Critique > Anguilles Démoniaques - Tome 1, la critique
Critique

Anguilles Démoniaques - Tome 1, la critique

Manga Le 23 fev 2016
0
par Strafeur
Anguilles Démoniaques - Tome 1, la critique

L’avis de Strafeur8

On a aimé • Le contexte • L'ambiance lourde et pesante • Son protagoniste
On a moins aimé • Quelques clichés • La suite permettra de mieux juger ce premier tome

Nous vous en parlions au moment de son annonce, Komikku vient de publier deux oeuvres de Yusuke Ochiai, fêtant au passage le retour de l'auteur dans leur catalogue après la publication de l'Île Infernale.
Et c'est sur Anguilles Démoniaques, adaptation du roman de Yû Takada, présent ici au scénario, que nous vous proposons de nous attarder. 

Ce premier volume, d'un triptyque devant paraître dans l'année nous plonge directement dans le monde de la mafia japonaise que l'on (re)découvre par les yeux de Masaru Kurami, un trentenaire s'étant endetté aux courses avant d'être secouru par un baron de la pègre locale en échange de ses services.

Une introduction somme toute assez clichée mais qui a le mérite d'être ancrée dans une réalité plus sociale que l'on pourrait d'emblée le croire. Fort heureusement, le duo japonais ne se sert de celle-ci que comme d'un prétexte pour nous conduire plus loin dans son univers lugubre.

En effet, comme l'indique le titre de l'oeuvre, les anguilles sont au coeur de l'intrigue, instaurant une ambiance tendue et froide, digne des films de Kinji Fukasaku (Le Cimetière de la Morale) qui ne devrait pas vous laisser insensibles.

Le fait de découvrir cet univers au travers de Masaru, un japonais aimant ne connaissant que des légendes urbaines au sujet des Yakuzas, nous confronte à une réalité plus dure que jamais, pleine de manipulations et de secrets. Un prétexte qui permet aux auteurs de dénoncer ces pratiques, trop souvent admises en raison de la corruption. 

Le tout est appuyé par le dessin d'un Yusuke Ochiai en pleine forme, n'hésitant pas à poser des ambiances à couper au couteau, plaçant ainsi le héros — et le lecteur — dans un réel inconfort face à des situations déconcertantes. 

Ce premier tome d'Anguilles Démoniaques sème ainsi de nombreuses pistes pour la suite, certaines quelque peu convenues, d'autres beaucoup moins, à tel point que l'on ne saurait vous dire vers quoi elle nous amènera.

La véritable force de cette série réside donc dans son protagoniste, un grand gaillard timide qui fleurte entre les clichés du genre et la sincérité toute singulière d'un homme devant se confronter à ses responsabilités après les avoir imposé à sa famille comme à ses proches. C'est cette évolution qui devrait être au coeur de ce tryptique que l'on espère retrouver très rapidement.

Auteurs & Mots clés
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?