Critique > L'Odyssée du microscopique, la critique
Critique

L'Odyssée du microscopique, la critique

Franco-belge Le 22 avr 2015
0
par Elsa
L'Odyssée du microscopique, la critique

L’avis de Elsa7

On a aimé • Une histoire pleine d'optimisme • Des textes justes • Une invitation au bonheur
On a moins aimé • Le choix du noir et blanc un peu dommage sur une telle histoire

La Boîte à Bulles est un éditeur au catalogue rempli de jolies surprises. L'Odyssée du microscopique est une de ses dernières nouveautés.

Du bonheur dans l'air.

Elias est un journaliste à la plume cynique, spécialisé dans le judiciaire. Enfin il était. Il écrit toujours pour la même rubrique, mais voilà que ce matin, il s'est mis à ressentir une sorte de légèreté un brin déstabilisante. La foule dans le métro ne le dérange pas, et même la suppression de la machine à café par son directeur, pour faire des économies, n'ébranle en rien sa bonne humeur.

Que lui arrive-t'il ? D'après Sabrina, sage-femme croisée par hasard qui 'accouche les esprits et les corps', il faisait juste un 'déni de bonheur'. L'heure est sans doute venue d'apprendre à s'écouter réellement, et de faire les choix qui lui permettront de profiter pleinement de ce nouvel état d'esprit.

Un peu d'optimisme dans un monde gris.

Olivier F. Delassalle et Léandre Ackermann nous offrent avec L'Odyssée du microscopique une jolie ode au bonheur, dans ce qu'il a de plus simple. Un rayon de soleil, un sourire, le simple fait d'être en vie. Découvrir ce que l'on veut, et qui l'on est vraiment. 

Elias va laisser son psy un peu pantois : il est guéri. Les auteurs nous font vivre cet épisode de convalescence, où le héros se surprend à savourer son existence, à se sentir léger et différent. Au fil des hasards, des échanges, et de cette rencontre-clé avec Sabrina, il va évoluer, réfléchir et surtout s'épanouir sous nos yeux. Le récit est construit de manière très plaisante, pleine de petits rebondissements, avec une narration très fluide.

Les dialogues sont pleins d'intelligence, nous invitant entre les lignes à nous aussi réfléchir à notre vie, à nos aspirations. Une manière de commencer à regarder les choses sous un angle plus positif et léger. Cette bande dessinée est en fait pleine d'une générosité lumineuse, comme la proposition d'une balade simple et jolie.

On pourra peut-être regretter ici le choix du noir et blanc, car s'il est élégant et permet souvent d'aller à l'essentiel, il teinte d'une manière un peu triste ce récit si joyeux. Mais on oublie vite cet élément tant le reste est lui léger, souriant, lumineux, et finalement coloré dans le texte. Le dessin est tout en simplicité et dynamisme, accompagnant et servant le texte avec malice. La mise en scène joue habilement sur un mélange de plans axés sur les expressions, et les émotions, et d'autres cases plus contemplatives, faisant honneur aux décors comme aux petits riens.

L'Odyssée du microscopique est une jolie bande dessinée. Un rappel tout en douceur que le bonheur est en nous, et qu'il faut apprendre à réellement savourer sa vie. Une lecture qui fait du bien.

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
L'Odyssée du microscopique
L'Odyssée du microscopique L'Odyssée du microscopique 2015
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?