Critique > Wormworld Saga tome 1, la critique
Critique

Wormworld Saga tome 1, la critique

Franco-belge Le 30 mars
0
par Elsa
Wormworld Saga tome 1, la critique

L’avis de Elsa6

On a aimé • Un univers qui s'annonce beau et riche • Le graphisme vivant
On a moins aimé • Un scénario un peu bateau

La bande dessinée numérique n'en est sans doute qu'à ses balbutiements, mais, chaque jour, de nouveaux auteurs expérimentent les possibilités qu'elle offre. Parmi elles, il y a le succès du turbomedia, et puis le scrolling, que Boulet avait superbement utilisé dans une note toute en pixel, et dont Trondheim et Larcenet se servent pour leur collaboration avec Arte et l'émission Personne ne bouge (et ce ne sont que trois exemples parmi tant d'autres).

Daniel Lieske, créateur digital allemand, a lui aussi décidé d'utiliser le scrolling pour Wormworld Saga, un récit d'aventure fantastique.

Depuis quelques temps, les éditeurs de bd semblent particulièrement intéressés par tous ces nouveaux projets. De nombreux concepts, justement pensés pour être dématerialisés, ont été adaptés en version-papier. Dupuis a  décidé de publier Wormworld Saga en livre, pour un résultat plutôt réussi.

La saga du Monde du Grand Ver

Jonas est un petit garçon un peu introverti. Les vacances d'été commencent, et s'il ne sait toujours pas où il ira au collège à la rentrée prochaine, une chose est sûre : il compte bien profiter de ses vacances chez sa grand-mère. Entre la cachette qu'il s'est installé dans le grenier, et la forêt toute proche où il s'imagine affronter les plus effrayants ennemis, ses journées sont chargées. Mais son père, particulièrement sévère, a prévu un tout autre programme pour son fils.

C'est ainsi que démarre Wormworld Saga. Mais très vite, le petit Jonas va basculer dans un autre univers, aussi hostile qu'incroyable, où il s'apprête à vivre une grande aventure.

De l'écran au papier

Succès à l'international, la websérie Wormworld Saga se voit donc adaptée en bande dessinée, dans un petit format à couverture cartonné plutôt agréable. Le passage du format de lecture scrolling, à la manière d'un papyrus, à celle d'une lecture case par case, est finalement réussi, et le rythme n'en est pas gâché. Au contraire, il émane de la narration une vraie énergie, et les pages s'enchainent naturellement.

Cette saga tout public nous plonge dans un univers fantastique imaginé par l'auteur, et si le scénario est parfois un peu bateau sur ce premier volume, il faut avouer que l'on se promène avec plaisir dans le décor coloré de la forêt, admirant au passage des créatures vraiment belles.

Avec un dessin tout en numérique, Daniel Lieske a fait le choix de ne pas réaliser d'encrage, laissant toute sa place à la couleur, et conférant à l'ensemble un aspect un peu 3D, évoquant l'animation. Le trait, un peu naïf, est vraiment plaisant. Les couleurs ultra vives sont pleine de joie de vivre, et on notera également un joli travail sur la lumière.

En fin d'ouvrage, un carnet de recherche nous en apprend plus sur la naissance de la série mais également sur les méthodes de travail de l'auteur. Il s'attarde notamment sur son travail sur la lumière, longuement étudiée dans de vraies forêts, pour reproduire cet effet de 'percée' entre les feuilles, aussi beau qu'intéressant visuellement.

Cette édition papier est donc riche et soignée. Dupuis a également lancé le site wormworldsaga.fr, qui permet la lecture gratuite et en ligne des quatre premiers chapitres (six seront mis à disposition en tout). Le premier tome de la bd comprend, lui, les trois premiers chapitres.

Ce premier volume annonce donc une série qui pourra plaire aux petits comme aux grands. Si le scénario manque parfois un peu d'originalité, Wormworld Saga n'en reste pas moins une lecture agréable, autant en numérique qu'en livre, avec un univers plaisant, et des graphismes vraiment jolis.

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
Wormworld Saga - Tome 1
Wormworld Saga - Tome 1 Wormworld Saga - Tome 1 2014
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?