Critique > Alderamin on the sky - tome 1, la critique
Critique

Alderamin on the sky - tome 1, la critique

Manga Le 13 juin
0
par Republ33k
Alderamin on the sky - tome 1, la critique

L’avis de Republ33k7

On a aimé • Un trait très fin • Une ambiance géo-politique maîtrisée • des personnages attachants
On a moins aimé • Très introductif • la composition des planches

Lancé en 2014 au Japon et adapté en série animée deux ans plus tard - vous pouvez d'ores et déjà la retouver sur Crunchy Roll - Alderamin on the Sky débarque ce mois-ci en France grâce aux bons soins de l'éditeur Ototo. Et on vous recommande vivement de jeter un coup d'œil à cette nouvelle série !

En suivant celle-ci, vous embarquerez dans un monde à mi-chemin entre la réalité et la Fantasy, où s'affrontent un Empire, celui de Katjvarna, et une République, celle de Kioka. D'un côté, les traditions et un ordre presque sacré, et de l'autre, des envies de progrès, techonologique notamment . Et presque immédiatement, l'auteur Bokuto Uno nous plonge dans ce contexte hautement politisé, en introduisant plusieurs personnages de premier plan, dont Ikta Solork, un jeune officier désabusé, et Yatorishino Igsen, une épéiste d'élite liée à l'empire par sa famille, qui a juré de le protéger.

Une nouvelle opposition se dessine alors, au sein du groupe de personnages principaux cette fois, et non entre les deux puissances. Et elle nous fait comprendre que rien ne sera simple dans ce monde, dont la cohésion est par ailleurs renforcée par des cartes et des petits cours d'histoire, habillement distillés dans le récit. Et justement, l'aspect très technique - politiquement parlant - d'Alderamin on the Sky est une véritable force. En effet, on sent derrière chaque dialogue, même les plus riches en exposition, un monde en mouvement, où les actions ont de vraies conséquences.

L'ennui, c'est que cet aspect joue aussi des tours à la série, qui a tendance à être bavarde le temps de quelques planches, et très introductive, en tous cas dans ce premier tome. Étant donné le monde qui se cache derrière les lignes de Bokuto Uno et les dessins de Taika Kawakami, nul doute qu'Alderamin on the Sky a encore quelques tours dans son sac. Et la fin du premeir album nous laisse à penser que l'intrigue s'accélerera dans les tomes suivants.

Il faudra donc s'armer de patience avant de découvrir le plein potentiel de la série, mais en l'état, elle ne manque pas de charme pour autant. On remarque tout d'abord les différents personnages de la série, tous très attachants, même s'ils reposent sur des archétypes bien connus des lecteurs de manga. Par ailleurs, le trait de Taika Kawakami s'avère très inspiré. D'une finesse assez bluffante par moments, il offre à nos héros des visages expressifs et à la série quelques moments forts. Seul bémol : le découpage ne fait pas toujours honneur à la patte du dessinateur, qui n'a que rarement l'occasion de traiter des scènes spectaculaires, qui se déroulent souvent "hors-champ", pour ainsi dire. Ce qui n'empêche pas la patte de Taika Kawakami de fonctionner, et même de créer un intéressant décalage entre la forme, très mignone, et le fond, très sérieux.

Dopé aux enjeux militaires et politiques, Alderamin on the sky semble vouloir prendre son temps pour ses débuts sur le marché français. Très introductif, ce premier tome pourrait en effet en surprendre plus d'un. Mais on parie que le monde et les personnages présentés ici feront des merveilles dans les tomes à venir, qui seront toujours soutenus par la finesse du trait de Taika Kawakami !

Auteurs & Mots clés
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?