Critique > Gravity Level, retour en surface hostile
Critique

Gravity Level, retour en surface hostile

Franco-belge Le 22 jan 2020
0
par Elsa
Gravity Level, retour en surface hostile

L’avis de Elsa7

On a aimé • Un univers riche et inventif • Des personnages attachants • Une belle énergie
On a moins aimé • Un scénario qui va parfois trop vite • Un univers qu'on ne visite qu'en surface

Le catalogue de l'éditeur Sarbacane est plein de bonnes surprises. Le premier tome du diptyque Gravity Level n'échappe pas à la règle. Lorenzo Palloni et Vittoria Macioci nous entrainent dans un monde post-apo des plus prometteurs.

Être ado après l'apocalypse.

La gravité a disparu cinq cent ans plus tôt. Les survivants ont construit une ville souterraine où le quotidien est régi par des règles très strictes. Vikt, Ibu, Waka, Bek et Pwa sont des jeunes dont le destin va se croiser. Qu'ils soient du genre à désobéir ou à suivre le mouvement, ils vont tous les cinq se retrouver dans un sacré pétrin.

La seule façon pour eux de s'en sortir : fuir vers la surface. Mais ils le savent, le monde extérieur est particulièrement hostile. Et ils sont loin d'être des experts en survie.

Plus de gravité mais beaucoup d'énergie.

Gravity Level nous entraine tout de suite dans son univers riche et coloré. C'est d'ailleurs d'abord le graphisme qui nous happe par l'énergie qui s'en dégage. Il y a ce monde futuriste, délabré et plein de surprises, ces personnages instantanément attachants, l'explosion de couleurs, mais aussi une mise en scène inventive et efficace. Les planches de Gravity Level sont superbes et très immersives, dévoilant le talent particulièrement prometteur de Vittoria Macioci, dont c'est le premier album.

L'histoire est également réussie et prenante, à la fois sombre et empreinte d'une certaine légèreté à travers ces héros qui prennent tout à la rigolade, au milieu d'adultes qui ont érigé les règles comme une nécessité immuable à leur survie. Dans ce qu'on devine de leur quotidien, certains des personnages n'ont pas une adolescence très marrante. Mais ce qui les unit est joyeux. Ils s'entraident, s'entrainent aussi dans des plans plus ou moins foireux. 

On reste cependant un peu sur notre faim. Face à cet univers d'abord, qui est vraiment intrigant mais prend rarement le temps de nous en dire plus sur le fonctionnement de cet univers post-apocalyptique pour lequel on sent bien que les auteurs ont longuement réfléchi. Le monde de Gravity Level est inventif et solide, seulement on n'en devine que la surface et on aimerait par moments s'arrêter ici ou là pour avoir quelques détails, un peu plus d'explications.

L'histoire elle-même va parfois un peu trop vite, laissant au lecteur le sentiment de devoir quelque peu reconstituer le puzzle. Pour autant, ce premier tome est une lecture vraiment agréable, pleine de surprises, qui nous entraine dans cette fuite joyeuse et désordonnée.

Ce premier tome de Gravity Level nous offre un univers post-apo réussi, intrigant et original, qui donne très hâte à la suite. Ça tombe bien, le second tome du diptyque paraitra début février.

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
Gravity Level - tome 1
Gravity Level - tome 1 Gravity Level - tome 1 2020
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?