Critique > Roulez jeunesse — Rat et les animaux moches, un petit moment de délicatesse et de douceur
Critique

Roulez jeunesse — Rat et les animaux moches, un petit moment de délicatesse et de douceur

Franco-belge Le 09 mai
0
par Elsa
Roulez jeunesse — Rat et les animaux moches, un petit moment de délicatesse et de douceur

L’avis de Elsa9

On a aimé • Le dessin magnifique • La sensibilité du récit • Un ouvrage hybride très réussi
On a moins aimé • Presque trop court

Pour ceux qui l'ont lu un jour, Le Trop Grand Vide d'Alphonse Tabouret reste sans doute en mémoire comme une bande dessinée drôle, attachante et incroyablement sensible qui les a mis de bonne humeur pour un bon petit moment. Alors, quand ses auteurs reviennent avec leur nouveau titre Rat et les animaux moches, on sait qu'il y a de grandes chances pour que ce soit une nouvelle pépite.

Le village des laissés-pour-compte.

Rat a beau tout faire pour se rendre utile, il est sans cesse chassé par les humains. Au comble du désespoir, il finit par arriver au village des animaux moches, quelque part au fin fond de la forêt. Là bas, il découvre d'autres parias, qui ont choisi de composer une nouvelle communauté où tous peuvent avoir une place. Rat pense enfin être heureux, jusqu'à ce qu'il réalise que beaucoup de ses amis continuent de souffrir des abandons passés. Il a alors une idée...

Trouver sa place.

Rat et les animaux moches est une petite merveille. De celles qu'on va lire et relire, et puis offrir autour de nous.

C'est d'abord un ouvrage un peu atypique, à mi-chemin entre le livre illustré et la bande dessinée. Ses auteurs se jouent des codes pour livrer un récit à nul autre pareil. Ici, pas de cases, mais des textes subtilement disposés sur chaque page, qui condensent récitatifs et dialogues. C'est Capucine qui se charge du très beau lettrage. Pleines pages, illustrations éparpillées ou cases, la narration visuelle évolue pour mieux servir son propos. Pourtant, tout est fluide. On est entre le vieux livre de conte trouvé dans un grenier et quelque chose de beaucoup plus moderne.

Mais au delà de cette savoureuse expérience de lecture, Rat et les animaux moches a bien d'autres qualités. Le dessin magnifique de Jérôme d'Aviau d'abord, qui croque à la perfection tous ces "animaux moches", de la lamproie à l'araignée la plus velue, et les rend tous aussi expressifs qu'attachants. Et que dire des décors ? Le petit village fait de bric et de broc, où Rat se balade d'une habitation à l'autre, est parfait.

Et puis il y a cette histoire, si jolie et poétique. C'est un conte riche de personnages attachants, abimés par la vie mais vraiment gentils. Il y est question d'amitié, de quête du bonheur, de partage et de trouver sa place dans un monde qui tolère mal la différence. Avec un peu d'ingéniosité, en regardant les choses sous un autre angle, une différence devient une richesse. Quel joli voyage en compagnie de ces animaux qui ont beaucoup à nous apprendre sur nous et sur le monde qui nous entoure. Et cette histoire s'adressera autant aux jeunes lecteurs qu'aux plus grands.

Beau, malin, poétique et plein d'émotion, Rat et les Animaux Moches est une lecture comme un cadeau à se faire. Un petit moment de délicatesse et de douceur comme on en croise rarement. L'album est disponible au prix de 20 euros chez Delcourt.

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
Rat et les Animaux Moches
Rat et les Animaux Moches Rat et les Animaux Moches 2018
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?