Critique > Beyond the Clouds, un bel univers à découvrir chez Ki-oon
Critique

Beyond the Clouds, un bel univers à découvrir chez Ki-oon

Manga Le 10 jul
0
par LiseF
Beyond the Clouds, un bel univers à découvrir chez Ki-oon

L’avis de LiseF8

On a aimé • Un univers qu'on a envie de découvrir • Une chouette identité graphique
On a moins aimé • Un trait un peu inégal

Le 5 juillet dernier sortait Beyond the Clouds, une toute nouvelle série chez Ki-oon. C'était la série star de l'éditeur à la Japan Expo : l'autrice était présente pour l'occasion, le stand était aux couleurs de ce premier tome et les visiteurs pouvaient même participer à des jeux construits autour des thèmes du manga. Pas de doute, l'éditeur tablait sur cette série et j'y suis donc allée avec une certaine curiosité. Verdict : c'est du lourd !

Péripéties dans la ville jaune

Dans Beyond the Clouds, on suit le personnage de Théo, un jeune orphelin qui vit dans la ville jaune. Pourquoi ce surnom ? Parce qu'à cause des usines environnantes, la ville entière est cachée par un couvercle de fumée jaune. Nul ne peut voir le ciel et pour Théo le rêveur, c'est un vrai problème. Un jour alors qu'il se rend à le décharge du coin pour trouver de quoi bricoler, il fait une suprenante découverte : une petite fille ailée est étendue sur le sol, manifestement tombée du ciel... Et elle n'a plus qu'une aile !

La gamine s'appelle Mia et n'a aucun souvenir de son passé. Notre héros décide de l'emmener avec lui pour la soigner et la protéger. En effet si les êtres mi-humains mi-animaux sont courants dans la ville jaune, les humains ailés sont rares et convoités. Très vite, un lien indéfectible va se nouer entre Théo et Mia, face à l'adversité et le calvaire que traverse la petite fille. Et ce lien sera essentiel pour surmonter les épreuves qui les attendent...

Une tonne de mystères

Créer un tout nouvel univers fantastique, ce n'est pas de la tarte. Et l'autrice Nicke réussit cet exercice avec brio : l'univers est simple à comprendre, sans abuser de novlangue comme c'est trop souvent le cas dans les récits fantastiques. On comprend très vite le contexte et on rentre ainsi rapidement dans l'histoire. D'autant plus que les personnages sont hyper attachants. On perçoit facilement leurs émotions, sans pour autant basculer dans le pathos.

L'autrice est fan de jeux vidéo et d'animes, et ça se sent : si la série a son identité bien à elle, on ressent quand même pas mal d'influences vidéoludiques (Théo est un as du craft), et l'histoire a un petit côté Ghibli dans sa poésie et la beauté de la représentation des machines. C'est aussi ce qui m'a plu dans Beyond the Clouds. La douceur de l'imaginaire peuplé des fées et d'anges se heurte à la dureté industrielle de la ville jaune. Petit bémol quand même du côté du trait, qui est parfois inégal. Si l'autrice se régale quand elle dessine Mia et sa petite aile abîmée, certaines cases sont vraiment en-dessous des autres, ce qui est un peu dommage pour un univers aussi joli. 

Beyond the Clouds fait partie des créations originales de Ki-oon et il n'y a pas de doute : l'éditeur a tapé dans le mille ! L'univers marche bien, les personnages sont attachants, la narration est efficace. On a envie de suivre Théo et Mia dans leurs aventures et à la fin de ce premier tome, on attend déjà la suite avec impatience. Envie de tenter le coup ? Le premier tome est disponible au prix de 8 euros et le second arrive en octobre.

Auteurs & Mots clés
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?