Critique > Léviathan - tome 1, la critique
Critique

Léviathan - tome 1, la critique

Franco-belge Le 21 mars
0
par Republ33k
Léviathan - tome 1, la critique

L’avis de Republ33k8

On a aimé • Une construction narrative intéressante • Beaucoup d'intelligence dans le récit • Pas mal de mystère
On a moins aimé • Des dessins pas toujours très lisibles • Un cliffhanger insoutenable

On connaît désormais le duo composé de Luc Brunschwig et Aurélien Ducoudray pour leur chouette retour de Bob Morane dans les librairies. Mais avant de s'attaquer au soldat français, les deux hommes avaient imaginé Léviathan, une œuvre salutaire si l'en est, puisqu'elle avait sorti Brunshwig d'une "incapacité absolue de créer" (nous dit-il dans une postface touchante) en travaillant aux côtés de son ancien élève Aurélien Ducoudray. Un tandem, qui plus que jamais, se révèle impressionnant de qualité.

En effet, si les séries de bande-dessinée voulant mélanger des thèmes et des ambiances plus volontiers américaines ou du moins hollywoodiennes à des payasages bien français sont toujours plus nombreuses, rares sont celles à s'élever au niveau proposé par le duo de scénaristes, qui après Bob Morane, nous offre un récit lui aussi plein de mystère et bourré d'intelligence.

Nous voici projetés dans les réalités de la ville de Marseille, alors que celle-ci est victime de séismes toujours plus réguliers, et toujours plus mortels. C'est dans ce contexte que nous allons suivre les aventures de plusieurs personnages, aux destins très variés : d'un policier à un croque-mort en passant par une psychiatre. Une galerie de protagonistes qui permet aux auteurs d'envisager l'intrigue sous plusieurs angles.

Dans un premier temps, nous sommes d'ailleurs perdus dans cette multiplication des points de vue sur la catastrophe qui secoue la cité phocéenne et fauche ses habitants par milliers. Oscillant entre thriller, film catastrophe et quelque chose de plus radical encore - qu'on vous laissera découvrir par vous-mêmes - le récit nous balade, assez finement, tout en respectant les codes de chaque genre convoqué.

Mieux, les scénaristes prennent le temps de greffer quelques réflexions intéressantes au fil de leur intrigue. On retrouvera ainsi la question de l'immigration ou encore la géographie si particulière de la ville, abordées entre les lignes de ce Léviathan. De quoi réjouir les curieux, et les habitants de la ville de Marseille, d'ailleurs, qui apprécieront surement les détails à ce sujet.

Petit à petit, on se retrouve donc pris dans l'engrenage de cette histoire qui gagne en intensité à chaque page, notamment grâce aux dessins de Florent Bossard, à qui il faut reconnaître une certaine constance. Pas mal pour un artiste d'abord connu pour ses travaux de coloriste, et qui s'avère assez viscéral dans le traitement des catastrophes - de différentes natures - qui parcourent l'histoire.

Seulement, son trait manque parfois d'un peu de lisibilité, lors de gros plans sur les visages notamment, ce qui aura tendance à sortir le lecteur de son immersion. Rien de trop dommageable pour autant, tant l'artiste semble bien s'entendre avec ses scénaristes, comme il le montre dans des cadrages souvent bien sentis.

Si les dessins de ce premier tome ne sont pas toujours au niveau de la narration assez brillante développée par Brunschwig et Ducoudray, on sent que Florent Bossard progresse au fil des pages, qui ne cessent de gagner en force comme en beauté. Le cliffhanger nous laisse d'ailleurs sur une note insoutenable, qui fait de cette histoire un étonnant mélange, qu'il convient d'encourager en découvrant ce premier tome, et une suite qui s'annonce palpitante.

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
Léviathan - Tome 1
Léviathan - Tome 1 Léviathan - Tome 1 2016
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?