Critique > Les Culottées - tome 1, la critique
Critique

Les Culottées - tome 1, la critique

Franco-belge Le 03 oct
1
par Republ33k
Les Culottées - tome 1, la critique

L’avis de Republ33k8

On a aimé • Des destins bien saisis • Un humour très fin • Des dessins attachants • La diversité des parcours
On a moins aimé • Quelques histoires moins complètes • D'autres plus abruptes

Il y a quelques mois, Pénélope Bagieu se lançait dans un joli blog BD qui répond au nom des Culottées, qui avait démarré en plein débat (apporté par la dernière édition d'Angoulême) sur la place des femmes dans notre petit milieu. L'idée était de faire découvrir à tous les publics les destins hors-normes de femmes audacieuses, dont les premiers exemples se voient compilés chez Gallimard, dans un premier tome des plus passionnants.

• Voir aussi : Angoulême 2016 - notre interview de Pénélope Bagieu

Après une première histoire - celle de Clémentine Delait, la femme à barbe mascotte des Poilus - il est en effet très difficile de décrocher de cet album. Une qualité assez rare pour un titre qui compile des strips (parus indépedamment) d'un Blog BD, mais le constat est là. C'est avec un vrai dynamisme que Pénélope Bagieu s'empare de ces destins, tous aussi exceptionnels les uns que les autres, qu'elle va restituer avec brio.

Si nombre de ses pairs blogueurs BD cherchent parfois leur équilibre entre texte et dessins ou humour et information, Bagieu jongle assez parfaitement avec ces quatre éléments pour nous proposer une lecture dynamique, d'ailleurs bien servie par la superbe édition de Gallimard, qui poussera sans doute les habitués du blog à l'achat, même s'ils connaissent déjà toutes ou la plupart de ces histoires.

On apprend autant qu'on ri, et l'autrice ne force jamais ni les traits d'humour ni la densité des informations présentées. En somme, Les Culottées réussissent partout où vos cours d'histoire échouaient : la diversité est non seulement mise en avant mais aussi renforcée par une narration très fluide qui nous permet de retenir les parcours de ces femmes dans leurs moindres détails.

On notera d'ailleurs la variété des destins présentés : des femmes artistes comme impératrices, mais dans tous les cas, de vraies conquérantes, venues de toutes les époques, de tous les milieux, et de tous les pays. Un effort de représentativité qu'on pouvait attendre d'un album comme Les Culottées, mais qui fait vraiment sa force, sur le long terme, puisqu'il permet aux histoires de ne jamais se ressembler.

Seulement, peut-être par manque de sources ou simplement via des destins plus brusques que d'autres, on aura tendance à voguer d'un parcours plus long et plus renseigné à un autre plus bref, ce qui nous donne parfois l'impression ne pas avoir eu le temps de connaître la femme présentée. On ne boudera cependant pas notre plaisir et notre matière grise profitera tout de même du récit, mais les écarts de durée ou de densité entre deux destins sont parfois surprenants.

Qu'à cela ne tienne, Pénélope Bagieu nous offre ici une succession de parcours qui forcent tous le respect, nous font rire, rêver ou réfléchir, et ce, sans jamais tomber dans un certain angélisme, qui aurait sans doute été contre-productif pour ce Blog BD des plus enrichissants.

Avec la richesse, la diversité et la puissance des quinze destins retracés par ce premier tome, Pénélope Bagieu forge un album qui nous encouragera tous à réfléchir sur l'égalité des genres et la place des femmes dans l'histoire avec un grand H et ce dans tous les milieux. Un véritable outil de compréhension, doublé d'une lecture amusante et bien aidée par le trait si attachant de l'autrice.

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
Les Culottées - Tome 1
Les Culottées - Tome 1 Les Culottées - Tome 1 2016
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?