Critique > Medley, symphonie de gags sur l'industrie musicale
Critique

Medley, symphonie de gags sur l'industrie musicale

Franco-belge Le 11 oct
0
Medley, symphonie de gags sur l'industrie musicale

L’avis de Tifaine Pmtl7

On a aimé • Le ton humoristique autour de l’univers de la musique • La rapidité de lecture • Le format passe-partout
On a moins aimé • Une certaine restriction dans l’humour “trash” de certains gags qui aurait peut-être pu aller encore plus loin (mais tout reste question de point de vue)

Depuis mon plus jeune âge, je côtoie des musiciens.nes allant des membres de ma famille à mon cercle d'ami.es. Alors forcément, quand j’ai parcouru Medley de Raphaël Beuchot, paru aux éditions Delcourt, je me suis retrouvée le sourire aux lèvres plusieurs fois. Dans ce petit ouvrage, l’auteur nous offre une belle retranscription satirique de l’univers musical, allant de l’industrie globale au petit guitariste indé dans sa chambre. Ici, bien que certaines problématiques réelles soient évoquées (comme le processus d’éjection des “stars” ayant fait leur temps, au profit des nouveaux jeunes potentiels à exploiter sur le marché, par exemple), pas question de se prendre la tête. Plutôt de légèreté qui fait du bien et saura parler à un public large, tout en n’omettant pas de faire de gros clins d’oeil à celles et ceux qui ont/ont eu, de près ou de loin, un pied dans le monde des zicos (comme j’aime les nommer).

Un Medley oui, mais de taquineries avant tout

Il y a des blagues incontournables sur la musique qui ne sont jamais destinées à mourir. Par exemple, qui n’a jamais été tenté de vanner le joueur de triangle dans un orchestre, l’adolescent qui pense devenir un as de la guitare en restant simplement allongé, instrument sur le ventre, à écouter -disons même “s’imprégner”- de Jimi Hendrix (pour rester dans la caricature), ou encore des pauvres parents qui préféreraient perdre l’ouïe plutôt que de subir les exercices de flûte à la maison de leur enfant ? Les blagues cultes car facilement identifiables, Raphaël Beuchot les connaît, il ne nous en prive pas (tous les exemples cités étant dans le livre), mais pas que. Ce qui fait la force de Medley, c’est qu’Hommes de la préhistoire, politiciens en recherche de fonds sonores pour leur parti, producteurs, compositeurs, DJ's, chanteurs et chanteuses toutes catégories, personnage lambda de comptoir tenant de bons discours de… comptoir, musiciens classiques, musiciens du futur, situations absurdes : tout le monde y passe. Même Dieu en adorateur du Hellfest, même Satan en bon fan de Yann Tiersen, Batman tentant de faire figure de : "mélomane averti, adepte de musique atonale, jazz expérimental …" et même le disquaire du coin ayant suffisamment la confiance pour vous juger vous et vos goûts en toute sérénité. Bref, les contextes sont nombreux et traités d'un point de vue moderne et actuel, n'en rendant la lecture que plus drôle et agréable.

Un bon livre de poche

Avec son format de la taille d’une main et ses strips allant de trois à cinq cases, Medley, c’est LE bon ouvrage à glisser et à ressortir où que l’on se trouve ; chez soi, dans le métro, n’importe où… Malgré une utilisation de fonds parfois pastels, les illustrations ne manquent pas de couleurs (la couverture tirant elle-même sur un vert pomme vif, presque fluo), ajoutant une dimension égayante à un ton qui se voulait déjà comique. Quant au dessin, Raphaël Beuchot sait aller à l’essentiel : généralement minimalistes puisque focalisés sur les personnages et leurs discours (l’importance reste dans le gag), on décèle tout de même facilement la maîtrise des traits, surtout dès lors que certains décors ou paysages apparaissent.

Si vous appréciez ne serait-ce qu’un minimum la branche musicale ou si vous souhaitez vous moquer un peu gentiment (pensée particulière pour le strip dans lequel on nous rappelle comment fut inventé le tout premier instrument à cordes, qui m'a particulièrement fait rire, mais eh ! Je vais pas tout vous spoiler non plus !), foncez vous procurer Medley disponible au prix de 12 euros. Vous ne serez pas déçu.e

Auteurs & Mots clés
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?