Critique > Les carnets de Cerise tome 2 - Le livre d'Hector, la critique
Critique

Les carnets de Cerise tome 2 - Le livre d'Hector, la critique

Franco-belge Le 20 nov 2013
2
par Elsa
Les carnets de Cerise tome 2 - Le livre d'Hector, la critique

L’avis de Elsa8

On a aimé • Une histoire pétillante • qui séduira petits et grands • Le très beau dessin d'Aurélie Neyret • Un ton plus sombre que dans le premier tome
On a moins aimé • Les lecteurs qui voudront retrouver les ingrédients du premier volume seront peut-être un peu déçus

Paru il y a un peu plus d'un an, le premier volume des Carnets de Cerise a instantanément enchanté petits et grands lecteurs. Car cette bd jeunesse recelait ce qu'il fallait d'humour, de finesse et de magie pour conquérir le cœur des adultes aussi. Joris Chamblain au scénario et Aurélie Neyret au dessin ont signé avec Le Zoo Pétrifié une des pépites de la très belle collection Métamorphose chez Soleil. Succès critique et public, l'histoire de cette petite fille curieuse et aventurière faisant une bien drôle de rencontre a également remporté pas moins d'une dizaine de prix ces derniers mois.

Après un succès aussi immédiat qu'unanime, le cap du tome 2 n'était pas forcément un exercice aisé. La magie aurait pu ne pas prendre, le lecteur pouvait rester sur sa fin... Avec Le livre d’Hector, le duo livre une bande dessinée différente mais toute aussi jolie.

À nouvelle enquête, nouveau ton

Cerise est en vacances. Line et Erica, ses deux meilleures amies, sont chacune parties de leur côté et la jeune fille décide d'occuper son temps libre avec un nouveau carnet. Mais avec quel mystère va-t-elle bien pouvoir le remplir ? En allant à la piscine avec sa mère, elle remarque qu'une petite vieille part tous les mardis à la bibliothèque exactement à la même heure, avec le même livre dans les mains. Sa curiosité piquée à vif, Cerise veut découvrir quel incroyable secret peut bien cacher l'étrange routine de cette dame...

Après un premier tome très lumineux, Le livre d'Hector est un peu plus sombre. Par son intrigue d'abord, qui, au fur et à mesure, des pages va se révéler un tantinet triste, nostalgique, douloureuse, mais aussi à cause des nombreuses frictions qui vont étayer le récit. Car cette fois-ci, Cerise ne pourra pas vraiment compter sur l'aide de ses complices de toujours. Les relations avec sa mère sont tendues depuis qu'elle lui a menti dans le tome un, ses deux copines en ont marre de voir leur vie rythmée par les aventures qu'elle leur impose et d'avoir l'impression de compter pour du beurre et même Madame Desjardins, la romancière avec qui elle s'entend si bien, n'approuve pas du tout son comportement.

En plus de son enquête, Cerise va donc devoir prendre un peu plus en considération les gens qu'elle aime et qui l'aiment. Elle ne peut pas se contenter de leur imposer ses lubies et d'attendre d'eux qu'ils la suivent, ils ont autant besoin de sa présence que l'inverse, et la jeune fille devra savoir doser entre ce qu'elle est, ce qui lui tient à cœur, et les envies et besoin des autres. La petite héroïne grandit, et si cela passe parfois par des caps douloureux, c'est aussi une manière de devenir une belle personne une fois adulte. Un mal nécessaire, en somme.

Savant dosage

Les auteurs parviennent à trouver le juste équilibre entre ce changement dans le personnage, et le mystère du livre d'Hector. Il ne sera rien dévoilé ici à ce sujet, car tout le plaisir est dans la découverte, mais cette enquête, si elle se révèle peut-être un peu moins magique et poétique que dans le Zoo Pétrifié, n'en est pas moins très jolie et nous réserve quelques surprises.

Graphiquement, on retrouve avec plaisir les pages du carnet tenu par Cerise, qui ont sans aucun doute contribué à l'originalité et au succès de la série . Pour le reste, le trait d'Aurélie Neyret est toujours aussi pétillant et joyeux. Ses personnages sont très doux et expressifs en même temps, et ses couleurs terminent d'offrir aux Carnets de Cerise une atmosphère pleine de vie, comme chargée de rires d'enfants.

Le livre d'Hector ne reprend pas forcément tous les ingrédients qui ont fait miracle dans Le Zoo Pétrifié, et pourtant on appréciera tout autant cette nouvelle aventure, pleine d'émotions et de rebondissements. Un deuxième tome qui perd un peu en légèreté ce qu'il gagne en maturité, sur les pas de l'héroïne. C'est loin d'être déplaisant.

Auteurs & Mots clés
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?