Critique > Le bon goût de Blueberry, mijoté avec amour par Sfar et Blain
Critique

Le bon goût de Blueberry, mijoté avec amour par Sfar et Blain

Franco-belge Le 06 dec 2019
0
par La rédac
Le bon goût de Blueberry, mijoté avec amour par Sfar et Blain

L’avis de La rédac7

On a aimé • Un univers respecté • Des antagonistes bien écrits • Un Christophe Blain inspiré au dessin
On a moins aimé • Peu d’originalité • Le manque d’identité propre aux deux nouveaux auteurs

Pour préparer un bon petit plat, il est important de bien suivre la recette, de bien respecter les ingrédients préconisés et d’y mettre un peu de créativité. Quand bien même de grands génies auraient élaboré le plat, de bons cuisiniers sauront vous en proposer une version susceptible de satisfaire votre palais. Voici donc la recette du Blueberry, administrée par les deux grands chefs Joann Sfar et Christophe Blain.
 
Pour faire un bon Blueberry, il vous faut un héros buriné et dépressif de beau gabarit. Idéalement façon Bébel de la grande époque, ça donne plus de goût. Truffez-le de plomb et lardez-le de coups de couteau. Hachez menus une poignée de soldats de l’armée américaine. Parsemez de natifs-américains, vous veillerez à en choisir deux types différents. Sélectionnez un certain nombre d’indiens apaisés que vous équilibrerez avec quelques-uns plus épicés et agressifs. Augmentez la chaleur avec une jolie pépée apte à chauffer le héros. Arrosez d’alcool frelaté jusqu’à la gueule de bois, servez et dégustez à la température d’un désert nord-américain.

Le plat est réussi, mais...

Mettons fin ici à cette métaphore, vous aurez compris le propos : Blueberry Amertume Apache tome 1 est un album qui colle à la recette de la création de Charlier et Giraud. On retrouve tous les passages obligés, toutes les grandes figures qui nous ont fait aimer le personnage. C’est une synthèse qui montre que les deux artistes de la génération “Nouvelle Bande Dessinée” ont bien compris le personnage qu’ils adaptent. Une adaptation qui n’est en rien un outrage. Rappelons ici l’existence de Marshal Blueberry et La jeunesse de Blueberry, séries dérivées lancées du vivant des deux créateurs. Voir Sfar et Blain proposer leur vision du personnage est assez logique. 

Christophe Blain appuie ses traits pour se glisser dans les codes graphiques de la série. Il appuie ses ombres pour renforcer l’ambiance sombre et sale, même sous un soleil de plomb. Sa proposition n’est pas si éloignée des ambiances développées par Jean Giraud, notamment sur la fin du cycle Mister Blueberry

Joann Sfar, pour sa part, est plus discret. L’artiste semble bien timide au moment de reprendre la grande figure du Western en BD. Il fait la démonstration qu’il a bien travaillé son sujet. Son apport principal est discret. Il se traduit dans le respect nettement plus affirmé que les soldats de Fort Navajo montrent au héros. On peut interpréter ces petits gestes comme le témoignage du respect de l’auteur pour l’œuvre de ses prédécesseurs. Charlier n’était pas aussi démonstratif.

Il y a bien entendu des “méchants”. Une méchante, en fait, une jeune femme qui est la source de bien des problèmes. Sans doute l’incarnation de notre époque, que de ramener des femmes fortes comme antagonistes. Charlier n’avait pas craint de le faire avec Chihuahua Pearl, mais il en avait fait un personnage plus ambigu que celui de Sfar.

Pour résumer, on dira qu’Amertume Apache est une jolie réalisation. Si les nouveaux auteurs parviennent à apporter un peu de leur identité, ils ne viennent malheureusement pas renouveler le personnage et l’univers de Blueberry, sur la foi de ce premier volet. 

L’album restera absolument plaisant pour tout amateur de Blueberry qui peuvent le lire sans craindre pour la statue de leur héros. Mais de là à le proposer en sélection du FIBD d’Angoulême, non. Il manque quelque chose de Sfar et Blain qui viendra peut-être en tome 2, mais reste trop discret pour l’instant. L'album est disponible au prix de 15 euros chez Dargaud.

Par Yaneck Chareyre
son Instagram
son twitter

Auteurs & Mots clés
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?