Critique > La Famille Fantastique - tome 1, la critique
Critique

La Famille Fantastique - tome 1, la critique

Franco-belge Le 22 mars 2016
0
La Famille Fantastique - tome 1, la critique

L’avis de AntoineBigor7

On a aimé • Dynamique et frais • Un univers riche à explorer • De belles influences • Des planches magnifiques
On a moins aimé • Un peu classique • Trop court pour apporter de la densité

De nombreuses œuvres ont plongé des familles ordinaires dans le grand bain d'un univers fantastique. Le procédé a fait ses preuves, et arrache autant de sourires aux personnages qu'aux lecteurs. De son côté, La Famille Fantastique a tout pour donner de l'écho à ce genre, casse-gueule s'il en est, en parvenant à synthétiser un univers plaisant et coloré.

La difficulté de ce genre de récits réside dans les détails qui vont forger cet univers en un tout cohérent, que l'on découvre en même temps que les personnages principaux. Et dans cet exerice, les auteurs Lylian et Drouin s'en sortent plutôt très bien en présentant, efficacement et en seulement quelques pages, notre famille dans son quotidien avant qu'elle ne soit plongée, sans préavis, dans l'incroyable. Chaque personnage est présenté simplement, avec des intéractions assez classiques mais bien utilisées, et la sauce prend donc assez naturellement. De plus, la transition vers la fantasy est parfaitement gérée et même plutôt fluide et dynamique.

Le rythme va d'ailleurs s'accélerer, alors qu'on découvre un univers intrigant dès la première créature, massive, faisant son apparition. Cette représentation est des plus plaisantes, car elle témoigne d'une vraie ambition du côté du bestiaire, là où cette première menace aurait pu tomber à plat, faute d'ampleur. Ce travail graphique se poursuivra au cours de l'album, qui s'inspire par moments du travail d'Hayao Miyazaki ou encore du cycle de Mars d'Edgar Rice Burroughs, pour construire un véritable monde, amusant dans sa manière d'utiliser des éléments bien codés avec un certain dosage, rendant le tout un peu neuf. 

A ce titre, l'ouvrage est parfait pour les jeunes qui découvrent la BD et/ou la fantasy. Il est évident qu'un lecteur plus rigoureux pourra trouver le tout un peu facile et déjà vu. Pourtant, les auteurs arrivent à utiliser ces outils pour accrocher le lecteur sans le prendre pour un idiot. D'autant que, dans la structure du récit, aussi classique soit-elle, on peut retrouver des éléments intéressants et rafraîchissants. L'écriture est maline dans sa capacité à amener un rythme ultra efficace tout en peignant lentement son monde, Fantastica, qui ne révèle pas tous ses secrets dès le premier tome. Il n'en reste pas moins cohérent et se permet même d'aborder des thèmes assez intéressants.

L'un des problèmes que l'on peut malheureusement souligner est l'épaisseur de l'album : 62 planches, un format assez courant du côté du franco-belge, mais qui, pour cette histoire, ne semble pas vraiment convenir. Le rythme est soutenu pour les péripéties, mais passe un poil trop vite sur ses personnages ou leur univers. La narration se révèle du coup un peu trop chargée, empêchant les moments de respiration ou de poésie que l'univers autorisait.

Il n'y a ainsi que très peu de cases ou planches silencieuses, mais les rares présentes sont parmi les plus réussies. Les dessins sublimes de Paul Drouin, à mi-chemin entre un Bryan Lee O'Maley et un Chris Smanee, donnent d'ailleurs encore plus de crédit à cet univers fantasy. On découvre aussi des planches extrêmement travaillées - malgré ce style cartoon en apparence tout simple - embellies par des couleurs chiadées et un peu pastel, qui donnent une toute autre dimension aux dessins lors d'une bataille finale grandiose. On regrettera également, toujours par rapport à cette petite pagination, l'absence de bonus, notamment de travaux préparatoires du dessinateur, qu'il publie pourtant sur son blog - et que vous retrouverez en galerie.

La Famille Fantastique fait partie de ces récits revisitant des classiques mais qui sortent leur épingle du jeu par une multitiudes de références intelligentes et efficaces, s'imprégnant de l'essence d'un genre pour l'offrir à un plus large public. Les plus connaisseurs d'entre-nous pourrons toujours trouver que l'ouvrage ne réinvente pas grand chose, mais pourtant, l'œuvre se révèle être une parfaite lecture pour quiconque n'est pas famillier avec la fantasy ou souhaite simplement découvrir une aventure familiale des plus réjouissantes.

galerie photo Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
La Famille Fantastique, tome 1
La Famille Fantastique, tome 1 La Famille Fantastique, tome 1 2016
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?