On peut apprécier le genre, ou au contraire regretter que cette tendance prenne le pas sur les pures fictions. Pourtant, Bleu Pétrole sort son épingle du jeu. La scénariste, Gwénola Morizur, nous raconte une histoire humaine, et pas seulement un épisode de l'Histoire. Car l'autrice est aussi la petite fille d'Alphonse Arzel, maire d'une petite commune bretonne dont les côtes ont été ravagées par une marée noire.

Bleu Pétrole est une fiction, mais qui prend place au sein d'un fait historique rée, raconté par ceux qui l'ont vécu. Gwénola Morizur tisse une histoire inspirée par la vie de sa famille, et imagine une héroïne qui ressemble à sa mère. Cette bande dessinée est racontée à travers les yeux de Bleu, jeune fille attachée à sa commune, à ce qui compose son paysage, mais aussi et surtout attachée aux siens. Ainsi, au delà du drame écologique et de la lutte politique dans laquelle s'engage Léon, c'est l'occasion pour la scénariste d'évoquer de nombreux autres sujets, et de composer le portraits de personnages touchants et tout en justesse. La mère de Bleu, héroïne de l'ombre, qui gère la ferme presque seule dès lors que son mari entre en politique, élève leurs trois enfants et s'engage aux côtés de Léon dans sa lutte, Lucas, le grand frère de Bleu, parti pour une mission humanitaire au Sénégal, Paulo, dernier de la fratrie, atteint de trisomie. 

Cette bande dessinée est à la fois un hommage à ceux qui ont bataillé pour que justice soit rendue et une chronique familiale remplie d'amour. Un riche dossier en fin d'ouvrage vient apporter des éclaircissements sur le drame et les poursuites judiciaires, tout en nous présentant la véritable famille de la scénariste.

Fanny Montgermont apporte la douceur de son trait à cette histoire, rendant plus perceptible encore les émotions qui traversent le récit. Son dessin est réaliste et tout en rondeur, rendant à la perfection les petits riens, les gestes, l'affection, les silences. Elle raconte avec la même lumière la Bretagne et le petit village sénégalais d'où leur écrit Lucas, entremêlant les peines et les bonheurs, les doutes et les certitudes. 

Bleu Pétrole raconte avec sensibilité un drame infime et pourtant si grand. Une vie de famille à la fois bouleversée et renforcée par une catastrophe écologique. Une très jolie surprise.

 

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
Bleu Pétrole
Bleu Pétrole Bleu Pétrole 2017
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?