Critique > Le chevalier d'Eon tome 1, la critique
Critique

Le chevalier d'Eon tome 1, la critique

Franco-belge Le 24 jan
0
par Elsa
Le chevalier d'Eon tome 1, la critique

L’avis de Elsa8

On a aimé • Une histoire pleine de rebondissements et bien documentée • L'Histoire de France vue des coulisses • Un graphisme pétillant
On a moins aimé • Devoir patienter pour lire la suite

Agnès Maupré s'est faite connaitre avec Milady de Winter. Cette bande dessinée rendait ses lettres de noblesse à ce personnage secondaire du roman d'Alexandre Dumas, qui avait tout pour devenir une héroïne, sous la forme d'un diptyque plein d'humour, d'émotion et de rebondissements.

Elle revient avec un nouveau personnage, cette fois-ci bien réel : le chevalier d'Eon.

Charles/Lia de Beaumont

Charles de Beaumont, chevalier d'Eon, se rend grimé en femme à un bal costumé organisé par la marquise de Pompadour, favorite du roi. Pourtant ce soir là, c'est Charles, sous les traits de Lia, qui attire l'attention de Louis XV.

Quand ce dernier comprend son erreur, dans le huis clos de la chambre où il avait convié la belle, cette déconvenue lui donne une idée. Le chevalier va être chargé d'une mission aussi secrète que délicate : aller en Russie infiltrer la cour de la tsarine qui s'apprête à signer un accord aux conséquences désastreuses pour la France avec l'Angleterre. Et cela ne pourra se faire que sous les traits de Lia.

C'est ainsi que démarra la carrière d'espion du chevalier d'Eon, aussi cultivé que bon combattant, troublant tous ceux qu'ils croisent, et quel que soit son costume, par son androgynie et sa beauté, et dont la vie fut, finalement, aussi mouvementée qu'absolument incroyable.

Dans les coulisses de l'Histoire de France

Après la littérature, Agnès Maupré s'intéresse cette fois-ci à l'histoire, et nous livre un premier tome plein de vie, d'humour, parfaitement documenté mais aussi teinté d'un soupçon d'érotisme. Car les sens de chacun s'agitent quand Charles/Lia est à proximité. Hommes et femmes semblant ne pouvoir lui résister, quand lui ne montre que peu d'intérêt pour la chose.

Ce premier volume se concentre sur le début de son parcours, et l'heure est encore aux rires et à l'amusement. Le récit est rythmé et prenant, et les personnages qu'il croise sont tour à tour attachants ou détestables, mais toujours dotés d'un fort caractère. 

L'histoire est racontée des coulisses, entre messes basses et rendez-vous secrets, donnant une toute autre dimension à des personnages historiques habitués de nos livres d'Histoire. Le roi et toute sa cour deviennent tout à coup bien plus humains, et c'est un vrai régal.

Graphiquement, le dessin est dynamique, pétillant, et le jeu de couleurs hyper vives (jusqu'aux traits, parfois eux aussi en couleur) offre un résultat surprenant, joyeux et rafraichissant. Les pages ont des airs de paquets de bonbons acidulés, bien loin des souvent austères colorisations de bd historiques

Le résultat, plein de modernité, fait du bien. C'est comme être réellement immergé dans l'euphorie des fêtes de l'époque, où le faste des décors rivalisait avec les toilettes richement ouvragées.

Ce premier tome du Chevalier d'Eon est une excellente surprise. Une plongée dans la vie fascinante d'un personnage à part, un récit documenté sans jamais être didactique, et qui parvient au contraire à être léger, drôle, un peu troublant. Abordant le genre, et ses frontières si minces, avec beaucoup d'intelligence et de simplicité. Une vraie réussite.

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
Le Chevalier d'Éon - Tome 1/2
Le Chevalier d'Éon - Tome 1/2 Le Chevalier d'Éon - Tome 1/2 2014
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?