Critique > Asadora !, l'épopée rocambolesque de Naoki Urasawa à ne pas rater
Critique

Asadora !, l'épopée rocambolesque de Naoki Urasawa à ne pas rater

Manga Le 12 fev 2020
0
par LiseF
Asadora !, l'épopée rocambolesque de Naoki Urasawa à ne pas rater

L’avis de LiseF9

On a aimé • Un récit galopant et accrocheur • Des personnages complexes • Des expressions faciales toujours parfaites
On a moins aimé • R I E N

En janvier démarrait chez Kana Asadora, nouvelle série de Naoki Urasawa. L'auteur de Monster, Billy Bat, 20th Century Boys ou encore Pluto est de retour avec l'histoire d'une petite fille dont le destin est étrangement lié à celui du Japon tout entier. Le premier volume ne compte que 193 pages et il est déjà extrêmement accrocheur.

Gare à Asa !

Nous sommes en 1959 à Nagoya. Asa, l'une des filles d'une famille très nombreuse et désargentée, galope dans les rues malgré l'ouragan qui menace la côte. Sa mère est en train d'accoucher, et elle a besoin d'un médecin ! Peu impressionnée par la pluie et les rafales de vent, Asa est déterminée à venir en aide à sa génitrice. Elle croise alors le chemin d'un type bien louche qui fuit avec un butin sur le dos. Ce dernier se met en tête de kidnapper la fillette, convaincu d'en obtenir une belle rançon.

Mais l'univers a d'autres projets pour ce drôle de duo. Planqués dans un conteneur pour se protéger de la tempête, ils vont être épargnés par la folie meurtrière des éléments. C'est une côte sinistrée qu'ils vont retrouver, mais il en faudra plus pour décourager Asa, déterminée à venir en aide aux habitants et à retrouver sa famille...

Une fillette et le reste du monde

C'est l'histoire proprement dite, mais elle est précédée d'un prologue se déroulant de nos jours, à Tokyo. En 2020, la capitale japonaise est ravagée par une terrible menace et à en croire le narrateur, la vie d'Asa est liée à ces événements. Dès les premières pages, on comprend que cette série va être vaste et brasser tout un tas de sujets. Dans le prologue les flammes menacent le stade olympique, et dans la suite de l'histoire l'un des amis de l'héroïne s'entraîne lui aussi aux JO. C'est donc une aventure pleine de péripéties, mais aussi un récit social qui fait écho au Japon d'hier et d'aujourd'hui.

Ce qui m'a marquée, c'est aussi la complexité des personnages : Asa n'est qu'une fillette mais elle est pleine de caractère. Elle râle beaucoup, elle a parfois des idées complétement folles, mais on s'y attache par sa spontanéité, et son côté téméraire. Le "kidnappeur" est lui aussi un personnage passionnant. En le voyant voler au début de l'histoire, Asa décide tout de suite de le dénoncer. Mais au fil de ce premier tome on va apprendre à le connaître, et comprendre que la réalité est loin d'être aussi simpliste qu'elle n'en a l'air. Les personnages sont de manière générale assez cyniques, souvent égoïstes, mais jamais manichéens.

Naoki Urasawa tape dans le mille avec cette nouvelle série. Le scénario est hyper efficace et se dévore à toute vitesse, les personnages sont passionnants, et le cliffhanger est ÉNORME. Je ne peux que vous recommander cette série et j'attends la suite avec impatience. En attendant, le premier volume est disponible au prix de 7,45 euros chez Kana.

Auteurs & Mots clés
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?