Critique > Tristan et Yseult, la critique
Critique

Tristan et Yseult, la critique

Franco-belge Le 18 mai
2
par Elsa
Tristan et Yseult, la critique

L’avis de Elsa9

On a aimé • Une narration inventive et maitrisée • Le dessin superbe • une adaptation fascinante
On a moins aimé • On a peu d'empathie pour les héros mais ça ne gâche en rien l'immense plaisir de lecture

Quand les talentueux Agnès Maupré et Singeon s'associent, c'est pour donner naissance à un véritable bijou.

Amours interdites.

Quand Yseult aperçoit Tristan pour la première fois, il est en plein combat avec un dragon et elle s'éprend instantanément de lui. Malheureusement pour elle, s'il est bien venu la chercher, c'est pour qu'elle épouse le roi Marc, l'oncle du jeune chevalier.

La mère d'Yseult offre à sa fille un filtre d'amour, à partager le soir de ses noces avec son époux pour s'assurer un mariage heureux. Mais la jeune fille a une toute autre idée derrière la tête et fait boire le breuvage à Tristan, sans réfléchir un instant aux conséquences que cela pourrait avoir...

Adaptation libre et inspirée.

Avec cette adaptation libre du mythe de Tristan et Yseult, Agnès Maupré (au scénario) et Singeon (au dessin) nous offrent une bande dessinée captivante, surprenante et étourdissante.

Il y a ces planches d'abord, superbes, où Singeon développe un trait à la fois classique et résolument moderne. Sa narration visuelle est inventive, pleine d'énergie et toute en poésie. Les influences s'éloignent du franco-belge et évoquent souvent le meilleur de la bd indépendante américaine. Les décors sont étranges et superbes, les personnages très réussis, et la colorisation très pop ajoute encore à la saveur de l'ouvrage. C'est bien simple, il n'y a pas une seule page où l'on n'en prenne pas plein les yeux.

L'adaptation brillante d'Agnès Maupré trouve là une mise en images à sa mesure. Les dialogues mêlent eux aussi, très habilement, texte classique et langage d'aujourd'hui, dépoussiérant le mythe et ramenant ses héros à ce qu'ils sont : deux adolescents régis par leurs instincts plus que par leur raison. Il faut l'avouer, Tristan et Yseult sont assez insupportables, et l'on éprouvera sans doute plus de tendresse pour les personnages, plus sensibles et discrets, qui gravitent autour d'eux. Ils n'en reste pas moins des personnages forts, riches, et très réussis. Le récit est rythmé, captivant. Loin d'être linéaire, l'histoire alterne entre des passages tout en tensions et d'autre beaucoup plus contemplatifs. Le texte est poétique, drôle à en être mordant, sensible. Il se fait parfois aussi silence pour mieux dire les peurs, les secrets, la tristesse. 

L'ensemble est une bande dessinée comme on en croise rarement. Puissante et inventive, elle se joue des genres, se réinvente sans cesse, et dévoile une élégance sans prétention. D'un mythe si souvent raconté et réinventé, le duo d'auteur en tire l'essence pour retranscrire toute sa force. On le dévore à toute vitesse puis on continue d'y penser, d'y revenir pour admirer ses pages, en savourer des passages.

Au milieu des trop nombreuses adaptations d'oeuvres littéraires en bande dessinée qui paraissent chaque année, Agnès Maupré et Singeon nous offrent une vraie merveille, surprenante et particulièrement maitrisée. A lire et à relire sans modération.

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
Tristan et Yseult
Tristan et Yseult Tristan et Yseult 2017
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?