Critique > The Grocery tome 3, la critique
Critique

The Grocery tome 3, la critique

Franco-belge Le 23 jan
0
par Elsa
The Grocery tome 3, la critique

L’avis de Elsa10

On a aimé • L'excellente construction • Le parfait mélange de violence et d'humour • Le graphisme superbe
On a moins aimé • Rien

Si le Label 619 chez Ankama est déjà un repère de petites merveilles, The Grocery est assurément l'une des meilleures séries publiées ces dernières années. Aurélien Ducoudray au scénario et Guillaume Singelin au dessin s'associent pour notre plus grand plaisir et signent une chronique de quartier aussi atypique qu'addictive.

Bienvenue à Baltimore

Dans le premier tome, Elliott et son père emménageaient dans un quartier pauvre de Baltimore. Avec lui, et à travers son regard pétri d'innocence et de naïveté, on rencontrait une foule de personnages, des corner boys aux gros caïds, des policiers aux sdf.

Au fil des tomes, les scènettes forment un puzzle de plus en plus dense, complexe, et chaque personnage essaie de tirer tant bien que mal son épingle du jeu. La situation empire, les politiques s'en mêlent, et la tension monte page après page...

Dans ce troisième volume, le père d'Elliott tente de se faire tout petit en prison, Vickie et Sixteen veulent leur vengeance, Washington et ses amis tentent de se faire justice eux-même... Et le moins que l'on puisse dire, c'est que dans The Grocery, il est rare qu'un plan se déroule sans accroc.

Entre ombre et lumière

Là où le duo d'auteurs excelle, c'est en rendant parfaitement, et merveilleusement lisible ce qui pourrait finir par être indigeste. Plusieurs dizaines de personnages interagissent réellement, sans jamais se cantonner à des rôles de figurants. Les nombreuses histoires parallèles, dont les routes se croisent parfois, s'enchainent avec fluidité, et à un rythme aussi fou que captivant. 

Si la construction est géniale, le fond l'est tout autant. Quand on pense chronique de quartier, on visualise rapidement Yotsuba, et sa célébration simple du quotidien... mais à Baltimore, le-dit quotidien ressemble plutôt à un film d'action, et la violence est reine. Aurélien Ducoudray en profite pour aborder avec intelligence, et sans jamais survoler les sujets, nombre de problèmes de société. Ados condamnés à quitter l'école pour vendre de la dope toute la journée, corruption policière, règlements de compte, guerre des gangs, mais aussi réinsertion difficile pour les vétérans de l'armée US, système carcéral inhumain, médias qui observent la situation comme du grand spectacle, récupération politique... c'est par l'exemple et les détails que tous ces problèmes sont traités, rendant l'histoire encore plus réaliste et glaçante.

The Grocery est plein d'humour, mais le titre devient de plus en plus sombre au fil des pages et des tomes. Le dessin de Guillaume Singelin sert parfaitement ce paradoxe. Ses personnages sont en même temps mignons et trash, son trait superbe, et sa mise en scène nous immerge dans des scènes parfois à la limite de l'insoutenable mais visuellement très belles. Sa coloration a elle-aussi ce côté doux et abimé à la fois, et si toutes ces qualités se voyaient déjà dans les deux précédents opus, ce nouveau volume gagne encore en puissance côté graphisme. 

C'est presque déroutant comme ce titre parvient à être à la fois d'une violence crue, tout en conservant une humanité bouleversante et lumineuse. Malgré la dureté du quotidien, tous les personnages sonnent juste, et les liens familiaux, l'amitié, l'amour, ne disparaissent pas même quand tout semble sans espoir. Le personnage d'Elliott, qui ne semble jamais vraiment réaliser les choses, apporte réellement une sorte d'innocence enfantine rafraichissante, sans pour autant nous faire minimiser ce qui se passe.

Ce troisième volume confirme encore un peu plus la qualité de cette série (qui reste toutefois à déconseiller aux âmes sensibles). Construction dense mais subtile, rythme hyper prenant où se mêlent déferlements d'actions et passages plus calmes, galerie de personnages aussi géniaux qu'attachants, propos passionnant, dialogues pleins d'humour, graphisme sublime et colorisation toute aussi belle, c'est un sans faute et c'est à dévorer sans modération.

The Grocery tome 3 sera disponible dans toutes les librairies à partir du 7 février 2014, et en avant-première au festival d'Angoulême.

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
The Grocery tome 3
The Grocery tome 3 The Grocery tome 3 2014
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?