Critique > Rose - tome 1, la critique
Critique

Rose - tome 1, la critique

Franco-belge Le 31 jan
0
par Elsa
Rose - tome 1, la critique

L’avis de Elsa8

On a aimé • La douceur du dessin • L'enquête riche en rebondissements • Les personnages attachants
On a moins aimé • Il faut maintenant patienter jusqu'au tome 2

Il y a d'abord cette couverture intrigante. On comprend déjà que cette Rose n'est pas une jeune femme tout à fait comme les autres.

Mystérieuses roses.

Rose est plutôt solitaire. Les gens qui la connaissent, et surtout ses collègues, la trouvent un peu bizarre, si souvent perdue dans ses pensées. En réalité, elle possède le don de se dédoubler. Plus exactement, sa conscience peut sortir de son corps et partir se promener. A défaut de pouvoir mener une existence parfaitement normale, elle en profite donc pour s'évader d'un morne quotidien.

Son père est assassiné. Il était détective. Alors qu'elle se rend dans la maison qui lui servait de bureau, elle tombe nez-à-nez avec trois fantômes, visiblement habitués des lieux. Elle n'est pas à une bizarrerie près, certes, mais la situation commence à la dépasser. Elle n'est pourtant pas au bout de ses surprises, et, de découverte en découverte, Rose réalise qu'elle va devoir à son tour mener l'enquête.

Connaitre ses classiques.

Le moins que l'on puisse dire c'est qu'on retrouve dans Rose une vraie patte Spirou. Dans le dessin, mais aussi dans la narration. Cette bande dessinée utilise habilement les codes du franco-belge classique. On est presque surpris tant ce récit sonne intemporel et résonne avec d'autres lectures des titres phares de l'éditeur. Il faut dire que l'un des deux scénaristes, Denis Lapière, travaille de longue date avec Dupuis et maitrise donc à merveille son esprit.

Le dessin est d'une douceur très agréable. Un peu rétro, délicat, le trait séduit le lecteur qui suit les pas de Rose. Les planches sont belles, la colorisation alterne des parties réalistes et d'autres, en niveaux de gris, quand Rose sort de son corps pour se promener de manière immaterielle. Il émane de l'ensemble une atmosphère très douce, un peu nostalgique.

Côté récit, on ressent, comme dit plus haut, une influence des enquêtes déjà menées au sein de la maison Dupuis. Et c'est très réussi. Comme une filiation qui, loin de faire redite, rapelle de bons souvenirs tout en nous entrainant vers de nouvelles aventures. Le personnage de Rose est touchant et complexe, on rentre dans son monde un peu étrange, on mène l'enquête à ses côtés. Ce premier tome est rondement mené, riche en rebondissements en seulement quarante-huit pages. Notre curiosité est piquée, on a déjà hâte à la suite. Le deuxième tome sortira en septembre prochain.

Rose promet d'être un triptyque à la fois captivant et touchant, empreint de l'esprit Dupuis. Ce premier tome est une très jolie surprise. 

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
Rose - tome 1
Rose - tome 1 Rose - tome 1 2017
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?