Critique > Petites coupures à Shioguni, la critique
Critique

Petites coupures à Shioguni, la critique

Franco-belge Le 24 nov 2014
0
par Elsa
Petites coupures à Shioguni, la critique

L’avis de Elsa9

On a aimé • Le dessin superbe et coloré • Les personnages réalistes et farfelus • L'histoire un peu dingue
On a moins aimé • Si vous aimez les récits linéaires et reposants passez votre chemin

De Florent Chavouet, on connaissait déjà Tokyo Sanpo et Manabé Shima, carnets de voyage délirants qui nous plongeaient l'un dans le quotidien des quartiers tokyoïtes, l'autre dans la vie à l'heure insulaire. Il revient avec Petites coupures à Shioguni. Un polar qui pourrait bien vous déstabiliser et vous ravir tout en même temps.

Junko, trois yakuzas et un cuistot.

Kenji a emprunté de l'argent à des personnes peu recommandables pour lancer son affaire. Le souci, c'est qu'il n'a pas de clients, et donc pas d'argent pour rembourser ses créanciers. Ce soir, trois hommes à l'air louche débarquent dans son petit resto, bien décidés à ne pas repartir les mains vides. 

L'histoire commence comme ça, avec Kenji la tête plaquée contre son grill par trois men in black qui grignotent ses crevettes. Ensuite accrochez-vous, ça va partir dans tous les sens.

Un taxi, un tigre, et des distributeurs de canettes.

Dans cette bande dessinée complètement dingue, Florent Chavouet assemble cette nuit étrange comme un puzzle. On assiste aux dépositions des uns et des autres, on voit les scènes dans le désordre, et on peut aussi lire les notes de l'auteur en pleine enquête. Il y a des petits instants de rien, des grandes discussions, des quiproquos et des secrets à planquer.

Lire Petites coupures à Shioguni est une expérience absolument jubilatoire. On ne comprend rien, et tout à coup tout commence à s'assembler, comme s'il ne nous avait manqué que de minuscules ressorts pour enclencher le mécanisme et pour que l'histoire devienne limpide. Bourré d'humour et de détails loin d'être anodins, le récit a une construction qui réveille en nous des instincts d'enfant. L'impression d'être au beau milieu d'une chasse au trésor, ou en tout cas d'une aventure incroyable pleine de rebondissements imprévisibles. Ce genre de sensation qu'on oublie un peu quand on se met à tout vouloir rationnaliser tout de suite (ce soit-disant fichu passage à l'âge adulte).

Les personnages sont tous géniaux. Les rapports entre eux sont seulement abordés grâce aux hilarants dialogues, mais suffisent à donner à chacun une personnalité forte. Il n'y en a pas un à qui on ne s'attache pas tout de suite, même si beaucoup d'entre eux ne sont pas si sympathiques que ça, à première vue. Personne n'est complètement mauvais ni complètement bon. Ils sont comme des gens qu'on aurait croisé une heure dans notre vie, avec qui on aurait échangé un peu, et dont on garderait un bon souvenir.

Graphiquement, Florent Chavouet nous en met plein la vue. Mixant les techniques, il donne encore une fois toute sa place à la couleur, aux textures, et aux décors. L'histoire se déroulant de nuit, il s'amuse avec les éclairages des lampadaires, des enseignes, des phares, qui donnent une ambiance un peu chaleureuse, mais glauque aussi, à l'ensemble... Jouant sur des points de vue presque improbables (à part s'il vous arrive souvent de vous suspendre au plafond), il livre des planches chargées en adrénaline. Cette bd donne l'impression d'être sur des montagnes russes, et les moments un peu plus calmes nous laissent juste le temps de reprendre notre souffle avant que tout explose. Il y a un vrai lâcher prise dans la mise en scène, les cadrages, la narration, et pourtant tout file naturellement. Un joyeux n'importe quoi absolument cohérent.

C'est d'ailleurs une des forces de cette bd. Elle est incroyablement dense, et se lit pourtant avec une parfaite fluidité. On n'a jamais le temps de s'ennuyer, de se reposer sur ses lauriers, et on est dans l'incapacité de prévoir ce qui va se passer ensuite. Un régal.

Florent Chavouet laisse exploser tout son talent dans ce titre atypique. Polar imprévisible bourré d'humour, de personnages charismatiques et de hasards qui font bien mal les choses, ce titre se dévore avec bonheur. Laissez votre sens de l'orientation à l'entrée, Florent Chavouet vous emmène en balade.

Auteurs & Mots clés
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?