Critique > Arte, la critique
Critique

Arte, la critique

Manga Le 02 sept 2015
3
par Sullivan
Arte, la critique

L’avis de Sullivan8

On a aimé • Une belle utilisation de la renaissance • Un message sain • Une vraie qualité dans le dessin
On a moins aimé • Manque un peu d'originalité • Une bonne surprise de catalogue = une série de plus à suivre

Toujours décidé à renforcer un catalogue plein de pépites dénichées chez les éditeurs les moins médiatisés au Japon, Komikku ne semble pas freiner sur l'autoroute du succès puisque l'éditeur nous livre aujourd'hui le premier tome d'Arte, un coup de coeur instantané. 

Fruit du travail de Kei Ohkubo, une jeune mangaka dont il s'agit ici de la première oeuvre publiée en France, Arte nous embarque dans la renaissance Italienne, à Florence plus précisément, pour suivre les aventres d'une jeune aristocrate pas comme les autres, dont le prénom offre son titre à une série qui tournera autour d'un thème peu évident à traiter : le rapport à l'art. 

Beau comme la capitale de la toscane, Arte s'offre surtout un autre thème ô combien d'actualité, puisqu'il déplace le sujet de la place des femmes au coeur de la foisonnante période du cinquecento, où leur avenir marital et social prédéfinis freine les ambitions de notre héroïne tête brûlée.  Malin et sincère, le titre devient alors un plaidoyer féministe bienvenu, où chaque problématique d'apparence archaïque nous renvoie aux abus toujours bien réels concernant la place de la femme dans nos sociétés modernes. 

Mais au-delà d'un message fort, Arte est aussi et surtout un excellent manga bâti comme un shônen, sur un rythme effréné et faisant la part belle à un apprentissage à la dure et à une progression toute tracée, sans que cela ne vienne jamais entraver la profondeur d'un titre définitivement pas comme les autres. 

Ajoutez à ça la fidélité à l'architecture de Florence, la tonne de détails qui habite chaque page, quelques autres thèmes tels que le destin social, le rapport à la science et une histoire d'amour interdit aussi classique qu'efficace, et vous obtenez un énième ajout de qualité au catalogue de Komikku, qui plus que jamais en 2015, brille de mille feux. 

Sans rayonner par son originalité, Arte a le mérite de proposer une pelletée de thèmes on-ne-peut-plus actuels au coeur d'une des plus belles périodes de ce dernier millénaire, en plus de questionner chacun sur son rapport aux femmes et à l'art, deux de nos raisons de vivre. C'est bien suffisant pour vous conseiller de foncer sur ce titre que vous pouvez tout aussi bien offrir autour de vous, afin de soutenir le travail minutieux de Komikku, qui nous surprend chaque mois avec de nouvelles séries jusqu'alors inconnues. 

© 2013 by KEI OHKUBO / NSP Approved Number ZCW-41F

galerie photo Auteurs & Mots clés
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?