Critique > Rouge tome 2, la critique
Critique

Rouge tome 2, la critique

Franco-belge Le 26 fev
0
par Elsa
Rouge tome 2, la critique

L’avis de Elsa8

On a aimé • Un graphisme beau et original • Un parfait dosage entre l'esprit de la série principale et l'identité du spin-off • Des personnages très attachants
On a moins aimé • Un triptyque c'est presque trop court

On le sait, l'univers de Freaks' Squeele est riche et dense, et tous ses personnages très travaillés. Pas étonnant donc que Florent Maudoux ait eu envie de nous en dire un peu plus sur certains de ses personnages, à travers des spin-off... C'est le cas de Funérailles, qui revient sur les origines du professeur le plus mystérieux de la F.E.A.H., mais aussi du triptyque Rouge, qui nous raconte l'adolescence de Xiong Mao. Une série avec un ton différent, dessinée par Sourya, pour nous éclairer sur les évènements qui l'ont rendue telle qu'on la connait.

Affronter le passé pour aller de l'avant

Dans le premier volume, on rencontrait donc la jeune et impétueuse Xiong Mao, qui avait tourné depuis longtemps le dos au flamendo, un art martial ancestral auquel elle excellait. Peu à peu, elle se retrouvait confrontée à son passé, et décidait de l'affronter plutôt que de continuer à fuir. Dans le même temps, sa vie au lycée suivait son cours, entourée de ses amis Sélène et Fei Long.

Dans le tome 2, Xiong Mao va découvrir ce qu'implique réellement le fait d'être l'héritière de Masiko, la tueuse que l'on avait pu découvrir dans Doggybags volume 1. Et si son quotidien était déjà mouvementé, les choses ne vont pas aller en s'arrangeant.

Deux auteurs qui s'associent pour le meilleur

La force du duo Florent Maudoux/Sourya, c'est d'avoir su imposer avec Rouge un ton, un rythme différent, tout en conservant l'esprit qui donne sa saveur particulière à l'univers Freaks' Squeele. Personnages attachants, déferlement d'action, dialogues plein d'humour et multiples références à la pop culture comme à la mythologie sont au rendez-vous, mais Rouge propose un rythme plus doux, qui prend le temps de montrer l'évolution de son héroïne, le passage délicat de l'adolescence à l'âge adulte, les choix qu'elle devra faire.

Ce deuxième volume jongle entre scènes de combat et moments plus calmes, et met en scène de nombreux personnages, qui gagnent tous en densité par rapport au premier tome. L'ombre de Masiko rend les enjeux plus importants, les ennemis plus puissants, mais le récit n'en est pas moins léger et souvent très drôle.

Le dessin de Sourya a gagné en maturité depuis le premier tome, et s'il était déjà beau, ses planches sont ici un vrai régal. Son trait s'inspire surtout du manga, mais propose une sensibilité à part, et ses couleurs sont pleines de nuances, comme nimbées par un soleil printanier. Le résultat est aussi original que rafraichissant, et termine de donner toute son identité à ce spin-off qui peut se lire indépendamment des autres séries.

Ce deuxième volume confirme la qualité de cette série spin-off, qui trouve le parfait équilibre entre respect de la série principale et identité propre. Le résultat est prenant, débordant d'énergie tout en laissant une large place à l'émotion, et chaque personnage est aussi intéressant qu'attachant. Rouge est une autre porte d'entrée à cet univers vaste et fascinant qu'est Freaks' Squeele, et il serait dommage de s'en priver. 

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
Rouge tome 2
Rouge tome 2 Rouge tome 2 2014
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?