Critique > Moi, Bouzard, la critique
Critique

Moi, Bouzard, la critique

Franco-belge Le 01 avr 2014
0
par Elsa
Moi, Bouzard, la critique

L’avis de Elsa7

On a aimé • L'humour absurde • L'autodérision de l'auteur • Le rythme
On a moins aimé • Un petit manque de cohérence entre les strips

Guillaume Bouzard est drôle. Il l'a déjà prouvé à maintes reprises, avec des titres comme The autobiography of me too, Football-football, ou encore Mum is dead.

Moi, Bouzard, recueil de strips publiés dans Fluide Glacial, nous plonge dans l'intimité pleine d'action et d'aventure d'un auteur de bande dessinée.

La vraie vie d'auteur

Guillaume Bouzard est auteur de bd. Il aime aussi la musique et le cinéma, habite à la campagne, et passe une grande partie de son temps à s'interroger sur des sujets divers et variés, du 'petit plus' qui fait vraiment le talent à sa future retraite, en passant par la qualité du papier qui baisse à vue d’œil. Dans Moi, Bouzard, il se raconte en toute humilité.

Du quotidien au n'importe quoi

Tout démarre à chaque fois tout à fait normalement, comme une discussion entre amis où l'auteur nous ferait part de son dernier sujet de réflexion. Et puis, très vite, le strip vire au n'importe quoi. Voyageur temporel, expériences scientifiques complètement saugrenues, infiltrations au sein d'une communauté qui n'a rien demandé, impossible de deviner à l'avance où l'on va atterrir. Le graphisme est sobre mais terriblement efficace, et si l'ensemble est un peu fouillis, comme c'est souvent le cas dans les recueils de strips, cela ne gâche pas le plaisir de la lecture. Au contraire, les changements de rythme donnent à l'ensemble beaucoup de dynamique.

En une ou quelques pages, ses gags font mouches, à chaque fois bourrés d'auto-dérision, et teintés de la juste dose d'absurde qui rend l'ensemble absolument savoureux. L'auteur nous convie dans son quotidien. Partageant avec nous le douloureux programme de ses journées (fait d'apéros avec ses voisins alors qu'il sortait juste chercher l'inspiration), des souvenirs de jeunesse (comme son petit boulot à la Poste), les coulisses de Fluide Glacial, les coups de fils de son éditeur (et les petites magouilles pour lui échapper), les habituels remarques sur ce métier de fainéant qu'est la bande dessinée, et quelques anecdotes sur ses premières publications.

Difficile d'en dire plus, Moi, Bouzard se savoure plus qu'il ne peut se raconter. Les lecteurs de Fluide auront déjà lu ces histoires, mais pour les autres, cette bande dessinée est aussi rafraichissante qu'hilarante.

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
Moi, Bouzard
Moi, Bouzard Moi, Bouzard 2014
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?