Critique > Les Royaumes du Nord tome 1, la critique
Critique

Les Royaumes du Nord tome 1, la critique

Franco-belge Le 17 sept 2014
2
par Elsa
Les Royaumes du Nord tome 1, la critique

L’avis de Elsa8

On a aimé • Un univers merveilleux et subtile • Une galerie de personnages hauts en couleurs • Une histoire très riche
On a moins aimé • Un récit très dense qui nécessite un petit temps d'adaptation pour vraiment s'y immerger

Stéphane Melchior-Durand et Clément Oubrerie ont décidé d'adapter Les Royaumes du Nord, le premier tome d'À la croisée des mondes de Philip Pullman en bande dessinée. Une tâche loin d'être évidente, mais un résultat qui a su séduire Philip Pullman lui-même.

"Non, je viens avec vous."

Lyra est la seule enfant du Jordan College à Oxford, où son oncle l'a placée. Ses deux parents sont morts, et lui est explorateur. Il ne peut pas amener sa nièce avec lui. Mais la jeune fille n'est pas vraiment du genre à se laisser dicter sa conduite par qui que ce soit, ni à faire passer les bonnes manières avant sa curiosité. Son rêve ? Partir à la découverte des Royaumes du Nord où se rend son oncle. Malheureusement pour elle et le daemon qui l'accompagne, le rêve va devenir réalité d'une manière aussi brutale que dangereuse...

"Ta place est ici."

Les Royaumes du Nord est une histoire dense et complexe. Dans cette adaptation, les auteurs se sont attachés à ne pas trahir l'oeuvre initiale, tout en la retravaillant pour s'adapter au format bd, en créant des scènes, modifiant la narration pour mieux dynamiser le récit. Avec ce premier tome, on fait connaissance avec Lyra, jeune fille impétueuse, aussi insupportable qu'attachante. Le monde dans lequel elle évolue est proche du nôtre au début du siècle dernier, mais teinté de magie et avec des enjeux politiques différents. 

Contrairement à des oeuvres où le héros (ou un autre personnage important) vient d'arriver dans l'univers et permet au lecteur de l'appréhender en même temps que lui, ici Lyra connait parfaitement ce qui l'entoure. Bien plus qu'elle ne le devrait même, puisqu'elle passe une bonne partie de son temps à espionner tout ce à quoi on lui interdit d'assister. Pour un lecteur encore novice de l'oeuvre de Pullman, rentrer dans Les Royaumes du Nord nécessite donc un petit temps d'adaptation, les premières pages semblant assez obscures. Pourtant, il y a aussi un vrai plaisir à découvrir par soi-même les 'étrangetés' disséminées dans le récit comme dans les cases. Et les nombreux mystères sont loin d'être désagréables (même s'ils titillent autant notre curiosité que celle de Lyra). 

Les personnages par contre, même s'ils sont nombreux, sont tout de suite identifiables et attachants. On les rencontre tous avec Lyra, qui par son caractère les oblige souvent à sortir de leur réserve, voir de leurs gonds. Une manière de savoir tout de suite à qui on a affaire. La petite fille, d'ailleurs, se fie à son instinct pour savoir ceux à qui elle doit faire confiance. Au fil du récit elle va en apprendre plus sur ses origines, tout en se retrouvant dans les ennuis jusqu'au cou. Le genre de situation où quelques amis ne seront pas de trop.

Le dessin de Clément Oubrerie (Aya de Yopougon) est doux mais plein d'énergie et s'accorde parfaitement au caractère de Lyra. Il y a beaucoup de simplicité dans sa manière de représenter les éléments fantastiques de l'histoire, tout comme le côté steampunk. Et cette sobriété estvraiment plaisante, et rendant ces éléments en même temps tout de suite crédible, et vraiment beaux. Un dirigeable qui passe dans le ciel sans en faire des caisses, un ours polaire tout ce qu'il y a de plus normal, à ceci près qu'il a une armure sur le haut du corps. C'est comme sublimer le quotidien par petites touches, juste assez pour retrouver notre émerveillement d'enfant.

Pour n'avoir pas lu le roman, je ne saurais donner un ressenti sur le travail d'adaptation (mais Philip Pullman a suivi le travail des auteurs et s'est montré particulièrement enthousiaste). C'est en tout cas une très bonne bande dessinée. L'univers est complexe, et rien n'est mâché au lecteur. Il faut donc un temps d'adaptation pour réellement s'immerger dans le récit. Mais une fois qu'on se laisse porter, la lecture est particulièrement plaisante, et tout éveille la curiosité. Les personnages sont forts, le monde dans lequel vit Lyra passionnant. Parfois présentée comme une oeuvre jeunesse, Les Royaumes du Nord devient de plus en plus sombre au fil des pages, et parlera aux lecteurs adultes, qui devraient eux aussi rapidement se retrouver captivés par les aventures de l'héroïne.

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
Les Royaumes du Nord tome 1
Les Royaumes du Nord tome 1 Les Royaumes du Nord tome 1 2014
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?