Critique > La flamme et l'orage tome 1, la critique
Critique

La flamme et l'orage tome 1, la critique

Franco-belge Le 29 avr 2015
0
par Elsa
La flamme et l'orage tome 1, la critique

L’avis de Elsa8

On a aimé • Le dessin dynamique et doux • L'univers très riche • Le talent de conteur de l'auteur
On a moins aimé • Il va maintenant falloir patienter jusqu'au tome 2

L'auteur du Réveil du Zelphyre revient cette année avec La Flamme et l'orage, une série jeunesse fantastique.

Trois destin, un espoir.

Dans un monde triste et terne, gouverné par la secte de la Flamme, l'espoir n'est peut-être pas tout à fait mort. Léor a perdu ses parents quand il était encore jeune et possède en lui des pouvoirs un peu particuliers dont il ne comprend pour le moment pas bien l'utilité. Estevan est amoureux fou de Dahlianne, mais son père ne veut rien entendre et elle est promise à un autre. Carmine s'occupe des enfants des rues, qu'elle recueille les uns après les autres tant la secte fait d'orphelins. 

Ces trois-là évoluent dans des milieux différents, des ruelles les plus sombres à l'aristocratie. Pourtant le destin va les faire se croiser, et contre toute attente, cette rencontre pourrait bien être le début d'un monde meilleur.

Robots et super-pouvoirs à la sauce XVIIIème.

Voilà une bande dessinée jeunesse aussi rafraichissante que séduisante. Karim Friha nous entraine dans un univers où s'entremêlent une ambiance XVIIIème et des éléments ultra modernes. Et le mélange des genres fonctionne à merveille, grâce au talent de conteur de l'auteur. On s'attache très vite aux personnages, tout autant qu'on comprend rapidement les enjeux du récit. 

Ce titre est adaptée à des lecteurs à partir de 8-9 ans (un peu trop de textes pour des lecteurs plus jeunes, peut-être) mais se lira avec tout autant de plaisir à l'âge adulte. Il y a dans ce récit un vrai souffle épique, des rebondissements captivants, mais aussi une émotion subtile, avec des héros qui malgré leur jeune âge sont déjà confronté à la violence du monde des adultes, et décident d'agir avec leurs moyens. Le parallèle avec Harry Potter pourra sembler facile, mais si les histoires n'ont rien à voir, on retrouvera ici ce même plaisir à s'immerger dans un monde pas si éloigné du nôtre, à la fois sombre et fascinant, et à suivre un récit rythmé où des adolescents 'à part' pourraient bien sauver leur monde.

Graphiquement, trait et mise en scène prennent le meilleur du franco-belge et du manga, pour un résultat plein d'énergie. Le dessin est élégant et doux, et à part quelques planches où le décor manque un peu, les planches sont toutes belles et on se perd avec plaisir dans les rues de la Ville pétrifiée. On l'évoquait tout à l'heure, l'auteur mixe passé et futur pour créer son univers, mais est loin de tomber dans le déjà-vu. Le steampunk est tellement à la mode ces temps-ci qu'on frôle l'overdose, mais Karim Friha évite cet écueil et imagine ici tout un monde qui lui est propre, original et inattendu, et on se régale de découvrir les objets, les tenues, l'architecture qui le composent. La colorisation, sombre et un peu passée, sert parfaitement l'ambiance et le récit.

Ce premier tome de La flamme et l'orage annonce une excellente série d'aventure. Un univers superbe, des personnages attachants, et un conteur de grand talent aux commandes. Si vous avez de jeunes lecteurs de bd autour de vous, voilà de quoi les régaler, sans oublier de vous aussi vous plonger dans cette bande dessinée très réussie.

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
La flamme et l'orage tome 1
La flamme et l'orage tome 1 La flamme et l'orage tome 1 2015
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?